Le contenu

Initiative internationale de recherche sur l’avenir du travail

Le CRIMT obtient une subvention de 2,5 millions de dollars

26 février 2018

Marc-Antonin Hennebert, Urwana Coiquaud, Christian Lévesque et Lucie Morissette.

Le Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail (CRIMT) à HEC Montréal est l'un des principaux centres partenaires d'une importante initiative de recherche internationale sur l'avenir du travail. Dans le cadre de ce concours, le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) s’est engagé à verser 2,5 millions de dollars sur 7 ans.

Regroupant 18 centres de recherche de pointe et plus de 140 chercheurs de 12 pays, ce projet vise à développer une meilleure compréhension des processus d’expérimentation susceptibles d’engendrer un travail de meilleure qualité. Les équipes de chercheurs vont tenter de mieux comprendre comment les acteurs – entreprises, travailleurs, syndicats, gouvernements et autres organisations – s’approprient, mobilisent et transforment les modes de régulation afin d’améliorer le travail tant sur les plans individuel, organisationnel que sociétal. Le projet de partenariat  du CRIMT est piloté par Christian Lévesque de HEC Montréal et Gregor Murray de l’Université de Montréal, respectivement codirecteur et directeur du CRIMT.

Le projet créera en outre une base de données internationale et un observatoire virtuel de ces expérimentations, combinant à la fois des recherches de pointe et des exemples pratiques. Les chercheurs de HEC Montréal, Urwana Coiquaud, Marc-Antonin Hennebert, Christian Lévesque et Lucie Morissette, apporteront une expertise particulière notamment en ce qui a trait à l’expérimentation organisationnelle et institutionnelle à l’ère de l’économie numérique, à la reconfiguration des écosystèmes régionaux, aux nouvelles formes d’action collective et au redéploiement des politiques publiques, des pratiques syndicales et des stratégies des entreprises en matière de gestion de l’emploi et du travail.

Le codirecteur du projet, le professeur Christian Lévesque, ajoute: « Les gens du monde entier se demandent comment modifier les institutions qui régissent le travail. Ces expériences façonneront nos économies et nos communautés du futur. Un défi clé consiste à agréger notre compréhension de ces processus et à engager les acteurs sociaux dans un apprentissage partagé ».

Le directeur de HEC Montréal, Michel Patry, souligne l’importance de ce grand partenariat international de recherche. « La création d’un réseau de centres de recherche internationaux ouvre de riches possibilités pour mieux comprendre les défis auxquels sont confrontées les diverses parties prenantes dans nos sociétés. Il permettra aussi de former une nouvelle génération de chercheurs qui bénéficieront des meilleures pratiques internationales et qui seront à la fine pointe des connaissances dans les domaines du travail et de l’emploi. Nous sommes très fiers que les chercheurs du CRIMT de HEC Montréal contribuent à la réalisation de cette initiative.»


Nouvelles > 2018 > Initiative internationale de recherche sur l’avenir du travail