Le contenu

Francine Lelièvre, lauréate du Prix du gestionnaire culturel 2015

9 septembre 2015

Francine Lelièvre, fondatrice et directrice générale de Pointe-à-Callière, le musée d’archéologie et d’histoire de Montréal, est la lauréate de la troisième édition du Prix du gestionnaire culturel 2015. Ce prix, doté d’une bourse de 5 000 $, a été décerné hier par la Chaire de gestion des arts Carmelle et Rémi-Marcoux de HEC Montréal.

Diplômée de l’Université de Montréal en histoire et en pédagogie, Francine Lelièvre a terminé une maîtrise en histoire de l’Université Laval en 1972, avant d’amorcer sa carrière à Parcs Canada au nouveau parc de Forillon, en Gaspésie. En 1982, elle devient gestionnaire de projets, puis chef de service de 3 parcs nationaux, 26 lieux et 4 canaux historiques. En 1986, elle se joint au Musée de la civilisation comme directrice des expositions et, l’année suivante, elle fonde sa propre firme de consultation pour la programmation et la construction d’institutions muséales et culturelles, autant au Québec qu’en Europe.

En 1989, elle dirige l’étude de faisabilité du futur Pointe-à-Callière, puis elle administre l’ensemble des travaux de ce musée qui ouvrira ses portes en 1992. Après l’avoir fondé, elle en assume la direction générale depuis 24 ans. Depuis 2000, elle dirige la Phase II d’expansion du Musée, qui comprendra l’intégration et la réhabilitation d’une dizaine de bâtiments et lieux historiques du Vieux-Montréal.

Tout au long de sa carrière, Francine Lelièvre a marqué le développement de la muséologie québécoise. Cette gestionnaire culturelle est aussi une visionnaire : à Parcs Canada, elle met en place pour la première fois la notion de « paysage culturel »; au lieu historique national Louis-S.-St-Laurent, elle organise le premier spectacle multimédia au Canada, pour lequel elle sera également considérée comme une pionnière dans l’utilisation des technologies dans la mise en valeur des sites archéologiques. Comme femme d’action, elle léguera à Montréal une institution unique qui, depuis son ouverture, a vu son achalandage passer de 150 000 à 400 000 visiteurs par an, et son Fonds de dotation atteindre 10 millions de dollars.

En accordant le Prix du gestionnaire culturel à Francine Lelièvre, le jury a souligné « le caractère exemplaire du parcours de la lauréate et le positionnement unique qu’elle a donné à un musée historique et archéologique, et ce, à l’échelle internationale. En créant ce nouveau pôle muséal, elle a préservé pour les prochaines générations un site unique de notre patrimoine, tout en y attirant des publics jeunes et issus des communautés culturelles par des présentations audacieuses. En présentant des expositions sur les différents quartiers de Montréal et en accueillant de grandes expositions internationales, elle a fait le pont entre la culture citoyenne et le rayonnement de la métropole culturelle. Enfin, elle a réussi à faire aimer l’archéologie, un domaine resté jusqu’ici méconnu par un grand nombre de Montréalais ».

Le jury a par ailleurs souligné l’engagement de Francine Lelièvre dans sa communauté : elle a présidé la Société des directeurs des musées montréalais de 1997 à 2002 et est membre du comité Architectures des fêtes au sein de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

Le jury de pairs était composé de :

La candidature de Francine Lelièvre a été soumise par Diane Giard, première vice-présidente à la direction, particuliers et entreprises, de la Banque Nationale.

Photo : Marcie Richstone


Nouvelles > 2015 > Francine Lelièvre, lauréate du Prix du gestionnaire culturel 2015