Le contenu

Le Grand Prix de recherche accordé à Jean-François Cordeau

29 novembre 2018

Jean-François Cordeau

Claudia Rebolledo, directrice du Département de gestion des opérations et de la logistique, Jean-François Cordeau, lauréat du prix Pierre-Laurin, et Michel Patry, directeur de l’École.

Le Grand Prix de recherche Pierre-Laurin, soulignant l’excellence en recherche et la contribution au rayonnement scientifique de HEC Montréal, a été décerné cette année à Jean-François Cordeau. Le prix lui a été remis le 28 novembre, lors de la cérémonie annuelle de remise des prix de l’École.

Jean-François Cordeau a effectué la majeure partie de sa carrière de chercheur à HEC Montréal, débutant avec la rédaction de son mémoire de maîtrise, à l’été 1994, sous la direction de Michel Gendreau et de Gilbert Laporte. Il a par la suite obtenu un doctorat de Polytechnique Montréal, en 1999, année de son embauche à HEC Montréal, à titre de professeur adjoint.

Le premier article scientifique de Jean-François Cordeau a été publié en 1997, dans la prestigieuse revue Networks. Intitulé A Tabu Search Heuristic for Periodic and Multi-Depot Vehicle Routing Problems, cet article résultant de son mémoire de maîtrise demeure le deuxième papier le plus cité de Jean-François Cordeau à ce jour, avec plus de 880 mentions.

Les publications de Jean-François Cordeau ne s’arrêtent évidemment pas là. Au cours des 24 dernières années, il a rédigé 133 articles et huit chapitres de livres. Google Scholar lui attribue plus de 17 700 citations et un indice h de 62.

Un grand nombre de ses recherches ont été publiées dans des revues de très haut niveau.

Une contribution à la méthodologie et aux applications pratiques

Jean-François Cordeau peut être qualifié d’un des leaders actuels de la communauté scientifique internationale en recherche opérationnelle. Ses travaux portent sur le développement de modèles mathématiques et d’algorithmes de résolution pour des problèmes se posant essentiellement en logistique et en transport.

Les recherches de Jean-François Cordeau permettent entre autres de concevoir des tournées et horaires optimaux de véhicules dans des domaines comme le transport adapté de passagers, ou la planification intégrée des horaires d’équipages et des itinéraires d’avion. Ses algorithmes ont notamment permis d’améliorer la gestion de la flotte de véhicules électriques de l’entreprise Téo Taxi.

D’autres applications de son travail concernent la localisation d’installations – des entrepôts pour l’aide humanitaire, par exemple – et la conception de réseaux de production, de distribution ou de transport. Il s’intéresse aussi à la gestion de terminaux de transport, dans les domaines maritimes, ferroviaires et routiers. Par exemple, il a travaillé sur la confection d’horaires de grues pour le chargement et le déchargement des navires.

« Ce qui caractérise beaucoup mes travaux est ma préoccupation pour les applications pratiques. Ma recherche est de plus en plus ancrée dans les projets industriels. Cet impact sur le cours réel des choses, c’est ce qui m’intéresse particulièrement dans la recherche que je fais. »

Le milieu scientifique lui a témoigné à plusieurs occasions sa reconnaissance pour cette contribution hors pair, en lui remettant de nombreux prix et distinctions parmi lesquels le premier prix du Challenge ROADEF 2009 et le Prix du Mérite de la Société canadienne de recherche opérationnelle en 2016. Mentionnons aussi sa nomination, en 2014, comme membre du Collège des nouveaux chercheurs et créateurs en art et science de la Société royale du Canada.

 


Nouvelles > 2018 > Le Grand Prix de recherche accordé à Jean-François Cordeau