Le contenu

D.E.S.S. en gestion du secteur de l’énergie : après la Chine, la République du Congo !

9 octobre 2014

En 1998, HEC Montréal s’associait à des grandes entreprises québécoises et chinoises pour offrir un premier diplôme d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) en gestion du secteur de l’énergie aux cadres chinois. En 2014, l’École étend ce programme aux Congolais, cette fois-ci complètement en français. Résultat d’une demande spécifique du gouvernement de la République du Congo qui désirait optimiser son boulevard énergétique, ce programme a accueilli sa première cohorte constituée de 23 Congolais en avril 2014, et la deuxième est prévue en avril 2015.

« Nous sommes très heureux de pouvoir maintenant offrir ce programme à nos partenaires du Congo, souligne Hassan Taghvaï, directeur de la Formation des cadres et des dirigeants à l’international de HEC Montréal. L’École a acquis une solide expertise en matière de formation dans le secteur de l’énergie, notamment en Chine, et poursuit sa lancée. Notre objectif ultime serait d’offrir ce programme aux autres pays de l’Afrique centrale, pour collectivement relever avec succès les défis multiples de ce secteur. »

Sous la direction pédagogique de Pierre-Olivier Pineau, titulaire de la Chaire de gestion du secteur de l’énergie, ce D.E.S.S. s’adresse à des participants issus d’entreprises, de ministères et d’entités qui œuvrent dans le secteur des ressources naturelles en général et de l’énergie en particulier. Ce programme d’un an comprend 18 cours ainsi qu’un programme d’études supervisé.

Les étudiants sont entourés de Jean Jacques Bouya, ministre à la présidence de la République, chargé de l’aménagement du territoire et de la délégation générale aux grands travaux, de membres de son cabinet, de l’équipe congolaise de coordination du programme, de la chargée de cours Camille Thibodeau, du professeur Armand Moyikoua, recteur de l’Université Marien Ngouabi, de Hassan  Taghvaï, directeur de la Formation des cadres et des dirigeants à l'international de HEC Montréal, ainsi que de Fatima Beyina-Moussa (HEC 1994), directrice générale d’ECAir (Equatorial Congo Airlines), au cœur de ce projet depuis le début.

Photo : Romaric Oniangué/Groupe Sorom Color.


Nouvelles > 2014 > D.E.S.S. en gestion du secteur de l’énergie : après la Chine, la République du Congo !