Le contenu

Fier du chemin parcouru et confiant en l’avenir

Lettre de Michel Patry

29 mai 2019

À la fin de cette semaine, je quitterai mes fonctions de directeur de HEC Montréal. Durant mes années passées à ce poste, j’ai été le témoin privilégié du chemin parcouru par notre École et la société dans son ensemble.

En 2006, lorsque j’ai amorcé mon mandat, Facebook et l’iPhone n’existaient pas et la crise des subprimes n’avait pas encore eu lieu. En 13 ans, beaucoup de changements sont survenus. Et parmi ceux qui concernent l’École en particulier, il y en a plusieurs dont toute la communauté HEC Montréal peut être très fière.

Les nombreuses innovations introduites dans notre offre de formation et le souci constant d’améliorer toutes nos formations diplômantes et qualifiantes méritent d’être souligné. Ces efforts expliquent en grande partie l’augmentation de plus de 20 % dans la fréquentation de nos programmes; ce qui témoigne évidemment de leur pertinence.

Je retiens également les importants progrès accomplis en recherche, notamment grâce à la consolidation des pôles d’excellence dans plusieurs domaines et par le déploiement de nos activités de transfert.

Il faut mentionner que plusieurs des initiatives réalisées n’auraient pu se concrétiser sans un appui de la  Fondation HEC Montréal. En effet, depuis sa création en 2009, son rôle est devenu de plus en plus prépondérant et ses activités ont permis de multiplier par quatre les dons annuels reçus par l’École.

Ceci étant dit, il nous reste encore beaucoup à faire pour assurer la pérennité de notre mission. Une nouvelle économie s’installe avec tout ce que cela comporte de changements technologiques qui altèrent nos modes de vie et nos méthodes de travail. Et si le Québec veut s’y inscrire comme un acteur majeur, il devra être en mesure de former les talents nécessaires et de favoriser la créativité et l’émergence d’innovations.

Pour cela, il faudra que l’éducation devienne la priorité de notre société et que l’on encourage de façon particulière la participation aux études supérieures.

Comme première école de gestion francophone au pays, HEC Montréal est un joueur important dans cette transformation. Nous avons ici tout le savoir-faire, les ressources et l’intelligence pour répondre aux défis posés par les changements rapides que notre société est en train de connaître.

C’est donc avec une confiance absolue en la capacité de l’École à demeurer pertinente et à former une relève prête à faire face aux enjeux à venir que je passe le flambeau au prochain directeur, Federico Pasin.

Dans mon nouveau rôle de président-directeur général de la Fondation HEC Montréal, je continuerai d’appuyer l’École dans la poursuite de ses objectifs afin qu’elle participe pleinement à la croissance et à la prospérité du Québec de demain.

 

Michel Patry


Nouvelles > 2019 > Fier du chemin parcouru et confiant en l’avenir