Le contenu

Croissance à l’international – 3 tendances à garder à l’œil

7 novembre 2018

La conquête du monde vous séduit?

Se lancer à l’international implique de la stratégie, du marketing et de prendre en compte de nombreux aspects culturels. Plusieurs dimensions entrent en ligne de compte dans le succès, mais voici trois enjeux clés à garder en tête avant de vous lancer.

Le paradoxe de l’ouverture des marchés

La renégociation de l’ALENA, désormais l’AEUMC, a remis cette réalité au goût du jour dernièrement. Il n’y a jamais eu autant d’opportunités pour les entreprises d’ici d’aller faire des affaires à l’extérieur. Or, cette réalité vient avec la menace que c’est tout aussi vrai pour les compagnies étrangères aussi. Un accord qui nous permet subitement de nous lancer facilement en Europe nous met dans une position très avantageuse par rapport aux États-Unis. Le problème, c’est qu’il y a déjà là-bas une économie bien développée avec des Allemands, des Français et d’autres nationalités tout aussi motivées à réussir que nous. L’ouverture des marchés n’a jamais été aussi grande, mais les difficultés n’ont jamais été aussi nombreuses également. Il devient nécessaire de développer une capacité à gérer une compétition étrangère en plus de la compétition locale.

La multiplication des informations

Il n’y a jamais eu autant de données et d’informations sur les marchés qu’on peut convoiter. Heureusement, des systèmes permettent désormais de les trier intelligemment afin de les utiliser. Les plus grands joueurs utilisent des outils d’analyse de données, notamment en intelligence artificielle et en apprentissage automatique, pour être capables de prendre de meilleures décisions immédiatement, en temps réel. Par exemple, si la météo d’aujourd’hui est mauvaise à Tokyo et qu’on veut afficher des publicités de crème solaire sur les téléphones intelligents des habitants, il serait peut-être plus judicieux de cibler une ville voisine, où il fait particulièrement beau, afin de rentabiliser son budget marketing de la façon la plus efficace. Dans la conquête des marchés étrangers, il est maintenant nécessaire de tenir compte de tout ce qui se passe sur le terrain. Nous sommes passés d’une vision macroscopique à une vision microscopique très ciblée, qui peut avoir des impacts majeurs sur le succès. Tout tient dans l’équation de livrer le bon produit, à la bonne personne, au bon moment!

L’impératif culturel

Alors que plusieurs rêvent du marché asiatique ou lorgnent celui de nos voisins américains, il ne faut pas oublier nos avantages culturels en tant que québécois. Certains marchés, surtout dans la francophonie, peuvent s’avérer très prometteurs. L’Afrique est présentement en train d’être gagnée par les Chinois et certains pays européens. Les Nord-Américains y sont proportionnellement peu présents. Notre connaissance du français et notre capacité à travailler en anglais nous ouvrent pourtant des portes dans de nombreux pays. Notre bonne réputation basée sur nos valeurs de collaboration, d’empathie et d’ouverture aux autres cultures joue également en notre faveur et est la clé du succès quand vient le temps de créer des partenariats à l’international. Il s’agit d’une de nos forces qu’on gagnerait grandement à mettre de l’avant.

Si vous êtes un entrepreneur visionnaire et vous souhaitez internationaliser vos activités, inscrivez-vous au Programme CDPQ-HEC Montréal - Émergence internationale. Ce programme unique vous permettra de cibler vos nouveaux marchés et de définir votre plan d’action sur 5 ans pour conquérir le monde! Faites vite, les places sont limitées.

 


 Découvrez tous nos articles


École des dirigeants > Articles > Croissance à l’international – 3 tendances à garder à l’œil