Le contenu

Une étude sur les téléconsultations médicales remporte les honneurs au congrès de l’ASAC

22 juin 2020

Lors du 48e congrès annuel de l’Association des sciences administratives du Canada (ASAC) qui s’est déroulé exceptionnellement en ligne cette année du 12 au 15 juin, le Prix du meilleur article de la division Systèmes d’information a été attribué à Antoine Grenier Ouimet – diplômé d’une maîtrise en gestion (M. Sc.) – transformation numérique des organisations, au professeur Guy Paré, ainsi qu’au stagiaire postdoctoral Gerit Wagner.

Tiré du mémoire d’Antoine Grenier Ouimet et intitulé Why Do People Keep Consulting Physicians Online? A Study of Teleconsultation Continuance Intention, l’article primé porte sur un sujet d’actualité en ce temps de pandémie, soit les téléconsultations médicales.

« La crise de la COVID-19 a engendré une transformation radicale de la prestation des soins de santé, souligne Antoine Grenier Ouimet. Dans le but d’éviter la transmission du virus et de maintenir les soins nécessaires aux patients, la téléconsultation est plus largement utilisée que jamais. Au-delà de sa contribution à la gestion de la crise, cette pratique est considérée comme une occasion considérable de relever les défis récurrents des systèmes de santé tels que l’accessibilité, la continuité et les coûts des soins de santé, tout en maintenant la qualité de ceux-ci. »


Guy Paré, Antoine Grenier Ouimet et Gerit Wagner

Dans le cadre de leur étude, les trois coauteurs ont développé et testé un modèle de recherche qui identifie les facteurs motivant un patient à continuer d’utiliser une plateforme de téléconsultation. Pour ce faire, ils ont collecté leurs données empiriques par l’entremise d’une enquête en ligne auprès de plus de 100 utilisateurs québécois. Leurs résultats révèlent que les principaux déterminants de l’intention de continuité sont :

Comme la satisfaction dépend largement de la confirmation des attentes, les patients doivent être bien informés des possibilités, limites et avantages de la téléconsultation.

Une étude avant-gardiste

Rédigé avant la crise de la COVID-19, l’article mettait déjà en évidence l’urgence de fournir des soins de santé par le biais des technologies de l’information. La pandémie pourrait donc représenter une occasion de favoriser une plus grande adoption et utilisation de la téléconsultation à l’avenir, comme le mentionnent les coauteurs :

« Les réponses de nos répondants, collectées avant la crise, soulignent leur intérêt de recevoir des soins à distance, tout comme leur grande satisfaction à cet égard. Ces résultats démontrent que les patients continueront de vouloir recevoir des soins à distance, même lorsque la situation sera revenue à la “normale”. Intégrer de façon durable la téléconsultation aux pratiques des fournisseurs de soins de santé permettrait même une meilleure préparation en vue d’autres crises. »

À propos des coauteurs

En plus de diriger la Chaire de recherche en santé connectée depuis 2004, Guy Paré est professeur au Département de technologies de l’information depuis 1994 et directeur du programme de doctorat en administration (Ph. D.) depuis 2019. Membre de la Société royale du Canada, il cumule plus d’une centaine de publications dans des revues scientifiques.

Antoine Grenier Ouimet est actuellement attaché de recherche au sein de la chaire du professeur Paré. Il commencera à l’automne 2020 son doctorat en technologies de l’information à l’Université Queen’s, à Kingston. Gerit Wagner est pour sa part stagiaire postdoctoral au sein de cette même chaire depuis janvier 2020.


Nouvelles > 2020 > Une étude sur les téléconsultations médicales remporte les honneurs au congrès de l’ASAC