Le contenu

Lancement officiel du Centre international de vigie en information financière

Une première activité publique organisée sous son égide

26 novembre 2010

Le Centre international de vigie en information financière a été mis sur pied afin d'évaluer les répercussions de l'entrée en vigueur au Canada, le 1er janvier prochain, de nouvelles normes comptables relatives à la présentation de l'information financière. Un changement majeur dans le monde de l'expertise comptable au pays, qui touchera tant les quelque 5 000 entreprises cotées en Bourse que les 2 000 000 de sociétés fermées au pays.

En effet, à la suite d'une décision prise en 2006 par l'Institut canadien des comptables agréés (ICCA), les sociétés ayant une obligation publique de rendre des comptes devront, dès la nouvelle année, se conformer aux normes internationales d'information financière (IFRS), tandis que les sociétés à capital fermé seront assujetties à une version « allégée » des principes comptables généralement reconnus au Canada actuellement en vigueur (mais pourront adopter les IFRS si elles le souhaitent) dans la présentation de leur information financière.

Rappelons que la décision de l'ICCA avait été prise afin d'harmoniser les pratiques comptables canadiennes avec les normes internationales, adoptées notamment par l'Union européenne en 2005. Mentionnons que les États-Unis font cavalier seul et conservent leurs propres normes, très détaillées et requérant le traitement d'une masse importante de données.

Un pôle de recherche, de référence et d'intervention

« Le dossier est d'une actualité brûlante », souligne Louise Martel, FCA, professeure titulaire au Service de l'enseignement des sciences comptables, fondatrice et directrice du Centre international de vigie en information financière. « Le Centre servira de pôle de recherche, de référence et d'intervention sur des questions relatives aux conséquences de l'adoption de ce nouveau cadre de référence. Il suivra l'application des nouvelles normes et rassemblera de la documentation sur les choix des entreprises en la matière ainsi que sur les conséquences pour les divers acteurs. Notre but : améliorer la compréhension des normes IFRS et dégager un ensemble de meilleures pratiques. »

Pour remplir sa mission, le Centre s'est doté d'un comité consultatif composé des experts suivants : Laurent Liagre, directeur principal, Ernst & Young; Andrée Lavigne, directrice principale – Recherche et développement, ICCA; Martin Cloutier, associé, Mazard Harel Drouin; Linda Lupien, vice-présidente (IFRS), Banque Nationale du Canada; Nathalie Labelle, associée, KPMG.

Une première activité publique

Le 25 novembre avait lieu à HEC Montréal la toute première activité publique du Centre, intitulée « Plus que 36 jours avant l'année 2011 : il est temps de peaufiner votre stratégie de communication ou votre communication stratégique ». Trois conférenciers ont entretenu les 70 participants de ce sujet : Michel Bergeron, associé chez Ernst & Young; Patricia Curadeau-Grou, chef des finances et vice-présidente exécutive de Finances, Risque et Trésorerie, de Banque Nationale Groupe financier; Michel Nadeau, directeur général, de l'Institut sur la gouvernance d'organisations privées et publiques.

Formation spécialisée

Le Centre a déjà commencé à offrir de la formation, en collaboration avec la Formation des cadres et des dirigeants de HEC Montréal, soit les séminaires « Les normes internationales d'information financière (IFRS) et leurs impacts sur les sociétés canadiennes » et « Les nouvelles normes comptables pour les entreprises à capital fermé (ECF) : caractéristiques et impacts ».

On devrait pouvoir visionner prochainement une partie des conférences du 25 novembre sur le site Web du Centre.


Nouvelles > 2010 > Lancement officiel du Centre international de vigie en information financière