Le contenu

L’Oréal Brandstorm : des étudiants sur le podium pour leur technologie « intelligente »

L’équipe du Lewis 2e à la finale mondiale

5 juillet 2017

L’Oréal Brandstorm

L’équipe du Lewis (de gauche à droite): Marco Patanella (Polytechnique Montréal), Umberto Najar et Nicolas Fisch (HEC Montréal).

L’équipe, composée de deux étudiants au B.A.A. de HEC Montréal et d’un étudiant de Polytechnique Montréal, qui avait remporté les finales canadiennes et panaméricaines du concours L’Oréal Brandstorm, s’est hissée à la 2e place, lors la finale internationale à Paris, le 15 juin dernier. Nicolas Fisch, Umberto Najar et Marco Patanella ont une fois de plus ravi le jury lors de la ronde TECH, grâce à leur projet de gadget « intelligent » appelé Lewis. Le Brandstorm 2017 se déroulait cette année en collaboration avec la marque de soins pour hommes L’Oréal MenExpert, dont la tête d’affiche est le pilote automobile Lewis Hamilton.

Le « Lewis » de nos lauréats est un petit objet pour la salle de bain : une petite enceinte d’environ 6 cm sur 6 cm, munie d’une ventouse et résistante à l’eau. Il s’agit d’une technologie utilisant l’intelligence artificielle, puisque Lewis peut reconnaître la voix humaine puis, par l’entremise de Facebook et de l’application Messenger, et à l’aide d’un algorithme, répondre aux questions de son propriétaire, en plus de lui offrir des solutions en matière d’utilisation de produits cosmétiques. Par exemple, sur simple commande vocale, Lewis peut commander et faire livrer une nouvelle bouteille de shampooing, proposer de nouveaux produits ou offrir des conseils en matière de beauté masculine.

Le projet créé spécialement par les 3 concurrents pour le Brandstorm, est une réponse sur le plan de l’innovation technologique et sur le plan du marketing aux défis posés par les consommateurs masculins de la génération de ses créateurs. « Les milléniaux n’ont pas de temps. Il faut les cibler directement dans la salle de bain », résume Nicolas Fisch.

Le projet soumis devait respecter des critères précis : constituer une innovation, être utile, être évolutif et être réalisable. Les créateurs du Lewis souhaitent bien évidemment que leur innovation soit un jour fabriquée et commercialisée. Le projet pourrait bien se faire chez L’Oréal, mais ce n’est pas encore décidé. En attendant, la société française a jugé bon de recruter les 3 étudiants comme stagiaires en entreprise pour l’été, dans ses bureaux de Montréal.


Nouvelles > 2017 > L’Oréal Brandstorm : des étudiants sur le podium pour leur technologie « intelligente »