Le contenu

HEC Montréal et le Mouvement Desjardins créent l’Institut international des coopératives Alphonse-et-Dorimène-Desjardins

8 octobre 2014

HEC Montréal et le Mouvement Desjardins annoncent la création de l’Institut international des coopératives Alphonse-et-Dorimène-Desjardins, dans le cadre de la 2e édition du Sommet international des coopératives.

Cet institut aura pour objectifs d’assurer le développement de la recherche de pointe dans le domaine des coopératives financières et de stimuler la recherche sur les coopératives non financières. Il offrira un lieu où les différents acteurs du mouvement coopératif pourront se réunir, échanger et apprendre. Il permettra également de promouvoir et de soutenir le développement ainsi que le partage des connaissances quant aux meilleures pratiques en gestion des coopératives, en fonction des besoins des milieux de pratique.

D’ailleurs, pour Monique F. Leroux, présidente et chef de la direction du Mouvement Desjardins : « L’Institut jouera un rôle important dans le développement et le partage des connaissances en matière de gestion des coopératives. Ses travaux mettront en relief les forces et les défis propres à ce type d’entreprise et apporteront aux gestionnaires de coopératives des outils qui leur seront utiles pour améliorer la performance de leur organisation. »

 

Une future référence mondiale en matière de coopératives

« HEC Montréal aspirait depuis plusieurs années à devenir un acteur d’envergure internationale en matière de recherche sur les coopératives, a expliqué le directeur de HEC Montréal, Michel Patry. Avec la création de cet institut unique en son genre, toutes les conditions sont désormais réunies pour soutenir les savoirs en matière de gestion des coopératives à l’échelle internationale. »

Afin de réaliser son ambitieux mandat, l’Institut sera dirigé par Rym Ayadi, chercheure de calibre et de réputation mondiale, qui a récemment été nommée professeure visiteuse au Département d'affaires internationales de HEC Montréal.

« À titre de directrice de l’Institut, je compte développer un programme de recherche qui permettra d’approfondir et d’élargir les connaissances sur les coopératives de services financiers et leur apport dans le système actuel, a révélé Mme Ayadi. Nous chercherons à savoir comment ces institutions pourraient contribuer au développement d’un système financier plus stable, plus durable à long terme et qui favorise le développement économique. »

La professeure Ayadi sera aussi soutenue dans son mandat par un conseil international des gouverneurs qui sera présidé par Monique F. Leroux et qui regroupera de grands influenceurs internationaux du monde des coopératives, notamment des dirigeants de grandes coopératives et des chercheurs de réputation internationale.

L’Institut facilitera également l’accès au savoir sur les coopératives grâce à l’Observatoire international des coopératives, en plus de créer un carrefour international de concertation et de réseautage d’acteurs clés dans le domaine de la gestion des coopératives. De plus, son Centre d’expertise et de transfert sur la gestion des coopératives organisera, en partenariat avec le milieu, des activités de transfert et de formation variées, et ce, afin de répondre aux besoins des acteurs du mouvement coopératif, plus particulièrement dans le cadre de colloques, tables rondes, ateliers pour gestionnaires et autres cours en ligne.

L’Institut a déjà débuté ses activités et a publié le premier « Banking Business Models Monitor » pour l’Europe, à l’occasion du deuxième Sommet international des coopératives. D’autres publications suivront sur les autres régions du monde.

Rym Ayadi, directrice, Institut international des coopératives Alphonse-et-Dorimène-Desjardins, Monique F. Leroux, présidente et chef de la direction, Mouvement Desjardins, et Jacques Robert, directeur du Département de technologies de l'information et directeur associé à la valorisation et au transfert, HEC Montréal. 

Photo : Desjardins/Claude Côté.


Nouvelles > 2014 > HEC Montréal et le Mouvement Desjardins créent l’Institut international des coopératives Alphonse-et-Dorimène-Desjardins