Le contenu

Projet de construction d’un nouveau pavillon – une mise au point s’impose

Jeudi 8 décembre 2016

À la suite de la publication de l’article de Geneviève Lajoie, dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec du 7 décembre, HEC Montréal tient à rétablir certains faits concernant son projet de construction d’un édifice au centre-ville d’affaires de Montréal.


Pas de fonds publics pour des formations privées

Le projet annoncé et son financement par le gouvernement du Québec sont basés uniquement sur les programmes subventionnés. L’École ne reçoit aucune subvention pour les activités autofinancées (ex. EMBA et les activités de l’École des dirigeants). Quiconque connait les règles de financement sait très bien que les activités autofinancées ne sont pas prises en compte dans le calcul de la subvention annoncée par le gouvernement du Québec pour le projet de l’École. Les programmes de MBA, à temps plein et à temps partiel, des diplômes d’études supérieures spécialisés (D.E.S.S.) et plusieurs certificats, tous des programmes subventionnés, seront offerts dans cet édifice. Ainsi, près de 5 000 étudiants s’inscriront à ces programmes réguliers et subventionnés tandis que le programme deEMBA ne représentera qu’une quarantaine d’étudiants par année tout au plus. Enfin, soulignons que le nouveau centre de transfert et de co-innovation sera également logé dans cet édifice.

 

La Fondation HEC Montréal investira 25 M$ plutôt que 70 M$ dans le projet

Ce sont 25 millions $ que la Fondation s’est engagée à investir et non 70 millions $. HEC Montréal investira pour sa part 45 millions $. Il aura fallu 4 ans pour réaliser un dossier d’opportunité solide, qui fait clairement la démonstration du besoin de ce nouvel espace. D’ailleurs, HEC Montréal a le plus grand déficit d’espace du réseau universitaire reconnu par le ministère de l’Enseignement supérieur. Ce dossier répond aux normes, règles et exigences en vigueur et permettra d’assurer le développement de l’École pour les prochaines décennies. Ni la Fondation, ni HEC Montréal n’a la réputation de se lancer dans des aventures sans en évaluer les risques associés.

 

Un projet qui reçoit un accueil favorable dans la communauté

HEC Montréal privilégie depuis toujours une approche collaborative avec ses différents partenaires universitaires et institutionnels. À la suite de ses nombreuses démarches, l’École a reçu plusieurs  témoignages favorables à l’égard du projet et des retombées qu’il entraînera pour la communauté d’affaires. HEC Montréal déplore le fait que cet important projet, dont elle est fière, fasse l’objet d’une désinformation soutenue d’un groupe restreint d’individus. L’École tient à rappeler qu’elle collabore depuis 40 ans avec ses consœurs, soit l’UQAM, l’Université Concordia et l’Université McGill, dans le cadre d’un réputé programme interuniversitaire de doctorat en administration (Ph. D.).

 

Attention aux raccourcis mensongers

En gestion, il est reconnu qu’un budget alloué à des projets immobiliers fonctionne différemment et de façon indépendante d’un budget opérationnel.  Ce ne sont pas des vases communicants. C’est pourquoi on ne peut faire de rapprochement entre les compressions auxquelles les universités, dont HEC Montréal, ont été soumises dans leurs fonds de fonctionnement au cours des dernières années et les budgets qui sont alloués dans le cadre du Plan quinquennal d’investissements universitaires. De telles associations sont tout simplement fausses sur le plan de la gestion et des faits.

 

À propos de HEC Montréal

École de gestion de renommée internationale, HEC Montréal accueille plus de 13 000 étudiants et forme chaque année 8 000 cadres et dirigeants. Détentrice des plus prestigieux agréments, l’École offre quelque 60 programmes d’études de tous les cycles universitaires. Elle compte parmi les écoles de gestion les plus actives en recherche au Canada grâce à une trentaine d’unités de recherche, dont 27 chaires et 7 chaires de recherche du Canada. Forte de ses 274 professeurs et membres du corps professoral, HEC Montréal offre un enseignement multilingue et attire des étudiants de près de 143 pays. Depuis sa fondation en 1907, HEC Montréal a formé plus de 82 000 diplômés dans tous les domaines de la gestion.

hec.ca | Facebook Twitter Linkedin

 

 

-30-

 

 

Source et renseignements :

Julie Lajoye
Conseillère en relation avec les médias, HEC Montréal
514 340-7320 
julie.lajoye@hec.ca


Salle de presse > Communiqués > 2016 > Projet de construction d’un nouveau pavillon – une mise au point s’impose