Le contenu

Incubateur entrePrism : l’entrepreneure Khadija El Bouhali choisie par les dragons de Radio-Canada

5 avril 2016

L’entrepreneure Khadija El Bouhali, participante à l’incubateur entrePrism HEC Montréal, a présenté avec succès son entreprise CousMos et ses plats de couscous, lors de la toute première émission de la cinquième saison de Dans l’œil du dragon, diffusée sur les ondes de Radio-Canada, le 4 avril 2016.

Elle a reçu le soutien de quatre dragons sur cinq, soit Serge Beauchemin, Mitch Garber, Danièle Henkel et Gilbert Rozon, pour 35 000 $ et 25 % de son entreprise.

« Mitch Garber m’a dit que j’étais la définition de l’entrepreneuriat, et Serge Beauchemin a été séduit à " bonjour " », nous a raconté Khadija El Bouhali à la suite de son passage à l’émission. L’entrepreneure a d’ailleurs très hâte de commencer sa collaboration avec eux!

 

Du Maroc au Québec : elle a le vent dans les voiles!

D’aussi loin qu’elle se souvienne, Khadija El Bouhali a toujours eu la fibre entrepreneuriale, mais ce sont ses parents qui l’ont encouragée à réaliser ses rêves : « J’étais très proche de mon père et à la fin de sa vie, il combattait un cancer, nous a-t-elle confié. C’est lui qui m’a dit de me lancer, de faire mes couscous. »

Originaire du Maroc et installée au Québec depuis plusieurs années, elle a d’abord fait des études en sciences de la gestion à Montréal et travaillé dans le milieu communautaire.

Son projet a pris une dizaine d’années à prendre forme et, depuis trois ans, elle s’y consacre à temps plein : « Je ne suis pas chef, mais j’ai l’instinct pour les saveurs, les textures et les bons ingrédients. Avec l’expérience, je développe ma confiance en moi, je travaille fort. » Ses efforts ont d’ailleurs été récompensés à plusieurs reprises, notamment en 2016, par le Prix de la détermination du Concours québécois en entrepreneuriat de la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud.

 

L’esprit entrepreneurial, ça se développe!

Après le développement d’un premier plan d’affaires et plusieurs essais et erreurs, Khadija El Bouhali a ressenti le besoin de formaliser ses connaissances et ses acquis en entrepreneuriat.

Elle a alors fait appel aux programmes et ressources de HEC Montréal. Elle a d’abord suivi le cours en ligne gratuit L’esprit entrepreneurial, offert sur la plateforme EDUlib. « Ce cours m’a permis de voir ce que j’étais capable de faire, souligne-t-elle, que je pouvais le faire et, surtout, que j’ai vraiment la fibre entrepreneuriale! »

En participant à l’activité de réseautage de fin de programme, elle est arrivée avec ses produits et en a distribué, car elle souhaitait remercier l’École pour son aide et les connaissances acquises dans le cadre du cours : « On m’a remarquée, je me suis dit que seule une vraie entrepreneure pouvait faire ça! »

Le cours lui a d’ailleurs permis de développer un nouveau plan d’affaires. Ainsi, avec son plan en poche, elle a pu accéder au programme entrePrism du Pôle entrepreneuriat, repreneuriat et familles en affaires de HEC Montréal, qui offre un accompagnement visant à aider les communautés culturelles et les porteurs de projets à s’intégrer au milieu des affaires au Québec par l’entrepreneuriat.

Depuis le début du programme, en janvier 2016, les cours de groupe d’entrePrism lui apportent beaucoup : « Chaque fois que je participe à une rencontre de groupe, j’apprends quelque chose, j’en ressors inspirée, motivée. »

 

Les produits CousMos à la Coop HEC Montréal

Grâce à entrePrism et à son travail de facilitateur dans le cadre de l’incubateur ainsi qu’à la Coop HEC Montréal, les produits de Khadija El Bouhali sont maintenant en vente à la cafétéria de l’édifice Côte-Sainte-Catherine. La communauté universitaire peut donc dès maintenant déguster ses couscous sur le campus.

Khadija El Bouhali a d’ailleurs mis tout son cœur dans le développement de ses plats : « En plus des saveurs traditionnelles de mon enfance, c’était très important pour moi que mes plats soient certifiés Aliments du Québec, qu’ils soient cuits à la vapeur, que les ingrédients soient sans additifs et préparés avec des viandes de grain de qualité. »

 

Des idées plein la tête!

Enfin, c’est avec optimisme que Khadija El Bouhali voit le futur et préconise l’innovation : « Je pense à des barquettes comestibles, à une future arrivée de mes plats dans les dépanneurs et aux marchés santé, tout est possible! »

HEC Montréal souhaite donc bon succès à Khadija El Bouhali et à son entreprise CousMos!

 

Photo : Yanick MacDonald


Nouvelles > 2016 > Incubateur entrePrism : l’entrepreneure Khadija El Bouhali choisie par les dragons de Radio-Canada