Le contenu

Fonds d’urgence pour la continuité de la recherche au Canada

Le 15 mai 2020, le gouvernement fédéral a annoncé une aide pour le milieu de la recherche dans le cadre du Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19. C’est ainsi que le Fonds d’urgence pour la continuité de la recherche au Canada a vu le jour. Il s’agit d’un programme temporaire qui a pour but d’aider les universités et les établissements de recherche en santé du Canada qui ont subi les contrecoups de la pandémie de COVID-19. L’aide apportée devrait aider à réduire les effets néfastes de la pandémie et à protéger les avantages tirés des investissements importants qui ont été faits à ce jour dans les universités et les établissements de recherche en santé. Elle permettra de maintenir la compétitivité internationale du Canada dans l’économie du savoir mondiale et d’améliorer la santé et la vie sociale et culturelle des Canadiens ainsi que la santé du milieu naturel.

Ce programme interorganisme est administré par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) au nom des trois organismes fédéraux qui subventionnent la recherche : le CRSH, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Le Comité de coordination de la recherche au Canada (CCRC) assure la surveillance stratégique du programme et approuve les subventions. Le Secrétariat des programmes interorganismes à l’intention des établissements est chargé de l’administration.

Objectifs du programme

Doté d’un budget total de 450 millions de dollars, le programme vise deux objectifs :

  • de façon prioritaire, fournir un soutien salarial aux universités et aux établissements de recherche en santé, qui ne sont pas admissibles à la subvention salariale d’urgence du Canada, afin de les aider à retenir leur personnel de recherche pendant la pandémie de COVID-19 (jusqu’à 325 millions de dollars);
  • fournir un soutien pour les coûts supplémentaires extraordinaires associés au maintien d’engagements essentiels en recherche pendant la pandémie de COVID-19 et à la reprise à plein régime des activités de recherche une fois que les mesures de distanciation physique seront assouplies et que les activités de recherche pourront reprendre (125 millions de dollars).

À HEC Montréal, la prise de décisions pour l’utilisation des fonds n’a nécessité aucun arbitrage, ce qui a facilité le respect de notre engagement envers l’équité, la diversité et l’inclusion [1]. Notre stratégie afin de limiter les effets négatifs des préjugés inconscients et des obstacles systémiques a consisté à sélectionner les comptes admissibles (appelés combination de champs de structure, soit une CCS) selon les exigences du programme[2]. Cette stratégie limite les effets négatifs des préjugés inconscients et des obstacles systémiques, en permettant plus difficilement d’identifier le personnel de recherche/chercheurs associés à chaque compte.

Suite à l’élimination des CCS non admissibles pour le programme, et en suivant les règles du programme, l’ensemble du personnel de recherche ayant été affecté par la COVID-19 au sein de HEC Montréal durant la période indiquée a pu recevoir une portion de fonds d’urgence.


[1] HEC Montréal croit que la diversité constitue une source de richesse qui ne devrait faire l’objet d’aucun compromis. C’est pourquoi HEC Montréal adhère pleinement aux principes d’équité, de diversité et d’inclusion. Dans cette optique, HEC Montréal a mis en place des stratégies ambitieuses afin d’offrir un milieu de travail et d’études inclusif et remédier, s’il y a lieu, aux désavantages subis par les groupes désignés au sein de sa communauté.

Le Plan d’action institutionnel en équité, diversité et inclusion 2019-2022 de HEC Montréal se veut le point de repère de tous les efforts déployés par HEC Montréal pour honorer cet engagement.

[2] Les établissements demandeurs ne peuvent solliciter le financement d’avantages sociaux, de salaires/traitements, ou portions de ceux-ci, et de dépenses qui sont couverts par des fonds accordés par des organismes fédéraux qui subventionnent la recherche; des fonds accordés par la Fondation canadienne pour l’innovation; des fonds reçus de quelque ordre de gouvernement que ce soit, notamment de programmes d’aide en lien avec la COVID-19.


 

Les membres du comité pour déterminer l’utilisation des fonds

Les membres du comité pour déterminer l’utilisation des fonds ont été choisis principalement selon leurs rôles et responsabilités dans l’organisation. Caroline Aubé, la directrice de la recherche et du transfert de HEC Montréal, s’est aussi assurée que le comité soit représentatif de la diversité du personnel de HEC Montréal.

Les membres du comité sont :

  • Du Comité de direction de HEC Montréal :
    • Caroline Aubé, directrice de la recherche et du transfert
  • Du Secrétariat général :
    • Karine Parent, Agente-coordination et traitement de l’information pour l’équité, la diversité et l’inclusion
  • De la Direction de la recherche et du transfert :
    • Sophie Briand, directrice des opérations
    • Suzanne Lapierre, responsable - gestion financière
  • Du Service de la comptabilité et de la trésorerie :
    • Luc Savaria, directeur
    • Raphaëlle Boulanger, responsable - gestion financière
  • Du Service du budget :
    • Carole Boudreau, directrice
    • Stéphane Migneault, responsable-système administratifs
  • Professeurs (sans conflits d’intérêts) :
    • Yossiri Adulyasak, titulaire d’une Chaire de recherche du Canada

Pour information : le module de formation en ligne sur les préjugés inconscients a été suivi par l’ensemble du comité chargé de déterminer l’utilisation des fonds.


Le haut dirigeant de l’université qui sera chargé de veiller à ce que les exigences du programme soient remplies :

Caroline Aubé
Directrice de la recherche et du transfert
Caroline.aube@hec.ca
514-340-6255

En date d’aout 2020, 739 000 $ ont été accordé aux professeurs pour le soutien accordé à 209 membres du personnel lié à la recherche (étudiants des cycles supérieurs, chercheurs post-doctoraux et personnel de recherche).


Recherche > Financement de la recherche > Fonds d’urgence pour la continuité de la recherche au Canada