Contenu Menu
Accueil > Recherche et transfert > Comite d'éthique de la recherche > Quels projets déclarer au CER?

Quels projets de recherche déclarer au CER?

          

Projets de recherche nécessitant une approbation éthique

Projets de recherche ne nécessitant pas une approbation éthique

Projets réalisés dans le cadre de programmes d'études professionnels

Qui doit déclarer?

Projets de recherche impliquant plusieurs établissements

Quand doit-on déclarer?
 


 

 Projets de recherche nécessitant une approbation éthique


Afin de répondre aux exigences de l’EPTC2, en tant que chercheur membre de la communauté de HEC Montréal, vous devez déclarer au CER tout projet de recherche impliquant la participation d’êtres humains ou l’utilisation de données concernant des êtres humains.

Peuvent être considérés comme étant des projets de recherche, notamment, ceux qui donnent lieu à la rédaction d'un projet supervisé réalisé dans le cadre d'un mandat spécifique de recherche ou d'un mémoire à la maîtrise, d'une thèse de doctorat, d'un article scientifique ou à caractère professionnel ou d'un cas utilisé à des fins de recherche.
 

Collecte de données auprès d’êtres humains 

Tout projet de recherche qui implique une collecte directe d'informations auprès d’êtres humains doit être déclaré au CER, c’est-à-dire, toute investigation qui nécessite une consultation auprès de personnes pour obtenir des données de recherche que ces dernières soient de nature personnelle ou non.

Par exemple : des données recueillies par entrevue face à face et/ou téléphonique, par questionnaire autoadministré, par enregistrement audio ou visuel, par photographie, lors de groupes de discussion (sur Internet ou pas), lors d'observations participantes et non participantes, lors d’expérimentations, etc.
 

Consultation de documents ou de banques de données concernant des êtres humains et ne faisant pas partie du domaine public

  • Les projets ayant recours au couplage d’au moins deux ensembles de données/banques de données portant sur des sujets humains, que ces données soient du domaine public ou non, doivent être déclarés au CER.
  • Les projets impliquant l’utilisation de données/banques de données contenant des renseignements identificatoires portant sur des sujets humains et qui ne font pas partie du domaine public doivent être déclarés au CER. De plus, si le chercheur projette de réutiliser des données/banques de données contenant des renseignements identificatoires pour un nouveau projet de recherche, même si le projet initial a obtenu une approbation éthique, ce nouveau projet de recherche doit être déclaré au CER. Ceci constitue une utilisation secondaire de données identificatoires. Les chercheurs qui n'ont pas obtenu le consentement des participants en vue de l'utilisation secondaire de renseignements identificatoires peuvent uniquement utiliser ces renseignements à cet effet selon certaines conditions. Si cette situation s'applique à votre projet de recherche, veuillez communiquer avec le CER.  
  • Les projets ayant recours à des données pour lesquels un chercheur n’a pas accès aux renseignements identificatoires, mais pour lesquels celles-ci sont conservées par un tiers,  doivent être approuvés par le CER. Ceci constitue une utilisation secondaire de données non identificatoires.
     

Consultez la section Procédure pour la déclaration d'un projet au CER pour connaître avec exactitude la marche à suivre pour déposer au CER.

 

 Projets de recherche ne nécessitant pas une approbation éthique


Utilisation d'information accessible au public

Il n’y a pas lieu de faire évaluer par le CER la recherche fondée exclusivement sur de l’information accessible au public si l’une ou l’autre des conditions suivantes est remplie :

  • l’information est légalement accessible au public et adéquatement protégée en vertu de la loi; OU
  • l’information est accessible au public et il n’y a pas d’attente raisonnable en matière de vie privée; OU
  • le couplage d'information accessible au public ne crée pas de nouveaux renseignements identificatoires.


Observation de personnes dans des lieux publics

L’observation de personnes dans des lieux publics ne nécessite pas d’évaluation par le CER si les conditions suivantes sont réunies :

  • la recherche ne prévoit pas d’intervention planifiée par le chercheur ou d’interaction directe avec des personnes ou des groupes;
  • les personnes ou groupes visés par la recherche n’ont pas d’attente raisonnable en matière de leur vie privée; et
  • aucune diffusion des résultats de la recherche ne permet d’identifier des personnes en particulier. 


Utilisation secondaire de renseignements anonymes

Il n’y a pas lieu de faire évaluer par le CER un projet de recherche fondé exclusivement sur l’utilisation secondaire de renseignements anonymes. Des données sont considérées anonymes si aucun identificateur n’a jamais été associé ou pour lesquelles les identificateurs directs sont irrévocablement détruits et pour lesquels aucun code permettant une future réidentification n’est conservé.  Par contre, si un chercheur effectue un couplage d’au moins deux ensembles de données portant sur des sujets humains, une évaluation du projet par le CER sera nécessaire. 


Études réalisées à des fins d’évaluation, de gestion ou d’amélioration de la qualité

Les études consacrées à l’assurance de la qualité et à l’amélioration de la qualité, les activités d’évaluation de programmes et les évaluations du rendement, ou encore les examens habituellement administrés à des personnes dans le contexte de programmes d’enseignement, s’ils servent exclusivement à des fins d’évaluation, de gestion ou d’amélioration, ne constituent pas de la recherche au sens de l’EPTC2 et ne relèvent donc pas de la compétence des CER.

 

 

 Projets réalisés dans le cadre de programmes d'études professionnels


Le CER de HEC Montréal considère que les projets d’intégration, les travaux dirigés, les projets de consultation et leurs équivalents réalisés par des étudiants à la fin de leur parcours d’études de MBA, EMBA, de Maîtrises professionnelles, de formations des cycles supérieurs spécialisées (DESS), de microprogrammes de 2ème cycles et de certificats ne constituent pas de la recherche au sens des articles 2.1 et 6.12 de l’EPTC2, à l’exception des activités qui exigent toujours une évaluation éthique, tel que présenté ci-dessous.

Le CER considère que de façon générale, les travaux de collecte de données ou d’utilisation de données concernant des êtres humains réalisés dans le cadre des cours offerts dans ces programmes ne constituent pas de la recherche au sens de l’article 2.1 de l’EPTC2, à l’exception des activités qui exigent toujours une évaluation éthique. La responsabilité de déterminer si ces travaux exigent une évaluation éthique revient toutefois au professeur responsable du cours.

Dans le cas où de tels projets s’inscrivent dans un projet de recherche d’un professeur, c’est ce dernier qui a la responsabilité d’ajouter les travaux de recherche impliquant des sujets humains à son dossier au CER, puisque ceux-ci sont conduits dans le cadre du projet pour lequel il est responsable.

Si des données de tels projets d’un étudiant sont utilisées ultérieurement dans un projet de recherche mené sous les auspices de l’École, une approbation éthique sera nécessaire pour obtenir l’autorisation d’utilisation secondaire de ces données.

Activités qui requièrent toujours une évaluation éthique par le CER :

  1. Activités de collecte de données ou d’analyse de données impliquant des sujets humains portant sur un thème, des informations ou des situations sensibles ou délicates pouvant mettre les étudiants, les participants, leur enseignant ou l’École dans une situation de risque important.
  2. Activités de collecte de données auprès de participants qui sont des personnes vulnérables ou inaptes, tels que des mineurs, des patients, des personnes avec des déficiences intellectuelles, des personnes liées à des activités illicites.
  3. Activités de collecte de données ou de consultation de données auprès de communautés autochtones.
  4. Activités de collecte de données ayant recours à une manipulation du comportement, la déception ou la duperie des participants.
  5. Activités de collecte de données pouvant porter atteinte à l’intégrité physique ou psychologique des participants, des étudiants ou d’un professeur.

 

 Qui doit déclarer?


C'est le chercheur principal, qu'il soit un professeur, un chercheur, un étudiant de maîtrise ou de doctorat, ou un stagiaire post-doctoral, qui doit remplir et soumettre dans Nagano le(s) fomulaire(s) de déclaration qui sont approprié(s) pour son projet de recherche. Si le chercheur est un(e) étudiant(e) de maîtrise ou de doctorat, il devra obtenir la signature de son directeur ou de ses co-directeurs de recherche dans son formulaire Nagano.

Si le chercheur est un(e) étudiant(e) de maîtrise ou de doctorat et que son projet s'insère entièrement dans le cadre plus large d'un projet de recherche d'un professeur de l'École, ce dernier doit soumettre son projet dans Nagano en indiquant clairement le nom du ou des étudiant(e)s qui participeront aux différentes phases du projet de recherche.

Si le projet de recherche du professeur a déjà obtenu sa certification éthique et que s'ajoutent par la suite à son équipe de recherche des étudiants de maîtrise ou de de doctorat, il doit en informer le CER à l'aide du formulaire F8 - Demande de modification au projet de recherche, dans Nagano.

Lorsqu'un projet d'étudiant s'insère entièrement dans le cadre d'un projet de recherche d'un professeur, la certification éthique émise pour le projet du professeur est également valide pour le projet de l'étudiant, en autant que le CER en a été informé.  Dans ce dernier cas, lorsque que l'étudiant a terminé son projet (soit AVANT d'effectuer le dépôt de son projet supervisé/mémoire/thèse à sa direction de programme), le professeur doit en aviser le CER via Nagano, à l’aide du formulaire F9a – Formulaire de fin de projet d’un étudiant dont la collecte de données s’inscrit entièrement dans un projet de recherche déjà certifié d’un chercheur.

Lors du dépôt de son projet supervisé/mémoire/thèse à sa direction de programme, l'étudiant devra remettre une copie du certificat éthique du projet du professeur ainsi que le formulaire de fin de projet approprié à sa situation qui aura été approuvé par le CER. 

Dans tous les cas, si la collecte de données réalisée par un étudiant dans le cadre d'un projet de recherche d'un professeur n'est pas entièrement incluse dans celui-ci, l'étudiant devra déclarer lui-même sa collecte de données au CER dans Nagano.

Important : Tout étudiant qui soumet un projet de recherche doit être encadré par un professeur de HEC pour obtenir un certificat d'approbation éthique du CER. Un étudiant ne peut pas obtenir de certificat d'approbation éthique comme chercheur indépendant.

  

 

Projets de recherche impliquant plusieurs établissements

 
 

Projets réalisés par des chercheurs provenant d'universités québécoises

Dans ce cas, si le projet de recherche est jugé comme étant à risque minimal, le CER de HEC Montréal se conformera à l’Entente intervenue entre les universités québécoises.

Si le chercheur principal du projet est rattaché à HEC Montréal, il doit déclarer son projet selon la procédure normale, dans Nagano.  Après approbation par le CER de HEC Montréal, ce dernier informera ensuite les CER des cochercheurs de sa décision.

Si le chercheur principal du projet est rattaché à une autre université québécoise, il doit déclarer son projet à son université. Après approbation par le CER du chercheur principal, ce dernier informera les CER des cochercheurs de sa décision.
 

Projets dont le chercheur principal provient d'une université hors-Québec dont un cochercheur est de HEC Montréal

C'est le chercheur principal de l'université hors-Québec qui doit d'abord déclarer le projet à son comité d'éthique.  Après que l'approbation éthique aura été émise par l'établissement du chercheur principal, le cochercheur de HEC Montréal doit déclarer aussi le projet au CER de HEC Montréal AVANT de débuter tout recrutement ou collecte de données.

La déclaration doit être effectuée dans Nagano à l'aide du formulaire F5 - Formulaire de projet sous l'autorité d'un autre CER.  Le cochercheur de HEC Montréal devra joindre au formulaire un fichier comprenant tous les documents déposés au CER de l'université du chercheur principal par ce dernier, ainsi que l'approbation éthique du projet.

 

 Quand doit-on déclarer?


C'est AVANT de débuter toute collecte et/ou la consultation de documents et/ou banques de données impliquant des êtres humains que le chercheur doit remplir et signer le ou les formulaires et annexes afférents à son projet de recherche et le présenter au CER. Nul ne peut débuter une collecte, un pré-test et/ou une consultation de documents et/ou banques de données impliquant des êtres humains avant d'avoir obtenu un certificat d'approbation éthique du CER.

Il faut prévoir en moyenne un délai d'environ 4 à 6 semaines entre le dépôt d'une demande complète et l'émission d'un certificat d'approbation éthique.

Les certificats d'approbation en matière d’éthique de la recherche avec des êtres humains émis par le CER de HEC Montréal sont valides pour une période maximale d’un an. Les chercheurs ont la responsabilité de déposer, dans Nagano, le formulaire F7 - Renouvellement de l'approbation éthique afin que leur projet puisse obtenir le renouvellement annuel de leur certification éthique AVANT la date d’échéance indiquée sur le certificat d'approbation éthique.

Si, en cours de réalisation, le devis de recherche est modifié, le chercheur principal doit en aviser le CER afin de savoir s'il ou elle aura à remplir à nouveau les documents afférents à son projet dans l'optique d'obtenir un nouveau  certificat d'approbation éthique. Toute modification significative du projet de recherche doit être déclarée et approuvée par le CER AVANT sa mise en œuvre.

Lorsque le projet de recherche est terminé, le chercheur a la responsabilité de remettre au CER un rapport de fin de projet, à l'aide du formulaire F9 - Formulaire de fin de projet, dans Nagano.

 

Information importante pour les professeurs financés :

Dans le but de se conformer à l'Entente sur l'administration des subventions et des bourses des organismes par les établissements de recherche signée par l’École afin que ses professeurs et étudiants puissent bénéficier des fonds de recherche provenant des conseils fédéraux, la Direction de la recherche relâchera les versements des subventions et contrats de recherche impliquant des sujets humains uniquement suivant l’obtention ou le renouvellement de la certification éthique des projets de recherche en question.

À ce moment, le professeur-chercheur sera informé qu'il doit obligatoirement déclarer son projet de recherche au CER dans Nagano, que celui-ci implique des sujets humains ou non. Selon le type de projet qui sera déclaré par le professeur-chercheur, Nagano déterminera le formulaire à remplir. Le professeur-chercheur devra s'engager à se conformer aux exigences de la Politique relative à l’éthique de la recherche avec des êtres humains de HEC Montréal.

Dès l’approbation par le Comité d’éthique de la recherche du formulaire dûment rempli et soumis dans Nagano par le titulaire de la subvention, les fonds de recherche sont relâchés. Un courriel est expédié au chercheur l’avisant de la disponibilité de son budget.

 

 
Logo HEC Montréal

Facebook YouTube Flickr Twitter LinkedIn Instagram
© HEC Montréal, 2017  Tous droits réservés.