Le contenu

Les universités montréalaises, moteurs de création de richesse

6 octobre 2016

Une nouvelle étude réalisée par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, en partenariat avec Montréal International démontre l’importance de l’enseignement et de la recherche universitaire pour l’économie de Montréal et de la province.

Selon l’étude, la contribution de l’ensemble des diplômés universitaires à l’augmentation du PIB de la région de Montréal est évaluée à 22,7 milliards de dollars pour l’année 2014-2015. Pendant cette même année, les retombées liées aux dépenses des universités ont produit une valeur ajoutée de 3,5 milliards de dollars. Alors que l’impact économique des étudiants internationaux atteignait 367 millions de dollars.

« Nos universités jouent un rôle crucial dans l’avenir de notre société. En plus d’être le moteur d’une économie du savoir et de véritables pépinières de main-d’œuvre qualifiée, elles sont au cœur des stratégies industrielles en recherche et développement. », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Pour le directeur de HEC Montréal, Michel Patry, l’importance du rôle des universités est d’ailleurs appelé à grandir. « On s’attend à ce qu’elles recrutent des gens de talent, qu’elles instruisent nos citoyens, qu’elles assurent la formation des travailleurs et des entrepreneurs, qu’elles mobilisent les secteurs public et privé, qu’elles favorisent l’innovation et le transfert des connaissances, qu’elles étendent la portée de la recherche, qu’elles éclairent les débats sur les enjeux sociaux locaux et mondiaux. »

L’étude note d’ailleurs qu’en plus de stimuler l’économie du savoir et l’innovation, les universités agissent dans leur communauté pour améliorer la qualité de vie des citoyens.

« En plus d’être des partenaires de notre développement économique, les universités participent activement à la vie de leur collectivité en mettant leurs talents et leurs installations de grande qualité à la disposition des Montréalaises et des Montréalais », a déclaré le maire de Montréal, Denis Coderre.

Les initiatives d’universités prennent notamment la forme de cliniques légales, financières ou dentaires; de services d’intégrations des communautés culturelles ou de jeunes en difficultés; de contribution à la vie culturelle ou sportive; de cours en ligne gratuits sur des plateformes comme EDUlib créée par HEC Montréal.


Nouvelles > 2016 > Les universités montréalaises, moteurs de création de richesse