Le contenu

Un article de Pierre-Olivier Pineau et Vincent Lefebvre primé par l'Emerald Literati Network

5 juillet 2010

Pierre-Olivier Pineau (photo de gauche), professeur agrégé au Service de l'enseignement des méthodes quantitatives de gestion, et Vincent Lefebvre (ci-contre), finissant à la M. Sc. (option marketing), ont reçu un Outstanding Paper Award 2010 de l'Emerald Literati Network pour l'excellence de leur article intitulé « The value of unused interregional transmission: Estimating the opportunity cost for Quebec (Canada) », paru dans l'International Journal of Energy Sector Management.

Les Emerald Literati Network Awards for Excellence sont décernés par le groupe Emerald, éditeur de quelque 200 publications scientifiques et professionnelles de langue anglaise. Le prix reçu par le professeur Pineau et son étudiant vise à reconnaître la qualité de la recherche publiée dans les revues savantes du groupe au cours de l'année précédente.

L'article primé porte sur le coût d'opportunité de la capacité inutilisée des 13 lignes de transport d'électricité reliant le Québec aux régions voisines (Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Angleterre, État de New York, Ontario) pendant les années 2006, 2007 et 2008. Selon les calculs des auteurs, la plupart de ces lignes sont, en moyenne, exploitées à moins de 50 % de leur capacité. Cela représente une occasion d'affaires de quelque 25 térawattheures par an, soit un bénéfice potentiel d'environ 1 milliard de dollars, qui pourrait augmenter de près de 50 % le dividende versé par Hydro-Québec au gouvernement du Québec.

En conclusion, les auteurs font valoir que ces exportations supplémentaires pourraient contribuer à faire diminuer la production des centrales thermiques, génératrices de gaz à effet de serre. Ils soulignent que le principal obstacle à l'augmentation des exportations n’est donc pas la capacité des lignes de transport électriques, mais la réglementation des prix de l'hydroélectricité. Selon eux, une meilleure intégration des marchés de l'électricité et des prix entraînerait des gains sociaux (économiques et environnementaux) plus importants que les bénéfices liés aux faibles tarifs dont jouissent actuellement les consommateurs du Québec.


Nouvelles > 2010 > Un article de Pierre-Olivier Pineau et Vincent Lefebvre primé par l'Emerald Literati Network