Le contenu

La doctorante Joé T. Martineau, lauréate d’un prix de la Society for Business Ethics

19 août 2013

Dans le cadre de la conférence annuelle de la Society for Business Ethics tenue à Orlando (Floride) du 8 au 11 août, la doctorante en management Joé T. Martineau a reçu le prestigieux Society for Business Ethics Founders’ Award. Ce prix est décerné à de jeunes chercheurs prometteurs dans le domaine de l’éthique des affaires.

Ce prix a été attribué à Joé T. Martineau pour son projet de recherche intitulé Building a taxonomy of ethical practices in organization and an instrument to measure their perceived effectiveness. Inscrite à la spécialisation en management du Ph. D. et rattachée à la Chaire de management éthique de HEC Montréal, Joé se consacre à ce projet d’envergure de la Chaire depuis 2007.

Dans sa thèse intitulée Pratiques d’éthique organisationnelle : État des lieux et taxonomie, Joé T. Martineau s’intéresse particulièrement à la perception de l’efficacité des pratiques d’éthique organisationnelle, à leur fréquence et à leur valorisation dans les organisations, en plus de  présenter un état des lieux, une recension et une taxonomie empirique de ces pratiques. Elle propose aussi un modèle de design d’un programme d’éthique organisationnelle permettant aux organisations de mieux faire face à la complexité des enjeux éthiques auxquels elles sont confrontées.

Joé T. Martineau prévoit soutenir sa thèse, dirigée par le professeur Thierry C. Pauchant, titulaire de la Chaire de management éthique, en octobre prochain. Elle est titulaire d’une maîtrise ès sciences (M. Sc.) en gestion, avec spécialisation en management, de HEC Montréal ainsi que d’un diplôme en sciences politiques et affaires internationales de Sciences Po Paris.

La Society for Business Ethics est l’organisation internationale la plus reconnue dans le domaine de l’éthique des affaires. Elle regroupe des chercheurs, des enseignants et des praticiens concernés par ces enjeux à travers le monde.


Nouvelles > 2013 > La doctorante Joé T. Martineau, lauréate d’un prix de la Society for Business Ethics