Le contenu

Le Grand Prix de pédagogie remis à Michèle Breton

29 novembre 2018

Michele Breton

Olivier Bahn, directeur du Département de sciences de la décision, Michèle Breton, lauréate du prix Jean-Guertin, et Michel Patry, directeur de l’École.

L’École a souligné la carrière et la contribution pédagogique exceptionnelle de la professeure Michèle Breton, en lui accordant le Grand Prix de pédagogie Jean-Guertin, lors de la cérémonie annuelle de remise des prix, le 28 novembre.

Arrivée à HEC Montréal en janvier 1977 comme chargée de cours, Michèle Breton a très vite trouvé ce qui allait devenir sa première préoccupation tout au long de sa carrière : l’apprentissage des étudiants. « J’ai tout de suite été conquise par l’attitude des étudiants, intéressés et avides d’apprendre », raconte-t-elle à propos de ses débuts à HEC Montréal.

Michèle Breton a par la suite accepté un poste de chargée d’enseignement, avant d’être nommée professeure adjointe en 1986, puis professeure agrégée en 1989 et titulaire, en 1994. En 2013, elle ajoute à ses fonctions, celle de directrice des affaires académiques (aujourd'hui directrice des études) de HEC Montréal.

Enseignement : expérience et excellence

En plus de 40 années à l’École, madame Breton a donné une très grande variété de cours : 32 cours différents dans cinq programmes, pour une moyenne de 5,6 cours par année d’enseignement.

Et à la quantité s’ajoute la qualité. Plusieurs de ses anciens étudiants gardent un souvenir impérissable de son enseignement et n’hésitent pas à la qualifier d’une des meilleurs professeurs qu’ils ont eus à l’université :

« Elle démontre un dévouement indéfectible envers ses étudiants, autant sur le plan individuel que par rapport à l’ensemble du programme. Elle est une mentore remarquable qui a toujours su se rendre disponible pour les étudiants. » — Mehdi Zahaf, Ph. D. HEC Montréal 2004

« Durant mes 14 années d’études universitaires j’ai probablement interagi avec plus de 100 professeurs et je peux dire avec certitude qu’elle est une perle rare. » — Michael Pednault, M. Sc. HEC Montréal 2012

Encadrement et développement pédagogique

Michèle Breton a, de plus, dirigé ou codirigé 58 étudiants à la maîtrise et 20 au doctorat, en plus des 7 doctorants qu’elle encadre actuellement.

« Pour moi, l’encadrement d’un étudiant ne consiste pas seulement à produire avec lui un écrit qui fait avancer les connaissances. (…) je consacre énormément de temps à enseigner le ʺmétierʺ aux étudiants que j’encadre (et même à d’autres) en leur montrant comment corriger leurs textes, comment préparer et présenter des communications scientifiques, comment écrire une demande de bourse, et parfois comment organiser leur vie », déclare-t-elle.

Les qualificatifs de générosité, d’enthousiasme et de dynamisme font aussi écho auprès de ses collègues professeurs, dont les témoignages abondent pour souligner la qualité et la constance de l’apport de Michèle Breton tant à l’enseignement, qu’aux cours, aux programmes ou au matériel pédagogique.

Michèle Breton a d’ailleurs conçu pas moins de 37 cours. Parmi ceux-ci, le cours de doctorat en optimisation dynamique, qu’elle continue de donner chaque année, depuis plus de 20 ans. Elle a également élaboré ou participé au remaniement de plusieurs programmes, et créé une pléthore de documents, cahiers, études de cas et autre matériel pédagogique mis à la disposition des étudiants.


Nouvelles > 2018 > Le Grand Prix de pédagogie remis à Michèle Breton