Le contenu

L’OCDE se joint à l’Institut international de diplomatie économique

23 janvier 2019

Un protocole d’entente a été signé à Paris le 22 janvier entre HEC Montréal et ses partenaires de l’Institut international de diplomatie économique (IIDE). Cette signature formalise la collaboration de l’IIDE avec l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

L’IIDE a été créé en 2017 à l’initiative du Forum économique international des Amériques (FEIA) et de HEC Montréal, en partenariat avec Sciences Po Paris.

L’arrivée de l’OCDE au sein de l’Institut lui donne un nouvel élan en confirmant sa dimension et sa portée internationale, d’autant plus que l’IIDE s’est adjoint récemment deux partenaires universitaires supplémentaires : l’Université de Californie à San Diego et l’Université de Séoul.

Par ce protocole d’entente, les partenaires s’engagent à faire reconnaître la diplomatie économique comme champ de recherche, de formation et de développement professionnel.

Un enjeu économique international

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, Nadine Girault, était présente lors de la signature. Elle a souligné l’importance de la représentation du Québec auprès de l’OCDE, qui aura le mandat de développer les relations avec l’IIDE.

« Il est du plus grand intérêt que ce concept de diplomatie économique prenne en compte l’environnement global – politique, culturel – dans lequel s’inscrit tout enjeu économique », a-t-elle déclaré, ajoutant que « l’existence même de ce partenariat international montre que les universités sont non seulement des observatrices de la diplomatie économique, mais d’une certaine façon, elles en sont aussi des actrices. »

Une offre conjointe de cours en préparation

Parmi les projets qui seront offerts conjointement par l’Institut, des cours universitaires et des programmes pour les professionnels sont en cours d’élaboration. L’expertise de HEC Montréal en économie politique et en gestion sera mise à profit à cet égard, afin de définir et d’assurer le bon fonctionnement de l’offre pédagogique de l’IIDE à travers le monde, en collaboration avec les autres partenaires universitaires.

« Dans un contexte économique et commercial mondial de plus en plus volatile, les travaux de l’Institut seront très en demande et permettront aux dirigeants internationaux de prendre de meilleures décisions. Je suis particulièrement fier de l’importante contribution de HEC Montréal qui est le seul établissement universitaire canadien dans ce projet », ajoute Michel Patry, directeur de HEC Montréal.

Développer la réflexion et la recherche

L’IIDE prévoit également de se positionner comme think tank indépendant qui prendra une place centrale dans la réflexion sur l’évolution de la diplomatie économique. Sur ce point, le FEIA pourra mobiliser le réseau important de partenaires publics et privés dont il dispose à travers le monde, afin d’intégrer le milieu des affaires à cette réflexion, et contribuer à l’offre de formation pour professionnels et dirigeants d’entreprises ou d’organismes.

L’OCDE et ses 36 états membres apporteront à ce sujet une expertise unique en ce qui a trait à la diplomatie multilatérale, ainsi qu’un appui important à la réflexion sur les défis de la mondialisation.

L’IIDE se donne aussi pour objectif d’identifier les meilleures pratiques en matière de diplomatie économique. Par ses activités, il mettra en lumière ou contribuera à la recherche sur ce sujet, en plus de demeurer un lieu d’échange d’information, de matériel ou de publications.

Peter F. Cowhey, doyen, School of Global Policy and Strategy, UC San Diego; Michel Patry, directeur de HEC Montréal ; Gil Rémillard, président fondateur du FEIA ; Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec ; Enrico Letta, doyen, Paris School of International Affairs, Sciences Po; Jong-Ho Jeong, doyen, Graduate School of International Studies, Seoul National University; et Angel Alonso Arroba, chef du management et de la communication, cabinet du Secrétaire général de l’OCDE.

Line Beauchamp, Déléguée générale du Québec à Paris et représentante personnelle du premier ministre du Québec pour la Francophonie; Enrico Letta, doyen, Paris School of International Affairs, Sciences Po; Michel Patry, directeur de HEC Montréal; Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec; et Gil Rémillard, président fondateur, FEIA.


Nouvelles > 2019 > L’OCDE se joint à l’Institut international de diplomatie économique