Le contenu

HEC Montréal rend hommage au grand homme qu’était Jacques Parizeau

2 juin 2015

C’est avec beaucoup de regret que les membres de la communauté de HEC Montréal ont appris le décès du professeur honoraire Jacques Parizeau (HEC 1950), hier soir, à l’âge de 84 ans. Homme de cœur et d’esprit, économiste réputé, professeur adulé, journaliste chevronné, premier ministre, voire architecte du Québec moderne, les qualificatifs se rapportant à ce grand homme sont des plus nombreux et soulignent son apport inestimable à notre établissement et à tout le Québec.

Fier diplômé de HEC Montréal, il a toujours eu à cœur son alma mater. Après être devenu à 24 ans le premier Québécois à obtenir un doctorat de la London School of Economics, il revient à l’École en 1955 et poursuit une carrière de plus de 20 années dans l’enseignement, dont deux ans comme directeur de l’Institut d’économie appliquée de l’École, de 1973 à 1975.

Sa renommée et son influence sont déjà grandes lorsque Jean Lesage le recrute comme conseiller économique. Il est alors propulsé parmi les personnalités influentes du Québec moderne : la nationalisation de l’électricité, la Société générale de financement, la Caisse de dépôt, la Régie des rentes... Il joint le Parti québécois dès ses premiers pas, est élu le 15 novembre 1976 et devient ministre des Finances du gouvernement de René Lévesque.

Toujours prêt à contribuer à son alma mater, dès que la politique ne l’appelle pas aux plus hautes fonctions, il revient enseigner à HEC Montréal de 1985 à 1989. Il retourne à nouveau dans l’arène politique et, en 1994, devient le 26e premier ministre de l’histoire du Québec, avec la suite qu’on connaît tous. En reconnaissance de son engagement et de toutes ses réalisations, l’Université de Montréal lui remet en octobre 2014 un doctorat honorifique et souligne alors la place particulière que cet homme de conviction a tenue à l’Université et à HEC Montréal.

« C’est avec tristesse que j’ai appris le décès de Jacques Parizeau, souligne avec émotion Michel Patry, directeur de l’École, qui a été l’un de ses étudiants. En tant que professeur, M. Parizeau a contribué à l’émergence d’une nouvelle génération de financiers et d’économistes québécois francophones. Sa rigueur, sa passion et ses grandes qualités de professeur resteront pour nous un exemple. Doté d’une intelligence vive et pétillante, il captivait son public. Par sa prodigieuse culture, il savait transmettre son savoir et nous avons beaucoup appris à son contact. »

D’une même voix, tous les membres de la communauté de HEC Montréal présentent leurs plus sincères condoléances aux membres de la famille de M. Parizeau ainsi qu’à ses nombreux amis. Un grand artisan de l’École et du Québec s’est éteint.

Service des archives de HEC Montréal - P076X990003

M. Parizeau, fier diplômé en 1950, et ayant toujours à cœur son alma mater, en 2006. 


Nouvelles > 2015 > HEC Montréal rend hommage au grand homme qu’était Jacques Parizeau