Le contenu

Une chaire de recherche du Canada est accordée à Ann-Frances Cameron

19 juin 2019

La professeure agrégée Ann-Frances Cameron est nommée titulaire de la Chaire de recherche du Canada en communication numérique et comportement multitâche.

La création de cette chaire a été annoncée officiellement le 14 juin dernier par la ministre Kirsty Duncan. La nomination de madame Cameron est effective depuis le 1er janvier 2019 pour un mandat de cinq ans, qui pourra être reconduit à échéance.

La chaire pourra compter sur une subvention de 100 000 dollars par année sur une période de cinq ans renouvelable. Cela représente donc un total d’un million de dollars sur dix ans.

Tirer le meilleur de la communication numérique

La recherche effectuée par Ann-Frances Cameron porte sur la façon dont les technologies de communication numérique transforment les milieux de travail ainsi que la vie des travailleurs du savoir. L’usage de ces technologies – par exemple les smartphones, les outils de collaboration en temps réel, les espaces de réunion virtuels ou utilisant la réalité augmentée – présente un défi d’efficacité et d’intégration, si l’on veut réellement transformer le travail et les organisations.

Les travaux de la professeure Cameron avec cette nouvelle chaire porteront plus particulièrement sur les conséquences de l’utilisation des technologies de communication numérique sur la communication des employés et leur recours au multitâche. Par exemple, sur un plan individuel, ces technologies peuvent avoir un effet sur le stress ou la productivité. À l’échelle des équipes de travail, cela peut se traduire par des changements dans l’efficacité des réunions ou par rapport à la cohésion du groupe.

Les retombées de ces recherches se feront principalement ressentir sur les organisations et les travailleurs du savoir. Ils pourront profiter de recommandations guidées par les données et développer de nouvelles méthodes pour améliorer leur utilisation des technologies de communication numérique.

Un laboratoire de réunions numériques

En lien avec la création de la Chaire, Ann-Frances Cameron reçoit également un financement du Fonds des leaders John-R.-Evans de la Fondation canadienne pour l’innovation et du gouvernement du Québec. Un montant de 508 050 dollars lui a été accordé pour la mise sur pied d’un laboratoire de réunions numériques.

Ce laboratoire permettra aux chercheurs d’examiner en quoi les systèmes pour les réunions numériques et autres technologies de communication changent la nature et les résultats des réunions virtuelles.

Le parcours d’Ann-Frances Cameron en bref

Ann-Frances Cameron a obtenu un doctorat en systèmes d’information de l’Université Queen’s, à Kingston en Ontario. Elle est professeure au Département de technologies de l’information de HEC Montréal depuis 2006. Elle agit également à titre de directrice du Groupe de recherche en systèmes d’information (GReSI).

Ses travaux de recherche ont été publiés dans plusieurs revues spécialisées parmi lesquelles Information Systems Research, Organization Science, Information & Management, Journal of Occupational Health Psychology, Computers in Human Behavior, et le Journal of Small Business Management.


Nouvelles > 2019 > Une chaire de recherche du Canada est accordée à Ann-Frances Cameron