Le contenu

La dictée trilingue virgule un franc succès point d’exclamation

La première édition de la dictée trilingue accueille des étudiants de tous les niveaux

5 novembre 2009

Quelques participantes et participants à la dictée trilingue 2009

Ils étaient plus de 240 étudiants des niveaux secondaire, collégial et universitaire et membres du grand public à participer à la première dictée trilingue organisée par HEC Montréal à l’occasion des Journées du savoir qui se déroulent du 4 au 7 novembre dans les universités québécoises.

La dictée dont le thème était « La planète, j’en fais mon affaire » avait été divisée en trois textes de 150 mots chacun qui comportaient tous le même degré de difficulté. La portion française a été lue par Marie-Éva de Villers, auteure du Multidictionnaire et directrice de la qualité de la communication à HEC Montréal; l’anglaise par Christopher Hall, humoriste et chroniqueur à la radio; et l’espagnole par Catalina Lopez-Correa, vice-présidente, affaires scientifiques, Génome Québec.

« La dictée trilingue a connu un tel succès que l’École considère la possibilité de renouveler l’expérience pour en faire un événement annuel, indique Kathleen Grant, directrice des communications et du recrutement de HEC Montréal. L’acquisition d’une deuxième et troisième langue est devenue un incontournable et figure désormais au cœur des préoccupations des étudiants. Le taux d’inscription grandissant au BAA trilingue offert par l’École le confirme d’année en année. »

Une équipe d’une soixantaine de correcteurs divisés en trois groupes linguistiques a assuré la révision de chacune des copies de la dictée. Celle-ci était transmise en temps réel sur le site web de l’École et a ainsi permis à tous les étudiants qui ne pouvaient se déplacer de mesurer leurs compétences linguistiques. Un corrigé sera mis en ligne à leur intention la semaine prochaine. Seules les dictées écrites à l’École par les personnes qui s’y étaient inscrites ont fait l’objet d’une correction et étaient admissibles aux prix offerts.

La dictée était séparée en deux niveaux dans chacune des langues, à savoir un paragraphe d’une cinquantaine de mots pour les étudiants du secondaire, qui déposaient leur crayon, une fois leur portion terminée. Tous les autres participants écrivaient la dictée en entier. Pour le niveau 1, les gagnants sont Raphaëlle Bruneau-Arbour de Villa Ste-Marcelline (or); Nadia Saritsky-Ramirez du Collège Pierre-Laporte (argent) et Olivia Souaid de Villa Ste-Marcelline (bronze). Pour le niveau 2, les meilleures notes ont été obtenues par trois étudiants de HEC Montréal, soit Ève Lamargot (or); Olivier Normandin (argent); et Rosalie Ouellet-Delorme (bronze).

Le BAA trilingue
HEC Montréal est la seule école de gestion en Amérique du Nord à offrir un programme de baccalauréat en administration des affaires trilingue. Près de 400 étudiants y sont actuellement inscrits. La première cohorte du BAA trilingue a terminé le programme au printemps 2008.

De gauche à droite :  Christopher Hall, Marie-Éva de Villers, Ilias Benjelloun et Catalina Lopez-Correa

 

L'équipe de correction


Nouvelles > 2009 > La dictée trilingue virgule un franc succès point d’exclamation