Le contenu

Le professeur Jacques Raynauld reçoit le prix Jean-Guertin

22 novembre 2010

Jacques Raynauld, professeur titulaire à l'Institut d'économie appliquée, a reçu le prix Jean-Guertin 2010 lors de la cérémonie annuelle des Grands Prix de l'École, qui a eu lieu le 17 novembre. Lors de l'édition 1993, il avait reçu le prix Pierre-Laurin pour l'ensemble des publications de recherche de l'année 1992-1993.

Enseignant l'économie à HEC Montréal depuis plus de 30 ans, le professeur Raynauld s'est distingué tout au long de sa carrière par son avant-gardisme en ce qui concerne tant le contenu de ses cours que les méthodes utilisées.

Titulaire de la Chaire des technologies pour l’enseignement et l’apprentissage de la gestion depuis sa création, en 2003, et directeur de la Maison des technologies pour la formation et l'apprentissage Roland-Giguère (MATI), depuis 2008, le professeur Raynauld a dirigé le programme de B.A.A. de 1993 à 2000. Pendant ce mandat, il a piloté une importante réforme de ce programme ayant notamment mené à la création d'un cours multidisciplinaire novateur intitulé « L'entreprise en action ». Jacques Raynauld avait aussi créé le cours « Problèmes et politiques économiques » et il a coordonné les cours obligatoires de 2e année pendant près de 20 ans, pour lesquels il a conçu l'ensemble du matériel pédagogique.

Jacques Raynauld a assuré la mise en œuvre du programme Virtuose au B.A.A. en 1998, un virage technologique majeur qui a placé l'ordinateur portatif et l'usage des nouvelles technologies au cœur des apprentissages. C'est aussi au professeur Raynauld, en collaboration avec le professeur Olivier Gerbé, que l'on doit le lancement, en 2004, de Zone Cours (prochainement en version 2.0), le système de gestion des plans de cours électronique de l'École. Il a été membre de plusieurs comités portant sur l'innovation dans l'enseignement. Il a également contribué activement à la croissance du programme d'échanges internationaux Passeport pour le monde.

Le professeur Raynauld a cosigné, avec des collègues de l'Institut d'économie appliquée, un manuel intitulé Problèmes et politiques économiques. Cet ouvrage, publié pour la première fois en 1988 par les Presses de l'Université du Québec, a été adapté pour la France et publié en 1989 par Dunod, traduit en anglais en 1994 et publié par Prentice-Hall Canada, et réédité en 2008 au Québec. L'ouvrage est d'ailleurs maintenant complété par un « compagnon Web ».

Les collègues du professeur Raynauld témoignent de façon unanime de l'impact qu'a eu sur eux son enthousiasme pour les matières enseignées et pour les méthodes d'enseignement. Professeur de talent, grand pédagogue, il est qualifié par d'anciens étudiants comme un « éveilleur de consciences » quant aux grands enjeux politiques, éthiques et environnementaux, toujours prêt à aider et à conseiller, et suscitant le dépassement.

Le professeur Raynauld a dirigé 25 étudiants de M. Sc. qui ont déposé des mémoires ou des travaux dirigés et plusieurs de ceux-ci ont poursuivi leurs études au doctorat en économie. Une vingtaine de ses anciens étudiants du cours « Techniques de prévision et d'analyse » ont obtenu des emplois à la Banque du Canada, connue pour son processus de sélection très rigoureux.

Spécialiste de l'économétrie des séries chronologiques et plus particulièrement des modèles VAR (Vector AutoRegression) aux fins d'analyse et de prévision de la politique monétaire canadienne, Jacques Raynauld a été notamment chercheur invité à l'Université des sciences sociales Toulouse I ainsi qu'à l'Université Pierre-Mendès France, de Grenoble. Il a produit de nombreux articles scientifiques, chapitres de livres, études de cas et communications dans des colloques, en plus d'être membre du comité de rédaction ou du comité scientifique de revues savantes.

Parmi les projets auxquels le professeur Raynauld travaille actuellement, mentionnons Open Syllabus, le sac d'école électronique et une méthode innovante pour débusquer les conceptions erronées en économie.


Nouvelles > 2010 > Le professeur Jacques Raynauld reçoit le prix Jean-Guertin