Le contenu

La productivité des entreprises québécoises dans la mire du Gouvernement

Six millions de dollars pour soutenir les travaux de l'Institut d'économie appliquée

20 mars 2009

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que HEC Montréal apprenait la décision du gouvernement du Québec d'investir dans la recherche sur la productivité des entreprises québécoises. En effet, à l’occasion du dépôt du budget, la ministre des finances, Madame Monique Jérôme-Forget, a dégagé une enveloppe de six millions de dollars sur quatre ans.

« Nous sommes très heureux de pouvoir contribuer aux efforts qui seront déployés pour assurer la pérennité des entreprises québécoises en offrant l’expertise de nos professeurs et chercheurs, affirme Michel Patry, directeur de l’École. Le mandat confié à l’Institut d’économie appliquée s’inscrit très bien dans les grandes orientations de recherche de l’École. HEC Montréal a toujours été engagée envers la société et voilà une autre belle occasion pour elle d’honorer cet engagement. »

Ainsi, le gouvernement du Québec financera des travaux de recherche de l’Institut d’économie appliquée de HEC Montréal dont les principaux objectifs seront d’analyser les causes fondamentales du retard de productivité de l’économie québécoise et de proposer des pistes de solution pour y remédier.

« L’heure n’est plus aux constats et aux comparaisons en matière de productivité mais plutôt au diagnostic et aux solutions viables, explique Robert Gagné, professeur d’économie à HEC Montréal qui réalise des travaux de recherche à l’IEA. La productivité n’est pas un choix, un mode de vie ni une valeur. On ne choisit pas d’être productif. Il faut l’être et poser de nouveaux jalons qui feront que le Québec puisse se mesurer aux nations les plus performantes et productives. »

Robert Gagné est professeur titulaire à l’Institut d’économie appliquée de HEC Montréal. Détenteur d’un doctorat en sciences économiques de l’Université de Montréal, il a été co-président du Comité consultatif sur le déséquilibre fiscal pour le Conseil de la fédération en 2005-2006 et a présidé le Groupe de travail sur les aides fiscales aux régions ressources et à la nouvelle économie du gouvernement du Québec en 2007-2008. Fellow du Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO), Robert Gagné s’intéresse particulièrement à la microéconomie appliquée, à l’économétrie des transports et à l’organisation industrielle.


Nouvelles > 2009 > La productivité des entreprises québécoises dans la mire du Gouvernement