Le contenu

Importante subvention du CRSH en appui à une recherche sur la mondialisation et le travail

4 mars 2008

Quatre professeurs-chercheurs de HEC Montréal membres du Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail (CRIMT) font partie des acteurs principaux qui mèneront une vaste étude sur le travail et l’emploi en contexte de mondialisation. Cette recherche bénéficiera d’une subvention de 2,5 millions de dollars du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) qui a annoncé récemment que l’une des quatre subventions attribuées cette année dans le cadre de son programme des Grands travaux de recherche concertée (GTRC) ira au CRIMT. Les professeurs de l’École engagés dans le projet sont Urwana Coiquaud, Christian Lévesque et Lucie Morissette, du Service de l’enseignement de la gestion des ressources humaines, ainsi que Linda Rouleau, du Service de l’enseignement du management.

« Les travaux de recherche financés par le CRSH permettent de mieux comprendre les questions complexes qui ont une incidence sur notre société, a indiqué Chad Gaffield, président du CRSH. Le programme des GTRC appuie la recherche interdisciplinaire de pointe et favorise la collaboration internationale, ce qui permet au Canada de demeurer un chef de file mondial dans le domaine de la recherche. » Soulignons que sur les plans de l’interdisciplinarité et de l’internationalité, le CRIMT – dirigé par le professeur Gregor Murray, de l'Université de Montréal, et codirigé par Christian Lévesque, de HEC Montréal, et Jacques Bélanger, de l’Université Laval –, regroupe 75 chercheurs en provenance de 16 universités canadiennes et de 25 instituts et universités de 10 pays étrangers.

L'équipe du CRIMT cherchera à mieux comprendre l'engagement des acteurs institutionnels dans les dialogues à propos du changement ainsi qu'à mieux saisir les capacités requises pour se développer dans ce nouvel environnement. Parmi les thèmes à l'étude figurent :


Selon Christian Lévesque, « ce type de projet international est extrêmement exigeant, mais il représente une occasion unique de mieux comprendre notre propre société, d'intégrer une nouvelle génération de chercheurs à HEC Montréal et d'internationaliser la recherche et les possibilités de formation pour nos étudiants. La mondialisation accentue de manière incroyable les exigences de compétitivité et oblige les décideurs à revoir leurs façons de faire et à repenser les institutions du travail, poursuit-il. Notre défi, comme centre de recherche, consiste à mieux comprendre les changements dans le monde du travail et à identifier les arrangements et les mécanismes qui permettent d'assurer aussi bien la compétitivité des organisations que le bien-être des employés et la citoyenneté au travail. »

Le directeur de HEC Montréal, Michel Patry, ajoute : « Les travaux du CRIMT s'inscrivent au centre des préoccupations actuelles des dirigeants d'entreprise et des décideurs politiques. L'équipe du CRIMT apporte un éclairage original sur les enjeux du monde du travail et contribue au renouvellement de jeunes chercheurs avec une approche axée à la fois sur des préoccupations locales et internationales. C'est pourquoi HEC Montréal est très fière d’être l’un des trois établissements fondateurs du CRIMT, avec l’Université de Montréal et l'Université Laval. »


À propos du CRSH

Le CRSH est un organisme fédéral autonome qui finance la recherche universitaire et la formation des diplômés par l’intermédiaire de concours nationaux avec évaluation par les pairs. Le CRSH conclut également des ententes de partenariat avec des organismes des secteurs public et privé afin de cibler la recherche et d’appuyer l’élaboration de meilleures politiques et pratiques dans des domaines clés de la vie sociale, culturelle et économique du Canada. Le programme des GTRC du CRSH soutient les projets de recherche qui portent sur des questions cruciales de nature intellectuelle, sociale, économique ou culturelle. Il vise à coordonner le travail de nombreux chercheurs du monde entier dans le cadre de projets uniques de grande envergure. Les subventions accordées dans le cadre des GTRC s’étendent sur une période de sept ans. Elles ont pour but d’enrichir notre compréhension de l’être humain et de la société en général tout en offrant aux étudiants des cycles supérieurs la possibilité de collaborer à des projets de recherche.


Nouvelles > 2008 > Importante subvention du CRSH en appui à une recherche sur la mondialisation et le travail