Le contenu

L’engagement de HEC Montréal

Au cœur d’une mission renouvelée

HEC Montréal a mené récemment un travail de planification stratégique. Cet important exercice de réflexion et de consultation lui a permis de mettre à jour l'énoncé de ses valeurs et de sa mission, mais aussi d’articuler sa vision en fonction des réalités actuelles. Elle a alors choisi d’inscrire la valorisation de la responsabilité sociale, du développement durable et de l’éthique au cœur de sa mission renouvelée, en vue de « former des leaders en gestion qui contribuent de manière responsable au succès des organisations et au développement durable de la société. »

« Nous aspirons à devenir une référence en matière de responsabilité sociale, d’éthique et de développement durable – une source d’inspiration pour l’ensemble de la société. »

Johanne Turbide, secrétaire générale et directrice du développement durable

Une priorité stratégique

Au terme de son exercice de planification, HEC Montréal a décidé de promouvoir et valoriser prioritairement dans l’ensemble de ses actions la responsabilité sociale des entreprises, le développement durable et l’éthique.

Cette priorité se décline en trois objectifs, qui couvrent la totalité des activités de l’École :

Quelques définitions

+

Le développement durable (DD)

Le développement durable est « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Il s’appuie sur une vision à long terme qui prend en compte le caractère indissociable des dimensions environnementale, sociale et économique des activités de développement ».

+

La transition écologique

La dimension environnementale du développement durable est de plus en plus associée au concept de transition écologique. Celle-ci s’intéresse aux comportements des individus et de leurs regroupements, ainsi qu’à leurs conséquences sur notre environnement. Elle réfère aux principes et pratiques mis en application pour résoudre des problématiques de résilience locale, d’économie circulaire, de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de lutte contre les changements climatiques.

+

La responsabilité sociale des entreprises (RSE)

Suivant les concepts du DD, les entreprises et les organisations s’intéressent désormais à leurs effets sur la société, au-delà de ceux qui résultent de leurs activités de base. La RSE est la « responsabilité d’une organisation vis-à-vis des conséquences de ses décisions et de ses activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement transparent et éthique qui :

  • contribue au développement durable y compris à la santé des personnes et au bien-être de la société;
  • prend en compte les attentes des parties prenantes;
  • respecte les lois en vigueur et est compatible avec les normes internationales; et
  • est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations. »
+

L’éthique organisationnelle

L’éthique est une réflexion critique sur les préférences, les décisions et les comportements individuels et collectifs. Elle vise le bien commun. L’éthique organisationnelle est un domaine de la gestion dont l’objet est le développement des capacités individuelles et organisationnelles, afin de prévenir les risques et faire face aux enjeux éthiques qui touchent aux organisations. Elle a aussi pour but de favoriser des relations responsables et éthiques entre les parties prenantes.


Gestion durable et responsable > L’engagement de HEC Montréal