Le contenu

Les Prix de gestion culturelle 2022 décernés à Madeleine Careau et Rachel Billet

6 avril 2022

La Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi-Marcoux de HEC Montréal attribue ses Prix de gestion culturelle 2022 à Madeleine Careau, cheffe de la direction de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM), et Rachel Billet, directrice générale de La Machinerie des arts.

La soirée de remise des prix s’est déroulée ce mardi 5 avril, au Salon urbain de la Place des arts, en présence notamment du titulaire de la Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi-Marcoux HEC Montréal, François Colbert.

 

Madeleine Careau

Madeleine Careau reçoit le Prix de carrière, qui reconnaît la contribution exceptionnelle d’un ou d’une gestionnaire ayant au moins 20 ans d’expérience. Ce prix, remis annuellement, a été créé par la Chaire il y a 10 ans. Il est assorti d’une bourse de 5 000 $.

Rachel Billet

Rachel Billet obtient quant à elle un prix nouvellement créé : le Prix jeune gestionnaire en culture. La récompense souligne une réalisation majeure d’une personne ayant plus de 5 ans d’expérience professionnelle et est dotée d’une bourse de 1 000 $.

 

Les 2 prix sont décernés au terme d’un processus de mises en candidatures suivi d'une évaluation et d'une sélection par un jury formé de personnalités du milieu des arts et de la gestion culturelle.

En accordant le Prix de carrière à Madeleine Careau, le jury a souligné « sa longue carrière dédiée aux arts de la scène, sa résilience fondée sur le travail d’équipe, sa capacité à tisser des partenariats durables, ainsi que le rayonnement qu’elle a donné à Montréal à l’échelle internationale ».

En accordant le Prix jeune gestionnaire en culture à Rachel Billet, le jury a noté « son engagement à offrir des services en réseau qui sont orientés sur la satisfaction du client, sur des principes d'agilité et d'amélioration continue. En faisant grandir un organisme d’économie sociale, Rachel est l'une des jeunes gestionnaires culturelles qui ont réellement intégré les principes d’adaptation continue, de gouvernance inclusive et d’intelligence collective à la gestion des arts ».

 

Plus d’informations sur Madeleine Careau

Après des études en science politique à l'Université Laval, Madeleine Careau démarre sa carrière à l'Orchestre symphonique de Québec et au Festival d'été de Québec. En 1979, elle fonde l'Association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ), un geste marquant pour le milieu de la chanson. Après un passage au ministère de la Culture, à Télévision Quatre-Saisons (devenu Noovo) et au Festival Juste pour rire, elle dirige la création de Notre-Dame de Paris de Luc Plamondon et de Richard Cocciante en 1998.

En 2000, elle prend la direction générale de l’OSM, remplissant le quadruple défi de redresser l’organisme après le départ du chef d'orchestre Charles Dutoit, de résorber le déficit accumulé, de contribuer à la construction de la Maison symphonique de Montréal et de faire rayonner l’Orchestre à travers le monde, grâce à un fonds de dotation dont la valeur est aujourd’hui de près de 100 millions $, l’un des plus importants au Canada. Enfin, elle dirige les processus de sélection qui ont amené les chefs Kent Nagano et Rafael Payare à Montréal.

 

Plus d’informations sur Rachel Billet

Après une maîtrise dans les Métiers des arts et de la culture à l’Université Lumière (Lyon II), Rachel Billet émigre au Canada où elle devient en 2010 la directrice générale de la compagnie de danse La 2e Porte à Gauche. Elle agit également comme adjointe administrative aux Éditions Esse, au Festival OFF.T.A et à l’Agora de la danse.

C’est à travers la diversité de ses expériences que Rachel Billet constate la grande fragilité administrative des petits organismes artistiques et qu’elle contribue, avec les cofondateurs et cofondatrices et Pablo Matos, au lancement public en 2016 de la Machinerie des arts, un organisme de services dédié aux arts vivants et aux pratiques hybrides. Avec la Machinerie des arts, elle concrétise, pérennise et fait prospérer des solutions innovantes et souples (dont la Caisse à outils et les Cellules d’accompagnement) répondant aux besoins de développement des compagnies de création.

 

Relève en philanthropie culturelle

Deux autres prix ont été remis le 5 avril avec les Prix de gestion culturelle. Il s’agit des Prix ARDI de l’innovation en philanthropie culturelle. Ces prix sont décernés conjointement par la Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi-Marcoux et la Brigade arts affaires de Montréal (BAAM). Ils soulignent les initiatives philanthropiques de membres de la communauté d’affaires et de gestionnaires culturels de 40 ans et moins. BAAM et la Chaire ont salué cette année les initiatives de Simon Painchaud, dans la catégorie relève d’affaires, et de Jean-Frédéric Caron, dans la catégorie gestionnaire culturel.

Plus d’information sur les Prix ARDI


hec.ca > Nouvelles > Les Prix de gestion culturelle 2022 décernés à Madeleine Careau et Rachel Billet