Le contenu

Émilie Nollet et Olivier Demers-Dubé lancent la toute première ferme verticale en aquaponie au Québec

16 juin 2016

C’est à la Place Shamrock du Marché Jean-Talon que la toute première ferme verticale en aquaponie au Québec a été lancée, le 15 juin 2016, une initiative de l’entreprise sociale ÉAU (Écosystèmes Alimentaires urbains).

Après deux ans de travail acharné, c’est un rêve qui se réalise pour les entrepreneurs Émilie Nollet, étudiante au Ph. D. en administration (spécialisation en management) à HEC Montréal et spécialiste en écoalimentation et en lutte contre l’exclusion sociale, et Olivier Demers-Dubé, spécialiste en agriculture urbaine et aquaponie, qui ont fait découvrir à près de 250 participants la teneur de leur révolution agricole et urbaine.

Développée dans une perspective durable, leur ferme éducative allie technologie de l’aquaculture et de l’hydroponie, l’un des modes de production les plus efficients au monde, permettant la culture de produits frais, locaux et de qualité biologique. C’est aussi dans une logique d’économie circulaire qu’a été bâtie la ferme de la Place Shamrock, une construction faite de conteneurs récupérés. On y cultive, sur deux étages distincts, quelque 400 plants de fruits et légumes (étage du haut), en plus de faire l’élevage de 500 tilapias (étage du bas).

 


La ferme éducative de la Place Shamrock du Marché Jean-Talon.
 

Aquaponie 101

La culture agroalimentaire fondée sur l’aquaponie est une symbiose entre l’élevage d’organismes aquatiques (poissons) et la culture de plantes hors sol. Ce type de culture écologique permet, entre autres, l’utilisation de 80 % moins d’eau que l’agriculture industrielle, en plus d’être réalisable douze mois par année. Produits sans engrais ni pesticides, les poissons, fruits et légumes obtenus par cette culture sont donc à la base d’une alimentation saine et équilibrée.

« L’aquaponie est encore très peu connue, tant du public, que du milieu de la recherche. C’est peut-être parce que cela combine plusieurs expertises (pisciculture, horticulture, production en serre, etc.) et c’est en soi une nouvelle science qu’on commence à peine à découvrir. L’aquaponie est en ce moment comme les premiers ordinateurs, dans le sens où il fallait être ingénieur pour faire fonctionner un tel système à l’époque. Avec ÉAU, on s’engage à faire de la recherche et du développement pour faire de l’aquaponie le MacBook Pro des systèmes de production alimentaire et la démocratiser », a expliqué Olivier Demers-Dubé.

 

Une initiative propulsée par l’Accélérateur Banque Nationale - HEC Montréal

Pour démarrer leur projet, Émilie Nollet et Olivier Demers-Dubé ont fait appel aux experts de l’Institut d’entrepreneuriat Banque Nationale HEC Montréal (IEBN), en participant à l’Accélérateur Banque Nationale - HEC Montréal, afin de développer une entreprise d’agriculture urbaine économiquement viable.

L’Accélérateur, qui a pour mission d’accompagner, d’appuyer des entrepreneurs et d’accélérer des projets d’entreprises innovantes, leur a donc permis de créer une entreprise solide, reflet de leur passion pour l’agriculture urbaine.

« Nous avons été suivis par l’équipe de Manaf Bouchentouf de l’IEBN, qui nous a permis de désherber les moins bonnes idées, pour que nous puissions nous concentrer sur celles qui étaient les plus porteuses et les prometteuses au cours du développement de notre entreprise. Merci d’avoir cru en nous et en notre potentiel, de nous avoir encouragés », a indiqué Émilie Nollet lors du lancement.

 

Les produits de la ferme ÉAU dans votre assiette

Les produits cultivés à la ferme de l’entreprise ÉAU seront distribués de juin à octobre 2016. Quant aux surplus produits, ils seront offerts à des organismes locaux. Également au menu, visites guidées et ateliers pour en apprendre davantage sur l’agriculture urbaine, une programmation variée qui donnera assurément le pouce à vert à tous les visiteurs de la ferme.

 

Quelques plants cultivés à la ferme de l’entreprise ÉAU.

 

Enfin, HEC Montréal est fière de souligner le dynamisme de cette entreprise innovante et souhaite une période estivale foisonnante aux fondateurs de l’entreprise sociale ÉAU.


Nouvelles > 2016 > Émilie Nollet et Olivier Demers-Dubé lancent la toute première ferme verticale en aquaponie au Québec