Le contenu

Charlotte Cloutier, lauréate du prix Mercure de la meilleure thèse de doctorat 2009

7 juin 2010

Charlotte Cloutier a remporté le prix Mercure de la meilleure thèse de doctorat 2009, assorti d'une bourse de 3 000 $. Ce prix lui a été remis lors de la Soirée reconnaissance des boursiers au Tableau d'honneur, le 8 avril dernier. La lauréate s'est distinguée parmi les 21 diplômés de 2009, dont les 5 finalistes de ce concours.

Dirigée par Ann Langley, professeure titulaire au Service de l'enseignement du management et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en gestion stratégique en contexte pluraliste, la thèse de Charlotte est intitulée Managing Opportunity, Managing Power and Managing Difference:  How Nonprofits Strategically Manage their Relations with Funders.

Le travail, présenté sous la forme de trois articles, analyse la gestion stratégique des relations avec les bailleurs de fonds, élément crucial à la survie de la majorité des organismes à but non lucratif (OBNL). L'auteure s'intéresse tout particulièrement à la praxis (étant entendue comme la conduite réelle et souvent créative en réponse aux circonstances) des OBNL.

La thèse de Charlotte traite d'une problématique importante, mais encore très peu étudiée. Solidement étayée, elle fait appel à trois cadres théoriques différents, en plus de reposer sur une méthodologie qualitative rigoureuse appliquée à des données provenant de multiples répondants des deux parties organisationnelles. Les retombées de ce travail sont de nature tant scientifique que professionnelle. Le  jury du prix Mercure était formé de Michèle Breton, professeure titulaire au Service de l'enseignement des méthodes quantitatives de gestion, Richard Déry, professeur titulaire au Service de l'enseignement du management, et Guy Paré, professeur titulaire au Service de l'enseignement des technologies de l'information.

Les trois articles de cette thèse ont été présentés à plusieurs congrès, dont ceux de l'Academy of Management en 2007 et en 2009, de l'European Group of Organization Studies en 2008 et de l'Association for Research on Nonprofits and Voluntary Action en 2006. Le Journal of Management Studies et Organization Studies, deux revues scientifiques, évaluent actuellement deux articles tirés de sa thèse en vue de leur publication.

Charlotte a obtenu, entre autres, une bourse postdoctorale du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada en 2009-2010 (31 000 $ par an pendant deux ans), le Prix postdoctoral de la Chaire Gouverne et transformation des organisations de santé de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal en 2009-2010, assortie d'une bourse de 15 000 $, une bourse d’études supérieures du Canada Joseph-Armand Bombardier du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada pour 2005-2008 (35 000 $ par an pendant trois ans), une bourse de doctorat du Fonds québécois de recherche sur la société et la culture en 2005-2008 (20 000 $ par an pendant trois ans) ainsi que l'Emerging Scholars Award de l’Association for Research on Nonprofits and Voluntary Action en 2006.

Charlotte Cloutier termine actuellement un stage postdoctoral de 18 mois à l'Université d'Oxford, en Angleterre. Avant de faire son doctorat à l'École, elle a obtenu une maîtrise en management (McGill–McConnell Program for Voluntary Sector Leaders) et un baccalauréat en commerce, tous deux de l’Université McGill.

Voici les autres finalistes du prix Mercure de la meilleure thèse de doctorat 2009 :

Jérémy Laurent-Lucchetti, Essais sur la gestion de biens communs
Codirecteurs : Justin Leroux et Bernard Sinclair-Desgagné

Yaromir Munoz Molina, Trois essais sur les mises en garde visant à prévenir le jeu pathologique : le cas des appareils de loterie vidéo (ALV)
Directeur : Jean-Charles Chebat

Anis Samet, American Depositary Receipt (ADR) Listings and the Financing Decisions of Foreign Firms
Codirecteurs : Jean-Claude Cosset et Narjess Boubakri

Denitsa Stefanova, Three Essays on Modeling Asset Co-Movement Asymmetries Using Copula Functions
Codirecteurs : Georges Dionne et Tony Berrada


Nouvelles > 2010 > Charlotte Cloutier, lauréate du prix Mercure de la meilleure thèse de doctorat 2009