Contenu Menu

Les mots : j'en fais mon affaire

Affecter, un verbe à prendre avec des pincettes

Avec une même origine latine, les verbes affecter et to affect ont de nombreux sens en commun. Cependant, le verbe anglais a une portée plus générale que le verbe français : c'est ce découpage sémantique différent qui nous occasionne quelques problèmes et nous induit parfois en tentation de faux amis.

  • Dans les deux langues, ces verbes ont le sens de « feindre », par exemple : elle affecte la gaieté, mais elle est très chagrinée. Pour cet emploi, aucun problème.

  • Les verbes anglais et français ont aussi le sens de « peiner, attrister, faire souffrir », par exemple : le départ de son amie l'affecte beaucoup. Ils ont également la signification suivante : « avoir un effet fâcheux sur quelqu'un ou sur quelque chose »,  par exemple : l'équipe est affectée par la morosité de l'économie.

  • Le verbe anglais a la signification générale de « concerner », « intéresser », « viser », « toucher » que n'a pas le verbe français. En ce sens, l'emploi du verbe *affecter constitue un calque de l'anglais.

  • En français, le verbe affecter signifie aussi « destiner quelque chose à un certain usage », exemple : la direction a affecté des fonds à l'achat d'ordinateurs ou les locaux seront affectés aux associations étudiantes.
    Note – En ce sens, le verbe se construit avec la proposition à.
     

  • Le verbe français affecter a enfin le sens de « nommer une personne à un poste, à une fonction », par exemple : elle a été affectée à la Direction de la recherche ou le chef de service affectera les nouveaux employés au classement des données.

Si l'on excepte les deux dernières acceptions (« destiner à un usage » et « nommer à une fonction »), le verbe affecter a toujours une connotation défavorable (« feindre », « peiner », « avoir un effet fâcheux »). Il ne faut donc se méfier de ce verbe que lorsqu'il emprunte à l'anglais son sens neutre de « concerner », « intéresser », « viser » ou « toucher ».


Remplacer le verbe affecter par un autre verbe plus approprié, s'il y a lieu.

  1. Il affecte l'indifférence, mais en fait il est très inquiet.
     
  2. Cette réorganisation affecte l'ensemble des employés.
     
  3. Le marché immobilier a été affecté par la hausse des taux d'intérêt.
     
  4. Les compressions budgétaires affecteront probablement la recherche.
     
  5. Les voisins des clubs de motards sont affectés par le bruit.
     
  6. Cette déclaration maladroite pourrait affecter le résultat du scrutin.
     
  7. Les propriétés indivises sont affectées par la nouvelle réglementation.
     
  8. Cette maladie affecte les poumons.
     
  9. L'inforoute affectera nos habitudes.
     
  10. Le taux de change défavorable affectera les importations.

Réponses


Marie-Éva de Villers
Chercheuse agrégée
Directrice de la qualité de la communication de 1990 à 2013 à HEC Montréal et auteure du Multidictionnaire de la langue française, du Multi des jeunes et de La Grammaire en tableaux

Partager cette page :
| Plus

L'astérisque précède une forme ou une expression fautive, une impropriété.

Liste des chroniques

 
Logo HEC Montréal

Facebook YouTube Flickr Twitter LinkedIn Instagram
© HEC Montréal, 2017  Tous droits réservés.