Contenu Menu

P084

Histoire administrative :
La Fédération des Magasins Coop est incorporée le 13 septembre 1942 en vertu de la Loi des syndicats coopératifs de Québec (S.R.Q. 1941, Chap. 290) sous le nom de "L'Alliance des Coopératives de Consommation".

Confrontée à la concurrence des chaînes succursalistes et des regroupements d'épiciers indépendants, l'Alliance devient la Fédération des Magasins Coop le 6 février 1958. La Fédération amène ses coopératives membres, surtout localisées hors de Montréal, à agrandir leurs magasins et à pratiquer le libre-service. Elle promeut aussi un "Plan de développement du secteur coopératif de la consommation dans la région de Montréal" et participe à la naissance de l'Association coopérative des consommateurs de Montréal (ACCM) le 13 décembre 1966.

En 1969, la Fédération des Magasins Coop commence à implanter en milieu urbain, une variante des Magasins Co-op qu'elle nomme "Cooprix". Ces magasins forment deux groupes: les Cooprix intégrés à la Fédération et les Cooprix contrôlées par des coopératives de base "associées" avec la Fédération des Magasins Coop. En septembre 1970, la Fédération crée l'Institut de promotion des intérêts des consommateurs (IPIC) liés à la formule Cooprix. L'IPIC dont le rôle est d'informer et conseiller les consommateurs, publie le bulletin d'information "Le Réveil du consommateur". À la même époque, un nouveau type de coopérative de consommation dite à contribution directe naît de la base. Des comptoirs alimentaires, puis des clubs de consommation, ainsi que des coopératives d'aliments naturels ou d'alimentation saine apparaissent. Ils approvisionnent exclusivement leurs membres au prix coûtant, moyennant une contribution hebdomadaire qui couvre les dépenses d'opérations et du bénévolat.

La Fédération a son siège social à Québec et dispose d'un bureau à Montréal. Elle possède trois succursales à La Tuque, Mont-Joli et Jonquière. Elle offre des services aux coopératives, dont la vérification des livres comptables, la rédaction des états financiers et fait la promotion d'un journal hebdomadaire de promotion publicitaire "Le Journal Co-op", ainsi que la publication d'un journal mensuel à l'intention des membres Cooprix "Coop Information" ou "Cooprix Information". La Fédération emploie environ cinq cents travailleurs répartis entre six divisions: Opérations, Mise en marché, Promotion coopérative, Finances, Ressources humaines et Développement.

Sur le plan intercoopératif, la Fédération des Magasins Coop est en relation avec le Conseil de la Coopération du Québec (CCQ), la Société de Développement Coopératif (SDC), l'Association Coopérative d'Investissement du Québec (ACIQ), la Coopérative Fédérée de Québec et l'Interprovincial Cooperatives Limited (IPCO).

Depuis sa création en 1966, l'Association coopérative des consommateurs de Montréal (ACCM) ne cesse d'accueillir de nouveaux membres, le total de ses ventes s'accroît annuellement, tandis que l'ouverture de nouveaux Cooprix s'accélère. Le 12 octobre 1974, la Fédération décide de se défaire de deux succursales montréalaises, le Cooprix du boulevard Saint-Joseph et le Cooprix de la rue Legendre, au profit d'une nouvelle association, la Coop des consommateurs de Montréal. Les plus fervents défenseurs de la formule Cooprix veulent un rythme d'expansion plus accéléré et agissent au sein de la Coop des consommateurs de Montréal (CCM). En 1975, la scission s'opère entre le CCM et la Fédération des Magasins Coop.

Au printemps 1975, alors que la Coop des Consommateurs de Montréal vient d'obtenir le contrôle des Cooprix de Montréal et de leur développement, l'Assemblée générale des membres de la Fédération des Magasins Coop, incitée par le Conseil de la Coopération du Québec, met sur pied le "Comité mixte de planification du secteur coopératif de consommation". Au printemps 1976, le Comité dépose "Le plan de développement du secteur coopératif de consommation" qui propose une nouvelle formule de développement: la Coopérative régionale de Consommateurs. De 1976 à 1979, huit Coopératives régionales de consommateur sont formées pour prendre le contrôle de Cooprix intégré à la Fédération soient celles de Haute-Yamaska (Granby), Ste-Foy, Pointe-Lévis (Lévis), Saguenay (Chicoutimi), Jonquière - La Glaneuse (Jonquière), Lanaudière (Joliette), Grand Trois-Rivières (Trois-Rivières) et Portneuf (Donnacona).

Entre 1978 et 1979, quinze coopératives de consommation à l'enseigne Cooprix forment trois groupes: les Coopératives régionales de consommateurs (8), la Coop des Consommateurs de Montréal (1) et les autres coopératives à l'enseigne Cooprix au nombre de six (6) : La Coopérative de Consommateurs de Richmond, la Coopérative de Consommation de Charlesbourg et les Magasins Co-op de Albestos, Mont-Laurier, Thetford Mines et Rimouski.

En 1979, une mésentente éclate entre les clubs de consommateurs (106 clubs de consommation, dont 25 affiliés à la Fédération) et la Fédération des Magasins Coop. Les coopérateurs du mouvement des clubs reprochent à la Fédération de s'être coupée de sa base, et d'avoir créé des supermarchés coopératifs dans de grandes villes, faisant des campagnes de recrutement de "consommateurs-coopérateurs" qui n'ont qu'à souscrire de deux à cinq dollars pour devenir membres.

En juin 1982, la Fédération des Magasins Coop déclare faillite. L'analyse des événements porte à croire que la crise économique sévissant à cette époque alliée à la faiblesse de la structure financière de la Fédération a contribué à la cessation de ses activités. Sans compter la montée en puissance des concurrents capitalistes due à la concentration par voie de fusions et acquisitions dans la distribution alimentaire.

Historique de la conservation :
L'acquisition du fonds d'archives a été réalisée par l'obtention de deux dons.

Un don a été proposé par les Archives nationales du Québec. M. Daniel Picard, responsable de la dotation et de la formation des administrateurs élus et des nouveaux gestionnaires de Magasins Coop pour la Fédération des Magasins Coop en est le donateur. Il a participé à la mise sur pied de programmes de dotation, de formation pour les administrateurs élus et les gestionnaires et à l'animation de ces formations à partir de 1977, jusqu'à la fermeture de la Fédération en 1982.

Un don provient du Fonds Marie-Claire Malo (P007). Madame Malo, professeure à HEC Montréal de 1976 à 2008, a collecté de nombreux documents pour la réalisation de son mémoire de maîtrise (Naissance et croissance du secteur coopératif de consommation au Québec, 1938-1953) et sa thèse de doctorat (Émergence, fonctionnement et transformation de l'organisation coopérative des consommateurs québécois, 1938-1978).

Portée et contenu :
Le fonds témoigne de l'évolution du secteur des coopératives de consommation au Québec. La Fédération des Magasins Coop y a joué un rôle clé de 1942 à 1982.

La partie du fonds acquise de Daniel Picard contient des documents de formation pour les membres des conseils d'administration d'entreprises coopératives. Elle nous renseigne de façon très pertinente sur le fonctionnement des conseils d'administration, la stratégie de dotation et le plan d'intégration des gestionnaires de coopératives de consommateurs pour la période se situant entre 1980 et 1982.

La partie du fonds acquise de Marie-Claire Malo couvre la période allant de 1938 à 1978. Elle nous renseigne sur l'évolution de la Fédération des Magasins Coop (précédée par l'Alliance des coopératives de consommation) et sur les composantes de base du secteur coopératif de consommation au Québec à divers moments de son évolution : La Familiale de Montréal et autres «premières» coopératives de consommation, leur transformation en Magasins Co-op (puis Coop), les Cooprix intégrés à la Fédération ou contrôlés par des coopératives comme la Coopérative de consommateurs de Montréal (CCM) et les coopératives régionales de consommateurs, les clubs de consommation qui, avec les coopératives d'alimentation naturelle, sont des coopératives à contribution directe de leurs membres.Le fonds témoigne du rôle important joué par la Fédération des Magasins Coop dans le développement du secteur coopératif de la consommation au Québec de 1942 à 1982.

Le fonds contient des documents de formation pour les membres des conseils d'administration d'entreprises coopératives. Il nous renseigne de façon très pertinente sur le fonctionnement des conseils d'administration, la stratégie de dotation et le plan d'intégration des gestionnaires de coopératives de consommateurs pour la période se situant entre 1980 et 1982.

Il se compose également de procès-verbaux, rapports annuels, correspondance et bulletins d'information. Des dossiers administratifs nous renseignent sur les coopératives de consommation (Magasins Coop et Cooprix), les promotions coopératives, les rapports de ventes, les plans de développement et la faillite de la Fédération.

Source du titre composé propre :  Titre basé sur le contenu du fonds.

Source immédiate d'acquisition :  En octobre 2017, à la suite d'une convention de donation, le donateur M. Daniel Picard cède ses documents à l'École des hautes études commerciales de Montréal. Le Fonds Fédération des Magasins Coop est alors créé. En juin 2018, avec l'accord de Marie-Claire Malo, une partie du Fonds Marie-Claire Malo est versée dans le Fonds Fédération des Magasins Coop. Le fonds devient le Fonds Fédération des Magasins Coop et coopératives de consommation.

Instrument(s) de recherche :  Traitement sommaire et provisoire.

Groupes de documents reliés : On peut aussi consulter le Fonds Marie-Claire Malo (P007), dont les dossiers P007/W,0029 (statuts et règlements) et P007/W,0030 (organigrammes). Les séries P007/B1 et P007/B3 contiennent de la correspondance et P007/D1 des travaux dirigés ou extraits d'un mémoire portant sur les coopératives de consommation. Le fonds du Centre de gestion des coopératives, dont les dossiers E004/W9,0079 (faillite) et E004/D,0021 (coopératives de consommation).

Note générale :  Le résumé portant sur l'histoire administrative de la Fédération des Magasins Coop a été réalisé en référence aux notes provenant du mémoire de maîtrise (HEC Montréal, 1976) et de la thèse de doctorat (ÉHÉSS Paris, 1980) de Marie-Claire Malo

Accès de provenance :  Fédération des Magasins Coop, coopératives de consommation et autres organisations ayant participé au développement du secteur coopératif de consommation au Québec.

Accès de titre :  

Fédération des Magasins Coop (1958-1982)
Fédération des Magasins Coop et coopératives de consommation (1927-1989).

 
Logo HEC Montréal

Facebook YouTube Flickr Twitter LinkedIn Instagram
© HEC Montréal, 2019  Tous droits réservés.