Le contenu

S'adapter pour survivre, innover pour prospérer


23 février 2021

Sadapter-pour-survivre-innover-pour-prosperer

Les startups du Creative Destruction Lab – Montréal (CDL-Montréal) trouvent des moyens de s’adapter et de prospérer pendant la crise de la COVID-19.

Cette dernière a eu un important impact sur la communauté des startups : moins de fonds en capital de risque disponibles, des acheteurs interentreprises qui retardent leurs achats, des équipes devant adapter leurs opérations au travail à distance, etc. Ainsi, c’est dans l’objectif de partager expériences et conseils pour surmonter la crise que les startups du CDL-Montréal, provenant des 4 coins du monde, se sont rassemblées avant de terminer l’année 2020.

À travers les différentes conversations, les cohortes 2020-2021 du CDL-Montréal ont montré qu’elles sont à la hauteur du défi et prêtes à saisir l’occasion pour s’adapter et prospérer. Dans cet article, vous trouverez les faits saillants de ces conversations et des pistes de solutions aux enjeux que vivent les startups 2020-2021 du CDL-Montréal.

Gestion des talents en télétravail

L’enjeu le plus fréquemment soulevé lors de cette table ronde a sûrement été celui de la gestion des talents. Les startups du CDL-Montréal font partie d’industries où les talents sont la plus grande richesse d’une entreprise. Ainsi, les accompagner (surtout en temps de crise sanitaire) fait partie de leurs priorités.

Comme l’un des fondateurs l’a exprimé lors de la table ronde : « Tu peux avoir un solide talent, mais si tu n’as pas une culture d’entreprise pour soutenir sa croissance ou son engagement, tu risques de diminuer la valeur de sa contribution. »

En effet, selon plusieurs experts en ressources humaines, les entreprises qui ont une forte culture d’entreprise sont celles qui s’adaptent le mieux à l’incertitude liée à la COVID-19.

« Pour nous, la passion est très importante chez nos employés, complète un autre membre de la cohorte. C’est pourquoi, lors de nos entretiens d’embauche, nous demandons : “Combien de temps avez-vous mis dans la préparation de cette entrevue?” C’est une question qui nous permet de bien évaluer l’engagement d’un employé. »

En faisant partie du programme CDL-Montréal, les entrepreneurs ont non seulement accès à un réseau de mentors, dont certains sont des sommités en gestion des ressources humaines, mais aussi à un important bassin de talents hautement qualifiés et aux 19 500 travailleurs ayant des compétences en intelligence artificielle (IA) à Montréal.

Ils ont également l’occasion de rencontrer des scientifiques faisant partie des 500 chercheurs et étudiants à la maîtrise, au doctorat et au postdoctorat du Mila.

Adapter son produit à la réalité de la COVID-19

Les startups qui survivront à la crise sanitaire seront celles qui s’adapteront à la nouvelle réalité du marché et qui repenseront l’adéquation de leur produit au marché. C’est pourquoi ce sujet a fréquemment été soulevé lors des conversations entre les startups 2020-2021 du CDL-Montréal.

« L’adéquation du produit au marché est un processus, c’est itératif, a exprimé l’un des entrepreneurs. C’est long et fastidieux, mais c’est la clé du succès : trouver qui paierait pour ta technologie et à quel prix. »

En effet, l’adéquation du produit au marché est le nœud de la guerre pour bien des startups, mais tout est une question d’équilibre : « En plus de devoir affiner ta technologie selon les besoins du marché, il faut maintenir une équipe forte et motivée, faire du développement d’affaires, mettre à jour tes états financiers, etc., comme l’explique un entrepreneur du programme. C’est ce tourbillon de décisions à prendre qui peut t’amener à perdre de vue ton objectif principal. »

C’est pourquoi le CDL-Montréal utilise un processus de mentorat basé sur des objectifs pour libérer les startups des distractions et leur permettre de se concentrer sur ce qui est le plus important.

Vendre en temps de crise

En temps de pandémie, plusieurs gestionnaires des startups ont exprimé que leurs prospections commerciales ont radicalement changé leur entonnoir de ventes : « Avant la pandémie, nous négocions un important contrat avec une influente entreprise, raconte l’une des entrepreneures du CDL-Montréal. Lorsque la COVID-19 a perturbé notre mode de vie et de travail, la compagnie a failli faire marche arrière. » Cette expérience est fréquemment vécue chez les startups.

Ainsi, pour survivre à cette crise, plusieurs d’entre elles ont dû pivoter et réinventer leur modèle d’affaires, comme l’explique cette même entrepreneure : « Nous avons dû utiliser la pandémie comme une occasion et adapter notre produit à la crise. Nous avons en quelque sorte dû pivoter et ajouter de nouvelles fonctionnalités. »

En temps de crise sanitaire et économique, le programme du CDL-Montréal est d’autant plus pertinent, car, plus que jamais, les entreprises ont besoin de soutien, de mentorat et d’idées nouvelles. C’est entre autres dans cet objectif qu’a été développé CDL Recovery, un programme axé sur l’ensemble des solutions pour accélérer la reprise mondiale après la crise de la COVID-19.

Ce modèle précurseur a permis au CDL-Montréal de développer une expertise afin de soutenir adéquatement les entrepreneurs en temps de crise et de les propulser vers de nouveaux sommets.

Gestion du temps

En plus de gérer les tâches quotidiennes (déjà importantes), les entrepreneurs ont eu à opérer une transition vers le travail à distance. « En plus de devoir accommoder nos clients et adapter la technologie à leurs nouveaux besoins, nous devions soutenir nos employés dans cette transition, et ce, sans entacher la culture d’entreprise », soulevait une entrepreneure.

Pour d’autres, le nouveau mode de travail en temps de pandémie a été bénéfique et leur a permis d’avoir plus de temps pour développer leur projet. « On a pu construire une très belle culture d’entreprise, même mieux qu’avant, explique un entrepreneur. Nous avons pris le temps de nous éduquer et d’apprendre de nouvelles astuces pour le travail à distance, comme le système OKR de GitLab. »

• • •

Les entrepreneurs des startups ont habituellement l’occasion de se rencontrer en personne, c’est pourquoi ces tables rondes ont été instaurées, pour créer ces rencontres riches en apprentissages. Ces discussions ont permis aux entrepreneurs de constater qu’ils ne sont pas seuls à vivre certains enjeux, surtout en temps de crise de la COVID-19. Même qu’ils découvrent tout un nouveau réseau d’entrepreneurs qui peut les aider à trouver des solutions à certains de leurs défis.

Ces échanges et le partage d’expertises sont la réelle richesse d’un programme comme celui du CDL-Montréal.

Communiquez avec nous

École des dirigeants > Actualités > 2021 > S'adapter pour survivre, innover pour prospérer