Le contenu

Louis Jacques Filion et Jacques Desrosiers remportent les Grands Prix de pédagogie et de recherche

12 novembre 2015

Lors de la cérémonie annuelle de remise des prix de l’École, Louis Jacques Filion et Jacques Desrosiers ont remporté les Grands Prix de pédagogie et de recherche 2015, qui couronnent des carrières particulièrement riches d’individus qui ont gagné le plus haut respect de leurs pairs.

 

Louis Jacques Filion, lauréat du prix Jean-Guertin : un pionnier dans le domaine de l’entrepreneuriat

Les étudiants, collègues et collaborateurs de Louis Jacques Filion ne tarissent pas d’éloges sur ses contributions aux concepts, à la pédagogie et aux enseignements en entrepreneuriat, et ce, tant ici qu’à l’étranger. Son travail acharné, son professionnalisme et sa persévérance en recherche et en enseignement ont fait de lui une sommité du domaine de l’entrepreneuriat, qui rayonne partout dans le monde.

Professeur au Département d’entrepreneuriat et innovation ainsi que titulaire de la Chaire d’entrepreneuriat Rogers—J.-A.-Bombardier, Louis Jacques Filion (MBA 1976 et Ph. D. en systèmes et entrepreneuriat de la Lancaster University en Grande-Bretagne) a marqué une génération d’étudiants par sa rigueur, son écoute et son souci pour leur apprentissage, sa façon originale et rafraîchissante de livrer ses connaissances, sa disponibilité, son respect, son dynamisme et ses qualités de communicateur.

Sa passion transparaît non seulement dans son enseignement, mais également dans la qualité du réseau qu’il a su se construire au fil des ans et qu’il n’hésite pas à partager. Il a créé des entreprises et dirigé des PME, a participé à la mise en place du premier programme de deuxième cycle en entrepreneuriat au Canada et du Centre d’entrepreneurship HEC Montréal-Polytechnique-Université de Montréal. 

Au sein de HEC Montréal, ce vulgarisateur hors pair s’est engagé fortement dans les différents programmes de l’École et a produit une quantité exceptionnelle de matériel pédagogique pour appuyer le développement d’une vingtaine de cours portant sur l’entrepreneuriat. Il a aussi joué un rôle clé dans la création du nouveau Département d’entrepreneuriat et innovation.

Le professeur Filion a reçu plusieurs distinctions, dont le Lifetime Achievement Award du Conseil canadien de la PME et de l’entrepreneuriat, le titre de Wilford White Fellow du Conseil international de la petite entreprise (ICSB), le prix Julien-Marchesnay de l’Association internationale de recherche en entrepreneuriat et PME, ainsi que le mérite Promotion de l’entrepreneuriat de la Fédération des chambres de commerce du Québec.

En plus d’avoir présenté de nombreuses conférences sur l’entrepreneuriat sur les cinq continents, il est auteur ou coauteur d’une centaine de publications et davantage d’études de cas. La production du professeur Filion le situe parmi celle des auteurs les plus prolifiques en entrepreneuriat dans la francophonie. Il est celui dont la création de matériel pédagogique est considérée comme étant la plus imposante dans son domaine en français.

Le professeur Filion, qui prendra sa retraite en juin 2016, continuera assurément à inspirer étudiants, enseignants, professeurs et chercheurs.

Jacques Desrosiers, lauréat du prix Pierre-Laurin : 36 ans de recherche fondamentale et appliquée

L’influence, l’impact et la pertinence des recherches du professeur titulaire Jacques Desrosiers (sciences de la décision) dans le domaine du transport sont remarquables. D’ailleurs, notons qu’il a remporté le prix Pierre-Laurin à trois reprises déjà (sous l’ancienne appellation), soit en 1984, 1986 et 1997.

Possédant un doctorat en mathématiques (1979) de l’Université de Montréal, le professeur Desrosiers s’est joint à HEC Montréal en 1978 et a été promu professeur titulaire en 1989. En 1993, il devient partenaire d’AD OPT Technologies, qui compte alors seulement cinq employés et un chiffre d’affaires de 300 000 $. Six ans plus tard, la compagnie est inscrite à la bourse de Toronto et, en 2004, elle atteint 200 employés, avec un chiffre d’affaires de 30 millions de dollars.

Faisant partie de la génération de bâtisseurs du Groupe d’études et de recherche en analyse des décisions (GERAD), dont il est toujours membre, il est élu à la Société royale du Canada en 2001. De 2004 à 2010, il a été directeur du Service d’enseignement des méthodes quantitatives de gestion (maintenant Département de sciences de la décision).

Durant sa carrière à l’École, il a dirigé ou codirigé plus de 40 mémoires et thèses. Ses principaux intérêts de recherche incluent l’optimisation de grands systèmes pour la confection d’itinéraires de véhicules et d’horaires d’équipes de travail dans le domaine du transport. Sa recherche a été alimentée par des problèmes réels qui ont été l’occasion de développements théoriques et algorithmiques fondamentaux, qui ont marqué le domaine à travers une centaine de publications de très haut niveau, avec plus de 11 500 citations dans des revues telles qu’Operations Research, Management Science, Transportation Science, INFORMS Journal on Computing.

Le professeur Desrosiers a obtenu de nombreuses reconnaissances prestigieuses de la communauté scientifique, dont le Prix pour la meilleure recherche présentée lors du congrès de l’Association of European Operational Research Societies en 1983 (avec Martin Desrochers et François Soumis), le Prix annuel de la Société canadienne de recherche opérationnelle pour la meilleure recherche appliquée à deux reprises (1994 et 1996), ainsi que trois prix prestigieux en 1997, avec son collaborateur François Soumis : la médaille Joseph-Armand Bombardier, innovation technologique, de l’Association francophone pour le savoir (Acfas); le Prix d’excellence en partenariat innovateur, synergie universités/industries décerné par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et le Conference Board du Canada (avec GIRO et AD OPT); le prix Transfert de l’Association pour le développement de la recherche industrielle du Québec (avec AD OPT).


Nouvelles > 2015 > Louis Jacques Filion et Jacques Desrosiers remportent les Grands Prix de pédagogie et de recherche