Le contenu

Jean-Marie Toulouse est nommé professeur émérite

27 mai 2010

Jean-Marie Toulouse a été nommé professeur émérite de HEC Montréal. L'annonce officielle en sera faite par Michel Patry, directeur de l'École, à l'occasion de la cérémonie de collation des grades de 1er cycle, le 30 mai, à la Place des Arts de Montréal.

La nomination d'un professeur émérite est un événement rare dans la vie universitaire. Seuls quelques professeurs titulaires à la retraite, dont le nom est proposé par leurs collègues, ont droit à ce titre qui leur est conféré après un scrutin secret confirmant la recommandation et avec l'entérinement du comité des doctorats honoris causa et des éméritats et du conseil pédagogique de l'École.

L'éméritat constitue donc la reconnaissance éclatante par ses pairs d’une contribution exceptionnelle à l’établissement où Jean-Marie Toulouse a fait carrière de 1973 jusqu'au moment de sa retraite, en 2008, après en avoir été notamment directeur, de 1995 à 2006.

Le professeur Toulouse a fait preuve, dans chacune de ses attributions, d'un dévouement sans relâche et d'une vision d'envergure de ce que devait être l'École, dont il a fortement marqué l'évolution et le visage actuel.

Voici quelques jalons de sa carrière à HEC Montréal. 

Directeur de la recherche (1975-1979).
Le premier à occuper ce poste, il développe les activités de recherche à l'École et met en place de multiples activités et structures de soutien et de diffusion de la recherche.

Directeur du programme de doctorat conjoint (1977-1979).
Premier directeur de ce programme offert conjointement avec l'Université Concordia, l'Université McGill et l’UQAM, considéré à l'époque comme très audacieux et aujourd'hui l'un des plus importants programmes de Ph. D. en administration du Canada.

Directeur du Service de l'enseignement de l'administration et de l'organisation 
des ressources humaines
(1979-1984).
Il fait la promotion, dans l'ensemble de l'École, de l'importance des compétences comportementales (soft skills) et du management dans le profil d'apprentissage des futurs gestionnaires. Cette orientation contribue à distinguer la formation offerte à HEC Montréal de celle proposée par les autres écoles de gestion en Amérique du Nord.

Titulaire de la Chaire d'entrepreneurship Maclean Hunter (aujourd'hui la Chaire d'entrepreneuriat Rogers–J.-A.-Bombardier) (1988-1994).
Grâce à la notoriété et au dynamisme du professeur Toulouse, l'une des six chaires Maclean Hunter établies au Canada en 1988, et la seule au Québec, porte sur l'entrepreneuriat. Elle est la première chaire établie au pays en cette matière et l'une des premières au monde.

Directeur de l'École (1995-2006).
Jean-Marie Toulouse vise à positionner l'établissement comme une grande école de gestion de calibre international.    
    Premier volet de son action : l'intensification et l'internationalisation du recrutement des professeurs et des étudiants. Certains programmes sont refondus afin de tenir compte de la dimension internationale des affaires. L'École lance, en 2005, un B.A.A. trilingue, une première dans les écoles de gestion d'Amérique du Nord. Autre première en Amérique du Nord, l'École obtient trois prestigieux agréments internationaux – AACSB International, AMBA, EQUIS – et elle entre dans plusieurs classements, dont le Top 10 de BusinessWeek, pour son MBA. L'École modernise sa signature et devient « HEC Montréal » en 2002.    
    Très conscient de leur importance dans l'enseignement et dans le monde des affaires, Jean-Marie Toulouse s'attache aussi à intégrer et à généraliser les nouvelles technologies à l'École. L'édifice Côte-Sainte-Catherine dispose ainsi d'un réseau de fibre optique dès son inauguration, en 1996, et l'utilisation de l'ordinateur portable devient obligatoire dans certains programmes.
    Troisième volet du directorat de Jean-Marie Toulouse, le développement des activités de recherche et le développement pédagogique. Plusieurs chaires, centres de recherche et professorships sont créés, et la recherche bénéficie de nouveaux systèmes de valorisation.

Le nom de Jean-Marie Toulouse est aussi associé à l'entrepeneuriat, domaine qu'il a contribué à faire reconnaître comme champ d'étude universitaire. Il est ainsi responsable de la création, en 1976, du premier cours en entrepreneuriat au MBA au Québec et de plusieurs autres cours et programmes en cette matière. Il s'est aussi engagé activement en participant à diverses initiatives visant à favoriser l'esprit d'entreprise. Toutes ces activités lui ont valu le Prix du professeur-entrepreneur par excellence de la Fondation de l'entrepreneurship, en 1991.

Jean-Marie Toulouse a remporté de nombreux autres prix et distinctions. Rappelons les principaux :

Mentionnons aussi la publication abondante de livres, d'articles scientifiques et d'analyses de cas influents dans la recherche en matière d'entrepreneuriat, ainsi que la participation à de très nombreux conseils d'administration, jurys, comités et organismes, ainsi qu'une activité de consultation qui l'a gardé en contact avec le milieu des affaires. L'enseignement et la direction de recherche aux 2e et 3e cycles figurent aussi au nombre de ses activités marquantes.

Depuis sa retraite, le professeur continue de rendre de précieux services à l'École. Il a notamment participé à l'organisation du Forum national sur le management qui a eu lieu, à l'automne 2009, à HEC Montréal.

Jean-Marie Toulouse est titulaire d'un B. Ph. en psychologie et d'une L. Ps. et d'un Ph. D. en psychologie sociale de l'Université de Montréal. Il a été boursier postdoctoral en administration des affaires à l'Université de Californie à Los Angeles.


Nouvelles > 2010 > Jean-Marie Toulouse est nommé professeur émérite