Le contenu

HEC Montréal accueille Le Devoir et l'Institut du Nouveau Monde

15 avril 2010

Hier avait lieu à l'École une table ronde prestigieuse autour du thème 100 ans de développement économique au Québec, dans le cadre des manifestations soulignant le centenaire du journal Le Devoir.

L'activité était organisée par le quotidien en collaboration avec l'Institut du Nouveau Monde. Quelque 250 participants sont venus entendre Yvon Bolduc, président-directeur général du Fonds de solidarité FTQ, Bernard Landry, professeur à l'UQAM et à l'École Polytechnique et ancien premier ministre du Québec, Nancy Neamtan, présidente-directrice générale du Chantier de l'économie sociale, et Charles Sirois, président du conseil et chef de la direction de Télésystème et Enablis Réseau entrepreneurial, président du conseil de la Banque CIBC et associé fondateur du Fonds Tandem Expansion. Les quatre panélistes ont discuté de l'histoire économique du Québec depuis un siècle, en s'attardant plus particulièrement aux 50 dernières années, ainsi que des défis qui nous attendent.

L'animateur, Michel Venne, fondateur et directeur général de l'Institut et ancien éditorialiste et directeur de l'information du journal, a demandé à ces témoins privilégiés et acteurs de la scène économique quels événements étaient pour eux les plus marquants.

Yvon Bolduc retient la création du ministère de l'Éducation, accompagnée de la prise de conscience par les Québécois de leur potentiel, et l'établissement de la Caisse de dépôt et placement, qui a permis l'éclosion d'une économie ancrée dans la province. Bernard Landry a évoqué la fondation de l'École des Hautes Études Commerciales, en 1907, et la nationalisation de l'hydroélectricité. Nancy Neamtan a également souligné l'importance de la prise de contrôle collective de cette ressource énergétique et mentionné le deuxième souffle de l'économie sociale, au sortir de la crise du début des années 1980. Pour sa part, Charles Sirois a parlé de la création du réseau de l'Université du Québec, qui a démocratisé l'accès aux études universitaires, particulièrement en région, et celle du Régime d'épargne-actions, qui a soutenu le développement d'une véritable classe entrepreneuriale, le fameux Québec Inc.

Se tournant vers l'avenir, les intervenants ont évoqué l'économie de la créativité (prochaine étape après l'économie du savoir, selon M. Sirois), l'économie de proximité, le développement durable, entre autres paradigmes émergents.

Chargé de la synthèse des échanges, Jean-Robert Sansfaçon, chroniqueur au Devoir, a notamment souligné le fait que les événements moteurs de l'histoire économique du Québec découlaient presque tous de l'action du gouvernement, une particularité du modèle québécois.

On peut visionner une vidéo de l'événement au www.inm.qc.ca/100-ans-de-developpement-economique-au-quebec.html.


Nouvelles > 2010 > HEC Montréal accueille Le Devoir et l'Institut du Nouveau Monde