Le contenu

The Economist : L’EMBA McGill-HEC Montréal se classe dans le top 30 mondial

22 juillet 2013

The Economist a publié son tout premier classement des programmes d’Executive MBA, dans lequel l’EMBA McGill-HEC Montréal figure au 29e rang mondial.

Lancé en 2008 en tant que premier programme d’EMBA véritablement bilingue au monde, l’EMBA McGill-HEC Montréal est issu d’un partenariat entre la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill et HEC Montréal.

Le programme vise à répondre aux besoins en perfectionnement des gestionnaires chevronnés qui exercent d’ores et déjà une fonction de cadre supérieur ou s’y préparent. En moyenne, les participants sont âgés de plus de 40 ans et détiennent plus de 15 ans d’expérience de travail. Ils proviennent d’une variété d’industries et ont tous des bagages de connaissances très différents, ce qui permet aux cohortes du programme d’être parmi les plus diversifiées et expérimentées dans le monde.

« L’EMBA McGill-HEC Montréal est un excellent exemple du pouvoir de la collaboration entre deux institutions d’enseignement de calibre international qui, ensemble, ont développé un programme rigoureux, pertinent et novateur avec une approche unique bilingue, un aspect tout à fait distinctif de Montréal qui est maintenant souligné mondialement », explique Alain Pinsonneault, professeur à la Faculté de gestion Desautels et codirecteur du EMBA.

Plutôt que d’envisager chaque aspect isolément selon la méthode courante, l'EMBA propose une vision intégrée et multidisciplinaire de la gestion, axée sur les véritables pratiques. Il est structuré suivant la théorie des managerial mindsets, élaborée par Henry Mintzberg, auteur à succès de l’Université McGill et penseur renommé. L’apprentissage est basé sur les propres expériences des participants. Le programme fait donc largement appel à la participation et favorise l’interaction et la collaboration entre les participants, permettant ainsi aux individus d’améliorer leurs pratiques de gestion et d’avoir une incidence sur la prise de décision dans leur entreprise tout au long du programme.

« Nous sommes privilégiés d’accueillir des participants exceptionnels de tout le Québec et de partout dans le monde, souligne Louis Hébert, professeur à HEC Montréal et codirecteur du EMBA. Ce sont nos participants, tout autant que nos professeurs et que notre approche unique ancrée dans la réalité des affaires, qui rendent ce programme aussi intéressant. Comme l’EMBA McGill-HEC Montréal n’existe que depuis quelques années, nous sommes heureux qu’il soit ainsi reconnu par The Economist. »

L’EMBA McGill-HEC Montréal adopte une formule bilingue. Les exposés et les discussions de groupe se déroulant aussi bien en français qu’en anglais, les candidats doivent donc comprendre les deux langues. Les participants poursuivent leurs activités professionnelles pendant les 15 mois du programme qui comprend deux modules en résidence, dont un à l’étranger, le Worldly Mindset. Les participants qui terminent avec succès obtiennent un MBA conjoint portant le sceau respectif de HEC Montréal et de l’Université McGill.

The Economist a interrogé les diplômés du programme de même que la cohorte actuelle. Le classement du magazine met l’accent sur le développement personnel du participant ainsi que sur l’expérience éducative, sur la diversité des étudiants, sur la qualité des professeurs et du programme ainsi que sur le développement de carrière des participants.


Nouvelles > 2013 > The Economist : L’EMBA McGill-HEC Montréal se classe dans le top 30 mondial