Le contenu

Jean-Charles Chebat et Pierre Hansen, lauréats des grands prix de pédagogie et de recherche

5 décembre 2013

Chaque année, HEC Montréal reconnaît le travail et l’excellence de ses professeurs dans le cadre d’une cérémonie de remise de prix. Parmi ceux-ci, les grands prix de pédagogie et de recherche – respectivement le prix Jean-Guertin et le prix Pierre-Laurin – couronnent des carrières particulièrement riches d’individus qui ont gagné le plus haut respect de leurs pairs. Cette année, les prix Jean-Guertin et Pierre-Laurin ont été décernés respectivement à Jean-Charles Chebat et à Pierre Hansen, deux sommités internationales dans leur domaine.

 

Jean-Charles Chebat, lauréat du prix Jean-Guertin

En provenance de tous les coins du monde, les lettres d’appui à la candidature de Jean-Charles Chebat au prix Jean-Guertin reflètent bien l’étendue du rayonnement du professeur ainsi que l’attachement que lui portent ses anciens étudiants et ses nombreux collaborateurs. Au cours de sa carrière qui s’est étalée sur près de 45 ans, le professeur Chebat a marqué des générations d’étudiants et de chercheurs, notamment grâce à sa capacité à faire appel à différentes disciplines pour enrichir la réflexion sur de nouveaux domaines de recherche en marketing. Entré au service de HEC Montréal en 1996, il y a occupé le poste de titulaire de la Chaire des espaces commerciaux et du service à la clientèle jusqu’au moment de sa retraite, prise récemment.

Ces 15 dernières années seulement, le professeur Chebat a enseigné à tous les cycles universitaires et a dirigé quelque 120 étudiants au doctorat et à la maîtrise, qui forment aujourd’hui une relève de la plus haute qualité. Ceux-ci ne tarissent pas d’éloges à l’endroit de celui qu’ils qualifient de mentor, de maître à penser, d’enseignant passionné et de pédagogue exceptionnel. En plus de son dévouement absolu et de sa capacité d’écoute, ils notent sans exception la rigueur de sa pensée, le caractère novateur de ses recherches, sa créativité et sa générosité. À cet égard, le professeur Chebat a d’ailleurs toujours cherché à introduire ses étudiants des cycles supérieurs dans les réseaux universitaires et de publication et a su cultiver des relations durables et enrichissantes avec eux.

La carrière du professeur Chebat a été marquée par l’inter et la multidisciplinarité ainsi que par de nombreuses collaborations avec des chercheurs de partout à travers le monde. Sous le grand thème de la consommation, il s’est intéressé à la psychologie des environnements de consommation, à la psychologie du temps, à la cybernétique humaine, à la sémiotique en publicité ou aux comportements paradoxaux des clients insatisfaits, entre autres domaines.

Le caractère novateur de ses travaux a été maintes fois reconnu, au pays et à l’étranger. Par exemple, Jean-Charles Chebat a été le premier professeur de marketing nommé à l’Ordre national du Québec et élu à la Société royale du Canada, en plus d’avoir été le premier, en 1991, à recevoir le prix Acfas – Jacques-Rousseau (multidisciplinarité). Il a aussi été le premier chercheur à recevoir à deux reprises, en 2004 et en 2011, le prix Leaders in Business Research and Practice remis par la SPROTT School of Business (Carleton University) à un chercheur canadien ou étranger du secteur de la gestion. Fellow de plusieurs sociétés scientifiques, Jean-Charles Chebat a de plus reçu le Marketing Trend Award 2011, une marque de reconnaissance internationale pour l’ensemble de ses réalisations en marketing, ainsi qu’un doctorat honoris causa de l’Université de Rennes. En 2005, il a reçu la médaille Sir John William Dawson de la Société royale du Canada, en reconnaissance de son apport éminent et soutenu dans au moins deux domaines différents auxquels la Société s'intéresse. En 1997 et en 2003, il a été le lauréat du grand prix de recherche de HEC Montréal, le prix Pierre-Laurin.

 

Pierre Hansen, lauréat du prix Pierre-Laurin

En 2013, le professeur Pierre Hansen réalise un exploit en remportant pour la quatrième fois le grand prix de recherche de HEC Montréal, le prix Pierre-Laurin, lui qui en a été le lauréat en 1996, en 2002 et en 2010. Cet homme aux passions multiples et à l’insatiable curiosité intellectuelle possède une vaste culture scientifique à laquelle s’ajoutent des connaissances approfondies en philosophie des sciences, en littérature, en musique et en sciences politiques.

Initialement formé en génie chimique, Pierre Hansen s’est tourné vers la recherche opérationnelle et les méthodes d’optimisation. Rattaché au Service de l’enseignement des méthodes quantitatives de gestion de HEC Montréal depuis 1990, il est aussi titulaire de la Chaire d’exploitation des données, un domaine de recherche sur lequel s’appuient les entreprises et organisations pour extraire de la quantité d’information qu’elles archivent des données pouvant leur procurer des avantages concurrentiels.

Reconnu comme étant l’un des plus grands chercheurs du monde dans son domaine, le professeur Hansen a établi des ponts entre différentes disciplines. Ses travaux, qui s’appliquent en effet à au moins 15 disciplines, présentent un étonnant caractère multidisciplinaire. Il s’intéresse, entre autres domaines, à ceux de l’optimisation combinatoire, de l’optimisation globale, de la théorie des graphes, de la classification automatique, de la théorie économique, de l’incertitude en intelligence artificielle et de la chimie mathématique. Les méthodes qu’il a développées ont aussi été appliquées, par exemple, aux secteurs de l’électricité, du marketing, de l’acoustique, des télécommunications et de la finance.

Pour Pierre Hansen, « la beauté des mathématiques, et en particulier celle de la recherche opérationnelle, reposent en grande partie sur le fait qu’elles ont de multiples applications dans tous les domaines de l’activité humaine, y compris dans les autres branches des mathématiques. »

Auteur prolifique (14 livres et plus de 400 articles et chapitres de volumes) abondamment cité et largement sollicité à titre de professeur invité ou de conférencier, Pierre Hansen a collaboré à plusieurs revues prestigieuses dans le domaine de la recherche opérationnelle. De 1996 à 2001, il a dirigé le Groupe d’études et de recherche en analyse des décisions (GERAD), un centre interuniversitaire regroupant une soixantaine de spécialistes en méthodes quantitatives de gestion, de chercheurs opérationnels, d’informaticiens théoriques, de mathématiciens et d’ingénieurs mathématiciens.

Pierre Hansen a été élu membre de la Société royale du Canada en 1999 et de l’International Academy of Mathematical Chemistry en 2005. Plusieurs autres honneurs témoignent de sa haute réputation dans la communauté scientifique. Parmi ceux-ci, mentionnons le prix Acfas – Jacques-Rousseau 2008 (multidisciplinarité), l’Euro Gold Medal, principal prix remis par l’Association européenne des sociétés de recherche opérationnelle (1986), et le Prix du mérite de la Société canadienne de recherche opérationnelle (1997).


Nouvelles > 2013 > Jean-Charles Chebat et Pierre Hansen, lauréats des grands prix de pédagogie et de recherche