Contenu Menu

Les mots : j'en fais mon affaire

Anglicismes insupportables

Comme de la mauvaise herbe, les emprunts de constructions ou de sens inspirés de l'anglais qui n'ont pas droit de cité (du moins, pas encore!) dans les dictionnaires français envahissent nos écrits. Pour un joli jardin à la française, mettons-nous au travail et désherbons résolument autour du verbe supporter.

En français, le verbe supporter signifie :

  1. Recevoir le poids, soutenir.
    Le toit est supporté par ces piliers.
     
  2. Tolérer, endurer.
    Cet auteur ne supporte pas la moindre critique.
     
  3. Avoir à sa charge, assumer.
    Supporter une responsabilité, des dépenses.
     
  4. Résister à une action physique.
    Ces fleurs supportent mal le froid.
     
  5. (Sports.) Encourager, soutenir un sportif, une équipe sportive1.
    Supportez-vous les Expos?

Pour jardiner un peu, corrigez ces emplois fautifs relevés couramment :

  1. Son salaire ne lui permet pas de *supporter une famille.
  2. Est-ce que vous *supportez ce choix?
  3. Trois membres du groupe *supportent sa candidature.
  4. Êtes-vous *supporté par le comité?
  5. Ces données *supportent la théorie énoncée.
  6. La Banque du Canada est intervenue pour *supporter le dollar.

Réponses


Marie-Éva de Villers
Chercheuse agrégée
Directrice de la qualité de la communication de 1990 à 2013 à HEC Montréal et auteure du Multidictionnaire de la langue française, du Multi des jeunes et de La Grammaire en tableaux


1. Pour cette dernière acception qui appartient au domaine des sports, Le Nouveau Petit Robert inscrit la mention  « anglicisme », Le Petit Larousse illustré 1998, la mention « emploi critiqué ».

Partager cette page :
| Plus

L'astérisque précède une forme ou une expression fautive, une impropriété.

Liste des chroniques

 
Logo HEC Montréal

Facebook YouTube Flickr Twitter LinkedIn Instagram
© HEC Montréal, 2017  Tous droits réservés.