Contenu Menu

Ce que vous devez savoir à propos de la spécialisation

Affaires internationales

Les entreprises québécoises et canadiennes subissent aujourd'hui de profondes perturbations liées à la mondialisation des marchés et au développement rapide de la nouvelle économie remplaçant progressivement l'ancienne économie. Ce contexte en très rapide évolution offre autant d'opportunités fulgurantes que de défis imposants aux entreprises qui tentent d'élargir leur marché à l'échelle mondiale. Une entreprise qui possède des activités internationales voit grandir la complexité de son environnement interne et externe. Même une entreprise qui n’a pas d’activités internationales doit tenir compte de son environnement international.

Au B.A.A., l’option Affaires internationales a pour objectif de former des administrateurs familiers avec l’environnement international et équipés des outils qui leur permettront de réussir leurs activités à l’étranger. Pour s'inscrire à cette option, les étudiants doivent participer au programme d'échanges Passeport pour le monde, faire un stage à l’étranger ou participer à la mission commerciale et maîtriser au moins une autre langue que le français.

La Maîtrise en affaires internationales vise à préparer les étudiants qui la choisissent à l’analyse des affaires internationales et elle propose quatre profils distincts : 1) administration internationale 2) économie internationale 3) finance internationale ou 4) marketing international.

DOMAINES PRINCIPAUX

Gérer l’internationalisation de l’entreprise

Réfère aux activités reliées à la gestion de l’ensemble des processus stratégiques et opérationnels menant et facilitant l'internationalisation des activités d'affaires d’une entreprise :

  • Stratégie : élaborer des stratégies d’internationalisation, évaluer les risques et avantages des différentes stratégies, établir un plan de mise en œuvre de la stratégie choisie, analyser la situation de changement et y apporter des améliorations;
  • Fusions/acquisitions  : gérer la création d’alliances stratégiques et d’acquisitions internationales, analyser et gérer les facteurs culturels impliqués dans les fusions et acquisitions internationales;
  • Marketing  : promouvoir et développer des marchés internationaux tant au niveau des exportations que des importations, analyser les marchés étrangers, faire du conseil aux ventes à l’exportation;
  • Logistique : gérer les activités logistiques d’exportation-importation, prendre en charge les formalités de dédouanement, la tarification du transport;
  • TI : gérer les transferts de technologie à l’international, créer des partenariats internationaux pour la création de technologie, s’occuper de l’outsourcing ou internalisation des unités internationales de R&D, gérer les connaissances (knowledge management) en contexte d’internationalisation;
  • GRH : intégrer et faire le suivi des expatriés, gérer les différences culturelles au sein de l’entreprise, prendre en charge le recrutement et la sélection dans un contexte international, la formation interculturelle et le développement managérial international, ainsi que la rémunération des cadres internationaux;
  • Droit et fiscalité : offrir des conseils en matière de fiscalité internationale;
  • Comptabilité/finance : choisir la devise, le mode de paiement, analyser les risques de paiement dans un contexte d’internationalisation.

 Gérer l’environnement de l’entreprise

Fait référence aux activités visant la gestion du contexte dans lequel l’entreprise œuvre, constitué de diverses composantes économiques, politiques, commerciales, légales, socioculturelles :

  • Économie internationale : analyser la structure et l’évolution de l’environnement concurrentiel international des organisations, examiner les perspectives de développement des marchés et les facteurs de localisation industrielle, préparer des projets internationaux, étudier les conséquences des législations et des réglementations locales (y compris environnementales) sur le développement de l’entreprise;
  • Finance internationale : gérer les investissements internationaux et les portefeuilles internationaux, identifier et évaluer les opportunités et les risques rattachés aux investissements internationaux, conseiller les entreprises multinationales.

À noter: les postes avec des dimensions stratégiques ne sont généralement pas accessibles en début de carrière mais plutôt une fois que vous aurez accumulé quelques années d’expérience.

Où peut-on faire des affaires internationales? (principaux employeurs)
 

  • Entreprises spécialisées en commerce international
  • Firmes de courtiers en douane
  • Firmes de services-conseils spécialisées en commerce international
  • Gouvernements fédéral et provincial (Ministère des affaires étrangères du Canada, division Commerce international)
  • Institutions et organismes internationaux (OMC, UE, ALENA, MERCOSUR, ASEAN)
  • Maisons d’import-export
  • ONG
  • Toute entreprise faisant des affaires à l’étranger ou en voie d’en faire (habituellement moyenne et grande)
  • Transitaires internationaux

Exemples de titres de postes
 

  • Agent de commercialisation internationale
  • Agent de développement international
  • Agent des exportations
  • Agent/inspecteur des douanes
  • Analyste de marchés  
  • Chargé d’affaires – prospection à l’international
  • Conseiller à l’exportation ou à l’importation
  • Conseiller en commerce international
  • Conseiller en développement industriel
  • Consultant en import-export
  • Consultant en ressources humaines à l’international
  • Coopérant (gestion de projet)
  • Gestionnaire de programme, coopération industrielle
  • Gestionnaire de projets (internationaux)
  • Gestionnaire du transport international
  • Recherchiste spécialisé en économie internationale
  • Représentant des ventes à l’international
  • Responsable administratif de projets de coopération internationale

Associations et groupes d’intérêt 

 

 

Événements
 

  • Conférences sur les carrières à l'international
  • ISG (International Student Games): jeux sportifs et académiques réunissant des étudiants de toutes origines
  • Journées internationales : conférences, buffets, projections cinématographiques, expositions de photos
  • Mission commerciale à l’étranger : a pour objectif l'exploration d’une région à fort potentiel économique et de permettre aux entreprises de s'associer aux étudiants dans l'élaboration d'une stratégie d'expansion de leurs activités sur le plan international
  • Simulation de l’OMC (Organisation mondiale du commerce)


Sites Web à explorer
 

  • My World Abroad (via notre portail Ma Carrière)
  • GoingGlobal : ressources pour faire carrière à l’international (via notre portail Ma Carrière)
  • Vault : référez-vous au guide intitulé Vault Career Guide to International Careers (via notre portail Ma Carrière)


SAVIEZ-VOUS QUE

 

  • Une des meilleures façons d’avoir accès à une carrière internationale est de travailler dans une entreprise qui comporte un volet international et de manifester clairement votre intérêt pour les questions internationales
  • Étant donné qu’il n’existe pas de « division ou service international » au sein de l’entreprise, il vaut mieux se choisir une fonction dans laquelle se spécialiser pour ensuite travailler sur des aspects internationaux (ex : marketing, GRH, finance, économie)
  • La maîtrise de l’anglais et l’apprentissage de langues supplémentaires sont essentiels pour faire carrière dans ce domaine
  • Participer aux programmes d’échanges internationaux ou toute autre expérience à l’étranger (travail, stage, coopération volontaire, mission commerciale) constituent des atouts importants
  • Le profil de personnalité typiquement recherché dans ce domaine inclut les caractéristiques suivantes : ouverture d'esprit face aux gens et cultures, capacité d'adaptation à des situations variées et changeantes, flexibilité et patience, tact et sens de la diplomatie, facilité avec les langues et maîtrise de plusieurs langues, curiosité intellectuelle et intérêt pour divers sujets (politique, économie, histoire, arts, etc.)

À noter

Il ne faut pas confondre Affaires internationales (International Business) et Relations internationales (International Relations). Bien que connexes, une distinction est à faire entre ces deux disciplines. L’étude des relations internationales fait référence à la compréhension et à l’analyse des phénomènes internationaux tels que les enjeux politiques et juridiques de la mondialisation, les régimes politiques et juridiques de même que la politique étrangère d’un pays. Elle englobe les volets suivants : les services diplomatiques et consulaires, la coopération au développement et les communications internationales. Il n’est pas exclut qu’avec une formation à HEC Montréal vous puissiez accéder à ce genre de carrières et d’ailleurs, vos compétences et connaissances en gestion pourront être des atouts à offrir à ce domaine. Néanmoins, il peut être intéressant d’envisager d’autres programmes de formation davantage spécialisés en relations internationales si c’est ce domaine qui vous intéresse précisément (ex. : programme «International Studies »  offert à l’Université Carleton à Ottawa; programme de maîtrise en affaires publiques et internationales offert à l’Université d’Ottawa ou programme en Sciences politiques à l’étranger).


Exemples de titres de postes en relations internationales
 

  • Agent d’information ou de recherche
  • Analyste spécialisé en relations internationales
  • Attaché politique
  • Coopérant
  • Diplomate (l’accès à cette profession est conditionnel à la réussite de l’examen de diplomatie du Canada du Ministère des affaires étrangères)
  • Expert-conseil
  • Journaliste
  • Lobbyiste
  • Recherchiste dans les médias
  • Spécialiste en relations internationales
 
Logo HEC Montréal

Facebook YouTube Flickr Twitter LinkedIn Instagram
© HEC Montréal, 2017  Tous droits réservés.