Le contenu

Une chaire en intelligence artificielle Canada-CIFAR attribuée à Golnoosh Farnadi

20 janvier 2021

Pour la 3e fois, un membre du corps professoral de HEC Montréal obtient une prestigieuse chaire Canada-CIFAR en intelligence artificielle (IA). Il s’agit cette fois de la professeure adjointe Golnoosh Farnadi, qui s’est jointe au Département de sciences de la décision en novembre 2020.

L’Institut canadien en recherches avancées (CIFAR) qui finance ces chaires de recherche a comme objectif de maintenir le Canada en position de chef de file de la recherche en IA. Il souhaite aussi de cette façon attirer et retenir au pays les meilleurs talents dans ce domaine.

Comme ses collègues Laurent Charlin et Jian Tang, également détenteurs de chaires en IA, Golnoosh Farnadi est affiliée au Mila – Institut québécois d’intelligence artificielle. Le financement pour sa chaire de recherche lui est accordé pour une période de cinq ans, représentant un apport total d’un million de dollars.

« C’est à la fois un honneur et un privilège pour moi d’obtenir cette chaire en IA Canada-CIFAR. Cela me donnera la liberté de réaliser l’un des objectifs centraux de ma carrière universitaire, qui est d’embaucher des étudiants, afin de former une équipe de recherche. Diriger cette chaire de recherche constitue également une extraordinaire occasion de créer des liens avec toute une communauté de chercheurs canadiens en IA », a déclaré la professeure Farnadi.

Durant son mandat, elle approfondira la recherche sur un sujet qui retient son attention depuis déjà quelques années, soit l’équité en apprentissage automatique ou plus spécifiquement, les problèmes de discrimination algorithmique.

« De nos jours, les systèmes automatisés basés sur l’intelligence artificielle sont utilisés dans de multiples domaines et nous avons confiance en leur capacité à prendre des décisions justes et objectives. En réalité, ces systèmes discriminent à cause des données que nous utilisons pour former nos modèles d’apprentissage automatique. Ces données reflètent trop souvent les inégalités de notre société. Ce qui m’intéresse, c’est de concevoir des outils utilisant l’IA qui seraient responsables et fiables », résume-t-elle.

À propos de Golnoosh Farnadi

Golnoosh Farnadi possède un doctorat en informatique, délivré conjointement par l’Université catholique de Louvain et l’Université de Gand en Belgique. Avant de devenir professeure à HEC Montréal, elle a été stagiaire postdoctorale au MILA, à Polytechnique Montréal, ainsi que chercheuse postdoctorale à la University of California Santa Cruz.

Madame Farnadi possède une expérience significative autant dans le milieu universitaire que dans l’industrie, pour avoir collaboré à des projets avec entre autres Microsoft Research, UCLA, University of Washington et Tsinghua University. Le succès de ces collaborations s’est traduit par plus de 40 publications dans des journaux scientifiques ou des conférences internationales. Elle a reçu 2 prix pour des articles sur les cadres de l’apprentissage statistique relationnel. Ella a aussi été conférencière invitée en plus d’avoir organisé des ateliers et des écoles sur le sujet de l’éthique en IA. Elle était l’une des organisatrices de la première école d’été du MILA et de l’IVADO sur les biais et la discrimination en IA, en 2018, à Montréal, ainsi que la directrice scientifique du MOOC en lien avec cette école.

Ses intérêts de recherche se concentrent sur les biais et la discrimination en IA, mais incluent également les modèles graphiques probabilistes, la prise de décision en situation d’incertitude et les sciences sociales informatiques.

Visionner la vidéo de l’annonce des 29 nouveaux titulaires de chaires en IA Canada-CIFAR


Nouvelles > 2021 > Une chaire en intelligence artificielle Canada-CIFAR attribuée à Golnoosh Farnadi