Contenu Menu

Flagosser

Récemment, M. Jacques Parizeau a irrité le premier ministre et son cabinet en les accusant de flagosser. MM. Bouchard, Landry et leurs collègues n’ont pas apprécié. D’où vient ce verbe qui s’emploie couramment en Acadie ainsi que dans les Îles de la Madeleine et dont on relève aussi des attestations notamment en Gaspésie et dans la Beauce? Comment se définit-il?

  • D’après Geneviève Massignon qui le répertorie dans Les parlers français d’Acadie publié en 1962 à Paris chez Klincksieck, le terme flagosser est une forme lexicale ancienne originaire de certains parlers du nord-ouest de la France, notamment de l’Anjou et qui a survécu dans l’usage linguistique des Acadiens et de certains Québécois.

  • Le Glossaire du parler français au Canada que publie la Société du parler français au Canada en 1930 recense un verbe de forme voisine flacoter au sens de « clapoter ».

  • Dans Le parler populaire de la Beauce de Maurice Lorent publié chez Leméac en 1977, on retrouve le verbe flagousser qui est certainement de la même origine que flagosse. Voici comment l’auteur le définit et l’illustre à l’aide d’un exemple : « Travailler au ralenti, musarder, tâtonner. » Ex. : Les employés d’la voirie flagoussent au bord du ch’min. Synonymes : bretter, dagosser, gaboter, vernousser.

  • L’Observatoire du français contemporain du Département de linguistique de l’Université de Montréal publie en 1981 Richesses et particularités de la langue écrite au Québec sous la direction d’Émile Seutin, André Clas et Manon Brunet. Si le verbe flagosser ne figure pas dans cet ouvrage en huit fascicules, par contre, le nom féminin flagosse y est recensé au sens de « gaffe, bévue, impair » ainsi que le verbe flacoter aux sens de « clapoter », « barboter, patauger » avec deux citations de Félix Leclerc : « L’homme rame toujours et les vagues à crête de soleil viennent flacoter sur le bateau » Le fou de l’île, 1946, « Étant donné qu’on flacotait à la journée et que la glace est grande mangeuse de vêtements, je m’étais fabriqué des jambières » Moi, mes souliers, 1955.

  • Le Dictionnaire des canadianismes de Gaston Dulong publié chez Larousse en 1989 répertorie des verbes de forme voisine : flacosser, flacoter aux sens de « patauger dans la boue », « barboter dans l’eau ».

  • Le Dictionnaire historique du français québécois (DHFQ) préparé sous la direction de Claude Poirier par l’équipe du Trésor de la langue française au Québec vient de paraître aux Presses de l’Université Laval. Selon l’auteur de cet ouvrage riche et bien documenté, le verbe flagosser était employé dès les débuts de la colonie puisqu’on en relève des emplois jusqu’en Acadie. Le verbe ne figure pas dans le DHFQ, mais dans le fichier du Trésor de la langue française au Québec, M. Poirier relève des attestations intéressantes de Bouctouche au Nouveau-Brunswick : flagosser au sens de « s’amuser dans l’eau », une citation d’Antonine Maillet : « Le radeau s’amuse à flagosser dans l’eau » et d’autres attestations de la région de Bonaventure au sens de « faire de menus travaux autour de la maison ».

À la lumière de ces données, voici comment on pourrait définir le verbe :

FLAGOSSER verbe intransitif

  1. (Au Québec, en Acadie) familier Clapoter, faire entendre un bruit d’eau agité.
  2. (Au Québec, en Acadie) familier Patauger, s’embourber, barboter dans l’eau.
  3. (Au Québec, en Acadie) familier, figuré Perdre son temps. Syn. flâner, lambiner, lanterner, musarder.

Note – Ce verbe de registre familier s’emploie dans certaines régions du Québec ainsi qu’en Acadie. Forme lexicale ancienne, il est originaire de certains dialectes du nord-ouest de la France.

Dans la même veine, voici quelques québécismes et acadianismes de registre familier que M. Parizeau pourrait également exploiter : berdasser, bretter, gaboter, niaiser, pigrasser, taponner, vernoucher, zigonner.


Marie-Éva de Villers
Directrice de la qualité de la communication de 1990 à 2013 à HEC Montréal et auteure du Multidictionnaire de la langue française, du Multi des jeunes et de La Grammaire en tableaux.

Partager cette page :
| Plus
 
Logo HEC Montréal

Facebook YouTube Flickr Twitter LinkedIn Instagram
© HEC Montréal, 2017  Tous droits réservés.