Le contenu

Deux foix plus de femmes et de personnes immigrantes parmi les nouveaux entrepreneurs

Dévoilement de l’Indice entrepreneurial québécois 2021

6 avril 2022

Le Réseau Mentorat et ses partenaires ont dévoilé le 31 mars 2022 les résultats de l’Indice entrepreneurial québécois 2021, une référence en matière de mesure de l’entrepreneuriat au Québec. Réalisée en partenariat avec l’Institut d’entrepreneuriat Banque Nationale | HEC Montréal et Léger, l’édition 2021 porte son attention sur le nouveau visage des entrepreneures et entrepreneurs québécois.

 

En voici les faits saillants :

  • Après 2 ans de pandémie, les taux globaux d’intentions et de démarches d’entrepreneuriat sont visiblement à la baisse. Malgré cette fluctuation, les 18 à 34 ans demeurent le groupe d’âge ayant le plus grand désir d’entreprendre.
  • Le taux de fermetures (personnes ayant fermé une compagnie au moins une fois dans leur vie) se situe à 10 % (11,9 % en 2020), une légère baisse qui pourrait s’expliquer par l’important dispositif de soutien gouvernemental durant la crise.
  • Sans surprise, les propriétaires d’entreprise identifient la pénurie de main-d’œuvre comme étant l’obstacle n° 1 à la croissance de leurs activités, suivie par toutes les entraves liées aux conditions sanitaires et économiques engendrées par la pandémie.
  • La part des organisations en danger et avec risque de fermeture imminente a doublé, passant de 2,1 % à 4,2 %, et davantage chez les propriétaires immigrantes et immigrants que natifs.
  • Le taux des personnes en démarches dans les secteurs de l’agriculture, de la foresterie, de la pêche et de la chasse a évolué de la 10e place en 2019 à la 4e en 2021, pour s’établir à 8,8 %.
  • Près de 2 fois plus de propriétaires d’entreprise (11,2 %) que d’individus qui ne sont pas dans le processus entrepreneurial (6,5 %) indiquent être neuroatypiques – vivant par exemple avec un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/TDAH), le syndrome d’Asperger, etc.
  • Les femmes et les personnes issues de l’immigration présentent des taux près de 2 fois plus élevés comparativement aux hommes et aux personnes natives parmi les nouveaux entrepreneurs.

Résultats de l'Indice Entrepreneurial Québécois

 

Encourager la diversification de l’entrepreneuriat

 

« Savoir que les femmes et les personnes immigrantes sont les plus présentes parmi les nouveaux entrepreneurs nous montre que nous sommes dans la bonne voie pour devenir un écosystème plus diversifié et inclusif »
Luis Cisneros, directeur de La base entrepreneuriale et de l’Institut d’entrepreneuriat Banque Nationale – HEC Montréal. 

D’ailleurs, plusieurs programmes sont déjà en place pour encourager cette diversification de l’entrepreneuriat au Québec, notamment EntrePrism HEC Montréal, qui a pour objectif d’accompagner des entrepreneures et entrepreneurs issus des communautés culturelles.

Soulignons que l’Indice entrepreneurial québécois 2021 est présenté par le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec ainsi que par la Banque Nationale, la Caisse de dépôt et placement du Québec et l’Ordre des CPA du Québec. Plusieurs autres partenaires collaborateurs ont veillé à sa mise en œuvre.

 

En savoir plus :


hec.ca > Nouvelles > Deux foix plus de femmes et de personnes immigrantes parmi les nouveaux entrepreneurs