Le contenu

Dans les pas d’une ambassadrice : deux lauréates de l’École

Geneviève Beebe et Jennifer Magher remportent le concours

4 juillet 2019

Geneviève Beebe, étudiante à la maîtrise en droit (LL. M.) – fiscalité, et Jennifer Magher, diplômée du baccalauréat en administration des affaires (B.A.A. 2012), ont remporté ex aequo le concours Dans les pas d’une ambassadrice, organisé par Business and Professional Women (BPW) Montréal.

Ouvert aux jeunes femmes universitaires de 18 à 35 ans qui aspirent à une carrière internationale, le concours a permis aux lauréates de s’envoler à Paris du 31 mai au 6 juin dernier et de suivre les pas de deux Québécoises qui y occupent des postes diplomatiques stratégiques à l’Ambassade du Canada (Isabelle Hudon) et à la délégation générale du Québec (Michèle Boisvert). Elles ont également visité du 3 au 6 juin la Mairie de Paris, le Secrétariat d’État chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes, le pôle BPW France, les bureaux d’UNESCO et l’Organisation internationale de la francophonie.

À propos des lauréates

Sélectionnées pour la qualité de leur candidature, les deux lauréates possèdent un vif intérêt pour les relations internationales. Participer au programme Dans les pas d’une ambassadrice à Paris leur a permis d’apprendre et de rencontrer des professionnelles influentes qui leur serviront comme modèles pour leur développement professionnel.


La présidente de BPW Montréal, Christine Poulin et la lauréate Geneviève Beebe.

Actuellement stagiaire au cabinet d’avocats Stikeman Elliott, Geneviève Beebe accorde une grande importance à l’avancement des femmes dans la société :


« J’étais particulièrement motivée à l’idée de voir en quoi consiste être une leader sur la scène internationale. J’ai été inspirée par le leadership, l’ambition et le dévouement des personnes que nous avons eu la chance de rencontrer dans le cadre du programme. J’ai particulièrement apprécié leur diversité, qui nous a permis d’observer différentes approches et manières dont le leadership peut se manifester. Ultimement, ces rencontres ont souligné l’importance de l’authenticité, de la solidarité féminine et de s’engager dans notre développement professionnel. »


La lauréate Jennifer Magher.

Pour sa part, Jennifer Magher, également diplômée en ingénierie de Polytechnique Montréal, a fait notamment des études à Milan et à Singapour, en plus d’un stage à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso. Elle est aussi membre du conseil d’administration de Poly-Monde, qui permet annuellement à 24 étudiants d’analyser la performance et la différence de secteurs économiques entre le Canada et les pays visités.


« Participer au programme de BPW représentait pour moi une occasion unique d’être exposée à un rôle d’influence, souligne-t-elle. Je souhaitais voir comment les compétences de leadership et relationnelles sont mises à profit pour faire rayonner le Canada et le Québec en France, et pour faire avancer des projets majeurs qui ont un impact sur les relations internationales. J’ai aussi constaté l’importance de redonner aussi tôt que possible, notamment par le mentorat qui constitue un levier précieux pour propulser un cheminement professionnel. »

À propos de BPW

Créée en 1938, BPW est une organisation internationale non gouvernementale, qui regroupe 35 000 femmes professionnelles réparties dans 90 pays sur cinq continents. Travaillant de concert avec les Nations Unies, elle est résolument engagée à aider les femmes à développer leur potentiel, à faire connaître leurs réalisations et à promouvoir des conditions de travail justes et équitables.


Nouvelles > 2019 > Dans les pas d’une ambassadrice : deux lauréates de l’École