Le contenu

Les lauréats des prix ARDI 2017 sont Mathieu Baril et Marc-Antoine Saumier

7 février 2017

Initiative conjointe de la Brigade Arts Affaires de Montréal (BAAM) et de la Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi-Marcoux de HEC Montréal, les Prix ARDI ont été décernés à Mathieu Baril et Marc-Antoine Saumier.

Les prix ont été remis le 1er février par Stéphanie Lavallée et Benoît Beauchemin, coprésidents de la Brigade Arts Affaires de Montréal (BAAM), ainsi que par François Colbert, professeur titulaire au Département de marketing et titulaire de la Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi-Marcoux de HEC Montréal.

Le nom ARDI est une fusion du mot art et de l’adjectif hardi, signifiant celui/celle qui ose, qui fait preuve d’audace et d’originalité. L’objectif de ces prix est de souligner et de célébrer l’audace et l’innovation philanthropique d’une personne de 40 ans et moins de la relève d’affaires, et d’un gestionnaire de 40 ans et moins œuvrant dans un organisme culturel (ayant un budget de moins d’un million de dollars). Pour cette première année des prix ARDI, 24 candidatures ont été déposées, se répartissant presque également entre les gestionnaires culturels et la relève d’affaires.

Mathieu Baril, lauréat du volet gestionnaire culturel, est responsable du financement privé à Tangente, un diffuseur de danse contemporaine.

Marc-Antoine Saumier, lauréat du volet relève d’affaires, est directeur de la succursale de la Banque TD située au 1018 rue Ste-Catherine Est à Montréal.

Volet gestionnaire culturel : Mathieu Baril

Diplômé en photographie de l’Université Concordia et à la Maîtrise en management d'entreprise culturelle de HEC Montréal, Mathieu Baril débute sa carrière de gestionnaire en 2013 à Art Souterrain où il est responsable de l’aide aux artistes émergents, puis chargé des communications et de l’expérience créative en 2014-15.  Entre ces deux mandats, il est coordonnateur du marketing au Festival POP Montréal 2014.

Depuis 2015, il est responsable du financement privé à Tangente et à l’Agora de la danse. Dans le cadre de cette fonction, il conçoit un plan de développement de la commandite et de la philanthropie, dans lequel s’inscrivent plusieurs initiatives, dont la campagne Donnez Dansez visant à amasser 200 000 $ auprès de donateurs individuels, des partenariats avec des start-ups innovantes et le projet de sociofinancement Donnez un coup de pouce, déplacez une montagne! Lors de cette initiative innovante de sociofinancement, les chorégraphes programmés en 2016-17 ont reçu un accompagnement stratégique et une formation pour mener avec succès des campagnes sur ces nouvelles plateformes.  Dès les premiers 1 000 $ récoltés, la Caisse Desjardins de la culture a versé 500 $ par projet, soit un total de 3 500 $, un investissement qui a permis de générer plus de 18 000 $ grâce à l’appui de 250 donateurs.

Lors de ses délibérations, le jury a tenu à souligner « l’originalité des initiatives de Mathieu Baril et les partenariats qu’il a mis en place pour outiller et soutenir de façon durable la création chorégraphique et la danse contemporaine à l’édifice Wilder ».

Volet relève d’affaires : Marc-Antoine Saumier

Après avoir étudié le graphisme au Collège Ahuntsic, Marc-Antoine Saumier débute sa carrière chez Xerox Canada en 2003, où il est spécialiste du soutien, puis directeur régional du marché des revendeurs, avant de devenir directeur de la commercialisation des fournitures, en 2008. En 2013, il devient directeur principal des clients, Enterprise Group, chez Domtar, puis en 2015, directeur de succursale à la Banque TD.

En 2012, Marc-Antoine Saumier contacte le Musée des beaux-arts de Montréal pour les accompagner dans la création d’un Cercle des jeunes philanthropes. Le premier événement qu’il organise est un D-Vernissage qui vise à impliquer les professionnels de 25-45 ans dans les activités du Musée. En 2016, il participe à l’organisation de la première soirée de collecte de fonds pour la littérature LGBT au festival Métropolis Bleu et, par l’entremise de la Banque TD, il soutient plusieurs initiatives visant à intégrer la musique dans la vie des jeunes du quartier Centre-Sud.

En accordant le Prix ARDI à Marc-Antoine Saumier, le jury a souligné « la contribution innovatrice du lauréat aux relations arts affaires, la démarche de précurseur, son dynamisme et son implication dans plusieurs domaines culturels ».

 

Les Prix ARDI sont dotés d’une bourse de 2 500 $ chacun et sont décernés par la Brigade Arts Affaires de Montréal. Conformément aux souhaits des lauréats, les bourses seront remises à Tangente et à la Fonderie Darling.

Le jury était composé de :

  • Sébastien Barangé, vice-président, communications et affaires publiques, CGI;
  • Valérie Beaulieu, directrice générale, Culture Montréal;
  • Madeleine Careau, chef de la direction, Orchestre symphonique de Montréal;
  • Maxime Codère, vice-président, restructuration et redressement, KPMG;
  • François Colbert, professeur titulaire au Département de marketing et titulaire de la Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi-Marcoux, HEC Montréal
  • Francine Lelièvre, directrice générale du Musée Pointe-à-Callière, cité d'archéologie et d'histoire de Montréal.

Photo : Marc-Antoine Saumier (relève d’affaires) à gauche et de Mathieu Baril (gestion culturelle) à droite. Crédit: Charles Bélisle.


Nouvelles > 2017 > Les lauréats des prix ARDI 2017 sont Mathieu Baril et Marc-Antoine Saumier