Le contenu

HEC Montréal abritera le nouvel Institut de la finance structurée et des instruments dérivés de Montréal

18 mars 2011

Le directeur de HEC Montréal, M. Michel Patry, se dit très heureux de la création de l’Institut de la finance structurée et des instruments dérivés de Montréal telle qu’annoncée hier par le ministre des Finances et ministre du Revenu, M. Raymond Bachand, lors du Discours sur le budget.


« L’Institut, une initiative de HEC Montréal et une première québécoise, souligne Michel Patry, se veut un lieu de création et de diffusion de connaissances en matière de finance structurée et d’instruments dérivés. Il réunira les meilleurs experts du domaine, de HEC Montréal comme du Québec. Nous sommes très fiers de la confiance qui nous est accordée par les différents partenaires de l’Institut, alors que l’on souhaite renforcer la position de Montréal parmi les places financières d’importance. »


L’Institut de la finance structurée et des instruments dérivés de Montréal profitera, sur 10 ans, d’un financement totalisant 15 millions $. L’Autorité des marchés financiers et le gouvernement du Québec contribueront à sa mise en place et à son fonctionnement en y injectant respectivement 5 millions $ et 1 million $. HEC Montréal contribuera également à la création et aux activités de l’Institut, en y consacrant d’une part 6 millions $ à partir de ses propres ressources – infrastructure, informatique, bases de données, personnel –  et, pour les derniers 3 millions $, en s’engageant d’autre part à solliciter entreprises et organisations afin qu’elles s’associent à ce projet par le biais de la Fondation HEC Montréal.


L’expertise de HEC Montréal dans ce domaine est largement reconnue. Comme le rappelle Michel Patry : « L’École offre déjà des formations en finance, en ingénierie financière et en économie financière aux cycles supérieurs. Elle occupe, parmi les universités québécoises, une position dominante en matière de publication dans ces disciplines et plusieurs organismes subventionnaires ont déjà investi à l’École dans ce domaine. »


Par ailleurs, Michel Patry se réjouit de  l’augmentation des droits de scolarité, annoncée dans le même budget. « Cette hausse contribuera au maintien de la qualité de l’enseignement et à l’offre de services de pointe qui répondent aux meilleurs standards pédagogiques, nationaux et internationaux. Plus encore, cette décision importante pour les établissements d’enseignement supérieur contribuera à réduire l’écart existant entre les universités québécoises et les universités canadiennes et internationales, alors que nous évoluons dans un marché de plus en plus compétitif. Une bonne nouvelle, assurément. »

 

Document de présentation : Institut de la finance structurée et des instruments dérivés de Montréal


Nouvelles > 2011 > HEC Montréal abritera le nouvel Institut de la finance structurée et des instruments dérivés de Montréal