Contenu Menu

La pédagogie inversée

Gilles Cazabon et Pierre Lainey sont tous les deux maitres d’enseignement au département de management. Ils utilisent la pédagogie inversée dans le cadre de leur cours respectifs. Tous deux ont reçu le prix pour l’excellence en pédagogie : Gilles Cazabon en 2012 et Pierre Lainey en 2008.

 

 

Informations complémentaires

Une théorie de l’apprentissage, l’humanisme[1], entend positionner l’étudiant au cœur de ses apprentissages en changeant quelque peu le rôle de l’enseignant. En effet, ce dernier n’est plus seulement la source de savoir et l’expert de la classe, il devient un facilitateur et un partenaire de l’étudiant. C’est dans ce changement de paradigme que nait la classe inversée. En effet, « le dispositif de classe inversée permet le passage d’un modèle centré sur le professeur vers un modèle centré sur l’apprenant afin de répondre aux besoins individuels de chacun. » (Roussel, Aoun, Jacob, Teyssié et Galindo, 2014, p. 11). Ainsi, l’enseignant devient un médiateur entre le savoir et l’étudiant. En ce sens, il se doit d’accompagner l’étudiant dans son apprentissage, mais aussi dans sa démarche d’apprentissage. Si dans la pédagogie inversée, l’étudiant est responsable de son apprentissage, il n’en reste pas moins qu’il doit souvent apprendre à être responsable et autonome. L’enseignant ne devrait donc pas prendre pour acquis que l’étudiant est déjà autonome. Dans cette perspective, l’enseignant a un rôle essentiel à jouer en aidant l’étudiant à utiliser des stratégies d’apprentissage ou à trouver ses propres stratégies.

Par exemple, l’enseignant pourrait inciter l’étudiant à laisser des traces de son engagement dans son apprentissage en lui demandant d’écrire des résumés de lecture ou de faire une réflexion critique (guidée ou non) quant au contenu qu’il a vu seul. De cette façon, l’enseignant peut s’assurer que l’étudiant a bien pris connaissance de la matière, mais il peut également valider auprès du groupe les zones d’ombre qui subsistent encore lors du retour en groupe-classe (Tennessee Teaching and Learning Center, Université du Tennessee, 2014). Il ne faut pas perdre de vue que la pédagogie inversée est inefficace et produit l’effet inverse si le retour en classe vise à reprendre l’ensemble de la matière que les étudiants ont déjà lu, entrainant par la même occasion un cycle infernal : les étudiants n’ont pas lu les documents, l’enseignant reprend la matière, les étudiants ne liront pas les nouveaux documents puisque l’enseignant reprendra la matière. Le retour en classe doit donc être réservé aux interactions entre les étudiants et l’enseignant autour de ce que ces derniers ont vu, acquis, compris ou non.

Finalement, Roy (2014) résume en 5 faits saillants tout l’intérêt que revêt la pédagogie inversée:

  1. Offrir la possibilité à l’étudiant de réécouter ou de relire les documents autant de fois qu’il le souhaite et qu’il en a besoin; 
  2. Rendre responsable et autonome l’étudiant dans son apprentissage; 
  3. Faire un suivi plus personnalisé des étudiants en classe pendant les travaux d’équipe et à travers les échanges; 
  4. Avoir davantage d’interactions positives avec les étudiants; et 
  5. Utiliser le temps en classe de manière plus propice avec les étudiants.

 

Références 

Roussel, B., Aoun, A., Jacob, M., Teyssié, C. et Galindo, M. (2014). Articuler dispositifs de formation et innovations technologiques : repères sur des actions de pédagogie inversée. Communication présentée au 5ème colloque international du Réseau International Francophone des Établissements de Formations de Formateurs, Hanoï, Vietnam. Récupéré le 1er mars 2016 de https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01212884/document

Roy, N. (2014). La pédagogie inversée : une pédagogie renversante? Le tableau, 3(1). Récupéré le 1er mars 2016 de http://pedagogie.uquebec.ca/portail/le-tableau/vol3-no-1-la-classe-inversee-une-pedagogie-renversante

Tennessee Teaching and Learning Center, Université du Tennessee. (2014). Flipped classrooms. How to series, course design. Récupéré le 1er mars 2016 de http://tenntlc-utk-edu.wpengine.netdna-cdn.com/files/2013/11/Flipped-Classrooms.pdf

Tennessee Teaching and Learning Center, Université du Tennessee. (2016). Peer Teaching, “How to” pedagogies #2. Récupéré le 1er mars 2016 de http://tenntlc-utk-edu.wpengine.netdna-cdn.com/files/2010/12/HowToPeerTeachingFinal1.pdf

Tennessee Teaching and Learning Center, Université du Tennessee. (2016). Using peer learning in classroom, “How to” pedagogy #2. Récupéré le 1er mars 2016 de http://tenntlc.utk.edu/files/2010/12/HowToPeerLearning_Final.pdf



[1] Voir Carl Rogers pour de plus amples informations.
Partager cette page :
| Plus
 
Logo HEC Montréal

Facebook YouTube Flickr Twitter LinkedIn Instagram
© HEC Montréal, 2019  Tous droits réservés.