Le contenu

Tableau de bord de la région métropolitaine de Montréal 2016 : grande qualité de vie des citoyens et rattrapage économique en attente

20 décembre 2016

L’édition 2016 du Tableau de bord de la région métropolitaine de Montréal, de l’Institut du Québec (IdQ) place Montréal en tête du classement quant à la qualité de vie de ses citoyens, mais en queue de classement pour sa vitalité économique.

Le tableau de bord a été réalisé en collaboration avec la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et Montréal International. Il compare Montréal avec 14 villes nord-américaines selon 29 indicateurs socioéconomiques regroupés en cinq catégories : qualité de vie, vitalité économique, capital humain, innovation et attractivité.

Faits saillants

Dans l’édition 2016 du tableau de bord, le Grand Montréal :

  • arrive en tête du classement quant à la qualité de vie de ses citoyens. Première au chapitre de la distribution de la richesse, avec le plus faible taux de criminalité et une population utilisant des modes de transport alternatifs, Montréal offre à ses citoyens un environnement sécuritaire et de qualité.
  • se situe en queue de classement pour sa vitalité économique. Le PIB par habitant, la productivité et le revenu personnel disponible demeurent faibles, tant en termes de niveau que de croissance. Le rattrapage économique semble ardu.
  • occupe le 13e rang pour ce qui est du capital humain. Le décrochage scolaire et le faible taux de diplomation universitaire demeurent les principales faiblesses de Montréal dans cette catégorie. Un rattrapage est toutefois amorcé chez les jeunes de 25 à 34 ans, ce qui est encourageant. Montréal attire des immigrants de qualité, mais semble incapable de bien les intégrer au marché du travail.
  • se classe légèrement sous la moyenne avec une 10e place en matière d’innovation. La métropole a donc encore d’importants défis à relever à cet égard. Montréal possède une capacité d’innover, mais a de la difficulté à traduire ce potentiel en innovations.
  • est une ville relativement attrayante pour les entreprises qui souhaiteraient s’y installer (7e rang), notamment grâce à sa fiscalité des entreprises, qui est parmi les plus compétitives en Amérique du Nord.

Les résultats de l’édition 2016 du Tableau de bord de la région métropolitaine de Montréal confirment l’ampleur des défis que Montréal doit relever pour devenir l’une des meilleures villes nord-américaines sur le plan économique. Plusieurs mesures prometteuses ont été prises au cours des dernières années, mais les auteurs de l’étude indiquent qu’il faudra redoubler d’efforts et continuer de miser sur les grandes forces de Montréal pour favoriser un changement rapide.

Comparermontreal.ca, un nouvel outil pour comparer votre Montréal

Dans l’édition 2016 du tableau de bord, les données et la documentation pertinente ont été regroupées sur une seule plateforme. Toute l’information sur les indicateurs passés et présents, sur la méthodologie et le choix des villes est maintenant disponible sur le site Web comparermontreal.ca.

« Grâce à notre nouvel outil interactif accessible sur le site comparermontreal.ca, chacun pourra maintenant mesurer et comparer la situation de Montréal en fonction de ses propres valeurs et préférences, au-delà du PIB et de la productivité », indique Raymond Bachand, président de l’IdQ.

En plus de faciliter les comparaisons d’une année à l’autre et de fournir un aperçu de l’évolution temporelle des données, cette nouvelle plateforme permet à chacun de créer son propre indice.


Nouvelles > 2016 > Tableau de bord de la région métropolitaine de Montréal 2016