Le contenu

Jean Boivin nommé titulaire de la Chaire de politique monétaire et marchés financiers

24 octobre 2008

Acteur majeur en ce qui a trait à l’étude et l’avancement de la gestion de la politique monétaire, le professeur d'économie Jean Boivin vient d’être nommé titulaire de la Chaire de politique monétaire et marchés financiers créée à HEC Montréal.

Les travaux de Jean Boivin s’inscrivent dans la continuité de ceux qu’il a entrepris il y a quelques années avec Ben Bernanke, l’actuel président de la Réserve fédérale américaine. Comme l’explique le professeur, « l’un des buts ultimes de ce programme de recherche est de s’approcher d’un système pour la gestion de la politique monétaire dont les retombées s’apparenteraient à celles qui ont suivi l’introduction du pilote automatique en aviation ou de l’intelligence artificielle en médecine. »

« L’analyse des indicateurs traditionnels comme le PIB, l’inflation ou les taux d’intérêt ne suffit pas, poursuit-il. En fait, les banques centrales sont inondées de centaines d’indicateurs comportant des données, parfois contradictoires, de plusieurs secteurs et de diverses régions d’un pays, explique Jean Boivin. Ces données sont d’une richesse incroyable. Le défi consiste à en exploiter toute l’information pertinente, en temps réel. »

Canada et États-Unis : vers une gestion plus efficace de la politique monétaire

À court terme, l’objectif de la Chaire est de développer, pour le Canada et pour les États-Unis, un modèle structurel qui permette de traiter en temps réel l’ensemble des indicateurs macroéconomiques au fur et à mesure qu’ils sont disponibles. Ainsi, le traitement plus efficace et systématique d’un très grand nombre de données macroéconomiques fournira une appréciation et une compréhension beaucoup plus grandes et objectives de l’environnement et de la situation économiques. S’il est aisé d’en concevoir les retombées sur la gestion de la politique monétaire, Jean Boivin en voit plusieurs autres, comme de :
 

« Les autorités monétaires, les leaders du milieu des affaires, les investisseurs et les consommateurs prennent des décisions, et les citoyens votent sur la base de leur appréciation et de leur compréhension de l'environnement économique, soutient le directeur de l’École, Michel Patry. Les recherches de pointe dans ce domaine sont donc extrêmement importantes. De plus, avec Jean Boivin, nous avons la chance d’avoir non seulement l’un des économistes les plus respectés et cités au monde, mais un vulgarisateur hors pair qui consacre beaucoup d’énergie au transfert des connaissances. »

Jean Boivin s’est joint à l’Institut d’économie appliquée de HEC Montréal en 2006. Il a commencé sa carrière universitaire à la Columbia Business School, où il enseigne toujours au MBA pour cadres (EMBA). Ses recherches en politique monétaire, en prévisions macroéconomiques et en finance ont fait l’objet de nombreux articles, par exemple dans American Economic Review, la plus prestigieuse de la profession, dans le Quarterly Journal of Economics et dans le Journal of Monetary Economics. En 2007 et 2008, les étudiants du MBA l’ont élu professeur de l’année dans les catégories cours obligatoires en anglais et cours au choix.

Jean Boivin est membre du Conseil de la politique monétaire de l’Institut C.D. Howe, de Toronto. Indépendant et non partisan, le Conseil regroupe 12 éminents spécialistes canadiens provenant du secteur bancaire et du milieu universitaire. Il est fellow du National Bureau of Economic Research (Cambridge, MA) et du Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO) ainsi que membre du Centre interuniversitaire sur le risque, les politiques économiques et l’emploi (CIRPÉE).

Très présent à la fois dans les médias et sur les tribunes scientifiques, il a aussi mené plusieurs mandats de consultation, entre autres pour la Banque du Canada et la Banque centrale européenne. En 2008, il a fait partie du groupe de travail du ministère des Finances du Québec qui s’est penché sur les façons de stimuler l'investissement privé au Québec.


Nouvelles > 2008 > Jean Boivin nommé titulaire de la Chaire de politique monétaire et marchés financiers