Le contenu

Quatre diplômés MBA choisis pour démarrer leur entreprise au Chili

10 septembre 2013

Une équipe de quatre diplômés 2013 du MBA – Jean-Michel Beaudoin, Lauris Bonnet, Daniel Tardif et Simon Turcotte – fera partie de la prochaine cohorte de Start-up Chile. Seulement 85 projets sur 1 386 candidatures reçues de 63 pays ont été choisis dans ce groupe sélect. Start-up Chile est un programme créé par le gouvernement chilien en 2010 dans le but d’attirer les jeunes entrepreneurs à fort potentiel en leur offrant de démarrer leur compagnie au Chili et de positionner le pays comme laboratoire par excellence en matière d'innovation et d'entrepreneuriat en Amérique latine.

Les 85 projets ont été sélectionnés par des experts de Silicon Valley (entrepreneurs, universitaires, investisseurs) ainsi que par la Sous-commission de l'entrepreneuriat et de l'innovation d'InnovaChile sous la base des critères suivants :

Les quatre diplômés recevront un budget de 40 000 $US pour démarrer leur entreprise nommée MissingLINK. En novembre prochain, ils se rendront au Chili pour une période de sept mois, pendant laquelle ils seront des plus engagés dans l'écosystème entrepreneurial chilien, seront accompagnés dans leur démarche de démarrage d'entreprise, donneront des conférences et assisteront à des événements.

L'idée de MissingLINK a germé lors de la deuxième édition du Startup Weekend Montréal organisé à HEC Montréal du 8 au 10 février 2013, et dans le cadre duquel les participants devaient mettre sur pied un projet d’affaires en 54 heures. Proposant une solution de gestion des relations universitaires, MissingLINK a comme but de renforcer les liens entre les étudiants, les diplômés, les chercheurs, l'administration et les recruteurs en vue de favoriser les occasions de collaboration. Pour ce faire, MissingLINK offre une plateforme utilisant les médias sociaux pour mettre en relation les différents intervenants en fonction de leurs besoins et intérêts particuliers, de façon à aider chacun à réaliser ses objectifs. Par exemple, les étudiants et diplômés peuvent y réseauter, les recruteurs, y trouver les candidats recherchés, et les associations étudiantes, y trouver du soutien, de l'encadrement et des sources de fonds pour leurs activités.

« Si Facebook® ponctue le quotidien des étudiants, son réseau se limite à leur entourage, et sa vocation première demeure divertissante, souligne Jean-Michel Beaudoin. LinkedIn® est pour sa part très peu adapté aux réalités des étudiants, la portée du réseau de tout un chacun étant limitée et son approche plutôt statique. MissingLINK vise à servir la communauté universitaire en aidant ses membres à entrer en contact avec d'autres personnes susceptibles de leur permettre de franchir la prochaine étape qui les sépare de leurs réalisations. MissingLINK se veut donc une plateforme dynamique où les participants n’hésitent pas à solliciter ouvertement le concours du plus puissant réseau auquel ils appartiennent de facto : leur alma mater. »

Intrapreneur comptant plus de 10 années d'expérience internationale dans le domaine des technologies de l'information (TI), Jean-Michel Beaudoin a été président de l'Association des étudiants MBA (AEMBA) de HEC Montréal en 2012-2013. Lauris Bonnet est un ingénieur cumulant plus de sept années d'expérience dans la gestion de projets industriels. Il a été directeur de l'entrepreneurship de l'AEMBA. Également ingénieur, Daniel Tardif a plus de six années d'expérience en tant qu'analyste-programmeur et analyste d'entreprise en TI. Il a été vice-président TI de l'AEMBA. Simon Turcotte est un chercheur expérimenté en biotechnologie qui a vécu plusieurs années dans la Silicon Valley et qui a participé au démarrage de l'entreprise Volochem.

Simon Turcotte, Lauris Bonnet, Jean-Michel Beaudoin et Daniel Tardif.


Nouvelles > 2013 > Quatre diplômés MBA choisis pour démarrer leur entreprise au Chili