Contenu Menu

Les mots : j'en fais mon affaire

Les mots du financement immobilier

Même si le secteur de l'immobilier accuse un ralentissement important, les activités liées à la construction comme à la rénovation d'immeubles, au courtage, à l'évaluation ou au financement de ces biens immobiliers se poursuivent.

Doit-on parler de nantissement ou de collatéral? Pour les entreprises ou les particuliers, peut-on employer l'expression service de la dette? L'analyse du risque et de la solvabilité impose aux spécialistes des véhicules de placement immobilier de tenir compte notamment du ratio de couverture, du ratio de remboursement ou de la quotité de financement.

L'Office de la langue française vient de publier le Vocabulaire du financement immobilier de Denyse Létourneau et Daniel Rondeau (Québec, Les Publications du Québec, 1992, 51 p.) – ouvrage de référence très utile – qui fait parfaitement le point sur cette terminologie. Fait intéressant, ce vocabulaire anglais-français se vend au modique prix de 7,95 $ : un excellent ratio prix-qualité!

À titre d'exemples, voici quelques formes fautives courantes et les mots ou expressions qu'il faut leur préférer en français selon le Vocabulaire du financement immobilier de l'Office de la langue française :


Petit vocabulaire du financement immobilier

Termes anglais

Formes fautives

Termes français

applicant*requérantdemandeur
assumption of mortgage*assumation d'hypothèqueprise en charge de prêt hypothécaire
balance of sale*balance de vente
*balance de prix de vente
solde de prix de vente
closed mortgage loan*hypothèque fermée prêt hypothécaire fermé 
collateral*collatéralnantissement
bien offert en garantie
condominium fees*frais de condominium
*frais de condo
*frais communs
charges de copropriété
debt service*service de la dettecharges de remboursement
financial amortization schedule*calendrier d'amortissementtableau d'amortissement financier 
open mortgage loan*hypothèque ouverteprêt hypothécaire ouvert
prepayment penalty*pénalité de remboursementindemnité de remboursement anticipé


Marie-Éva de Villers
Chercheuse agrégée
Directrice de la qualité de la communication de 1990 à 2013 à HEC Montréal et auteure du Multidictionnaire de la langue française, du Multi des jeunes et de La Grammaire en tableaux

Partager cette page :
| Plus

L'astérisque précède une forme ou une expression fautive, une impropriété.

Liste des chroniques

 
Logo HEC Montréal

Facebook YouTube Flickr Twitter LinkedIn Instagram
© HEC Montréal, 2017  Tous droits réservés.